Rock Around the Kremlin (À l'Est, toujours rien de nouveau)

Il y a presque trois ans, je vous parlais de l'interdiction, au Bélarus, du morceau «Changement!» de Kino, groupe culte du rock soviétique. Dans ce billet, je suis un peu parti en roule libre, et j'ai, en essayant de singer et de caricaturer l'état d'esprit d'un fonctionnaire local, écrit que «Tsoï [chanteur du groupe Kino] et ses sbires étaient partis en tournée suivre des cours de sabotage avancé [en référence à l'édition de leur premier LP, “Le Dernier des héros”, en France]».

 

Mais, comme c'est souvent le cas en Russie, la réalité dépasse les visions les plus fiévreuses : lors des JO, les cosaques (ou, plutôt, des types déguisés en cosaques) ont mis à exécution leur menace de fouetter à coups de nagaïka les pédérastes et autres éléments déclassés en s'attaquant à l'impromptu des Pussy Riot, et voilà que le député Ievguéni Fiodorov matérialise mes rêves les plus fous. Dans une interview publiée sur son site, ce membre du parti pro-pouvoir «Russie Unie» déclare que « la chanson “Changement” a été écrite pour Tsoï à Hollywood [...] Une section entière de la CIA travaillait pour lui dans le cadre du progamme de démantèlement de l'URSS ». Voilà. On se demande quand même pour quoi faire, une section entière, là ou un bon producteur suffisait. Bref, dire que pendant ce temps, ce sont des manifestants pacifiques que l'on veut mettre sous perfusion d'halopéridol, et pas un de ces fous furieux.

 

Devant l'ampleur de la révélation, on comprend que M. Fiodorov oublie de raconter les humbles débuts : avant Hollywood et la CIA, on avait confié ça à une succursale française, Les Films du Village. On n'avait pas encore écrit «Changement», alors dans «Rock Around the Kremlin», Tsoï nous chante ces gens regardant le plafond du trolley qui avance inexorablement vers son terminus, à l'Est.

 

 

Кино - Уходи (1985) © Vetaliyrock

 

 

Кино - Троллейбус © allarich .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.