Lëshat
Glandeur de compétition (mais j'ai arrêté le sport de haut niveau)
Abonné·e de Mediapart

85 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 juil. 2011

Lëshat
Glandeur de compétition (mais j'ai arrêté le sport de haut niveau)
Abonné·e de Mediapart

Manowar – «La Force» («Et l'acier fut trempé...»)

Stop !Hammer time.Je dois vous avouer, traduire, des fois, ça me pompe.

Lëshat
Glandeur de compétition (mais j'ai arrêté le sport de haut niveau)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Stop !
Hammer time.
Je dois vous avouer, traduire, des fois, ça me pompe. Pas au sens où ça me gonfle, bien au contraire : ça me vide. Tous ces gens qui chantent le malheur, le désespoir, l'impuissance, le fatalisme, la terreur de la machine, ouf. T'as beau penser que t'en as à revendre, de tous ces sentiments, la résonance est parfois un peu forte. C'est à ces moments-là que je me ressource. Avec des nichons, des épées, des barbares chevelus, de la double grosse caisse, bref, du lourd.
Note à l'attention de tous ceux qui n'auraient pas lu Elric le Nécromancien à quinze ans, qui ne s'imagineraient pas à quoi ressemble un écran de Maître de Jeu et qui sont en règle générale imperméables à cet univers fantaisiste qui fait le fonds de commerce de certains groupes de heavy metal : ceci est un exercice de style. Celui d'une poésie naïve et maladroite, guerrière et péremptoire, fantaisiste et obsessionnelle, celle de Manowar ; subtile comme Poutine en trike, la bande-son du Rêve de Fer de Spinrad, l'egotrip qui cavale en double croche sur la bienpensance, Conan en slip de fourrure dans ton canapé.
Manowar, c'est l'alchimie de l'entertainment américain : outrancier, démesuré, avec en prime un furieux flou artistique qui permet à chaque auditeur de choisir s'il veut prendre la chose au premier ou au second degré, en fonction de l'heure de la journée et de son humeur du moment. Et quand on lance un morceau de Manowar, elle est généralement belliqueuse.
Je n'ai pu que partiellement rendre les limites lexicales de l'original (il n'est hélas pas si évident d'écrire un texte ne contenant qu'un seul mot de plus de deux syllabes en français tout en essayant de reproduire au mieux le propos), et j'ai eu beaucoup d'hésitations quant au terme qu'il fallait choisir pour servir d'ersatz français au très polysémique « power », pour finalement arrêter mon choix sur « Force » pour des raisons purement rythmiques. J'ai également failli mettre une majuscule à chaque mot et un point d'exclamation à chaque ligne, pour leur donner plus de Puissance, mais je me suis retenu.
***
J'ai la Force de voler en brisant les vents
La Force d'être libre, de vivre éternellement
Cette Force est comme un feu qui brûle sans attendre
Faisant du monde une tombe dans une urne de cendres
La Force de voir dans le noir à toute heure
Marchant parmi les mortels, sans reproche et sans peur
La Force du sortilège, la Force de la magie
Pour régner en enfer, défiant le paradis !
Laaaaa Fooooorce !
(La Force, la Force, la Force)
Une Force plus grande que l'amour ou la haine
La Force du destin, d'une âme surhumaine
La Force de sentir, la Force de tuer
La Force du sang, le triomphe de l'acier
Plus grande que la Force d'un saint ou d'un damné
La Force de défier, d'affronter, de gagner
La Force des démons, des esprits de ma horde
Toujours à mes côtés, exécutant mes ordres !
Laaaaa Fooooorce !
(La Force, la Force, la Force)
La Force est imbattable, comme les vents éternels
Elle contient les secrets des dieux et des mortels
Fais appel à la Force des ténèbres et du jour
Domine la Terre et sois son seigneur pour toujours
Tue ceux qui barrent ta route, affronte leur regard
Bois leur sang et ris (ha ! ha ! ha !) en fêtant ta victoire
Pisse sur leurs tombes, et jette un dernier sort
Envole-toi dans la nuit, pour affronter la mort !
Laaaaa Fooooorce !
(La Force, la Force, la Force)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon