Lëshat
Glandeur de compétition (mais j'ai arrêté le sport de haut niveau)
Abonné·e de Mediapart

85 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 janv. 2015

Kommunizm - «La chanson du volontaire populaire chinois»

Egor Letov, figure emblématique du punk russe que je vous ai déjà présenté plus d'une fois sur ces pages, était, à la fin des années 80, extrêmement prolifique. Son but principal était alors de dénoncer et de mettre en musique toute l'absurdité du système soviétique. En marge de son groupe principal, Grajdanskaïa Oborona, il avait fondé, avec ses acolytes de la scène punk «sibérienne»«Managuer» et «Kouzia OuO», le projet «Kommunizm».

Lëshat
Glandeur de compétition (mais j'ai arrêté le sport de haut niveau)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Egor Letov, figure emblématique du punk russe que je vous ai déjà présenté plus d'une fois sur ces pages, était, à la fin des années 80, extrêmement prolifique. Son but principal était alors de dénoncer et de mettre en musique toute l'absurdité du système soviétique. En marge de son groupe principal, Grajdanskaïa Oborona, il avait fondé, avec ses acolytes de la scène punk «sibérienne»«Managuer» et «Kouzia OuO», le projet «Kommunizm». L'idée était simple: plutôt que de se fatiguer à écrire des textes dénonçant l'absurdité du modèle communiste soviétique, autant puiser directement dans la poésie générée par ce dernier. En deux ans, quatorze albums seront enregistrés par ce projet, la plupart d'entre eux ne seront édités officiellement que dans les années 2000-2010. Sur l'album intitulé «Tchudo-mouzyka» («Musique miraculeuse»), apparaît «La chanson du volontaire populaire chinois», adaptation d'un morceau nord-coréen célébrant l'intervention de la Chine lors de la guerre de Corée. Ce morceau est l'un des rares du projet Kommunizm à avoir intégré le répertoire de Grajdanskaïa Oborona, qui le jouait régulièrement lors de ses concerts, dans les années 90, quand Letov avait troqué son obsession anti-communiste pour une obsession anti-capitaliste.

Note: tout parallèle avec les événements dans le sud-ouest d'une ancienne république de l'URSS est totalement voulu et assumé.

***

© Mikhail UBCS

 
Par les paisibles villages mandchous
Par les steppes, les montagnes et les déserts
Vers les eaux bleues de la rivière Yalou
Marchait un jeune volontaire ! (ter)
C'est chez nous qu'il allait, ce jeune Chinois,
Notre frère, pour donner un coup de main,
Dans ce malheur, nous aider au combat
Et bouter les américains ! (ter)
Gloire à toi, notre frère courageux,
Gloire à tous les braves volontaires
Pour toujours nous célébrerons ton exploit
Et notre fraternité guerrière ! (ter)

Par les paisibles villages mandchous
Par les steppes, les montagnes et les déserts
Vers les eaux bleues de la rivière Yalou
Marchait un jeune volontaire ! (ter)

Titre original : Коммунизм - «Песня о китайском народном добровольце»
Album «Чудо-музыка» (1989, édité en 2013)

***

Note : Les origines de ce morceau restent très obscures: dans les crédits sur le site officiel de Grajdanskaïa Oborona, il est attribué à un certain Tio Ren Tchiour (Тё Рен Чур), mais impossible de trouver sur Internet une référence à cet auteur autrement que par ce morceau. Les connaisseurs de l'œuvre de Letov (mort en 2008) s'accordent à dire qu'il aurait emporté le secret de l'origine de ce morceau dans sa tombe. Les recherches ne sont pas simplifiées par le fait que les transcriptions russes et occidentales des noms coréens peuvent différer de manière très significative (par exemple «Kim Jong Il» se transcrit en russe «Kim Tchen Ir»). Toute info serait la bienvenue.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin