leslie kaplan
Écrivaine. L’ensemble de son oeuvre est publiée aux Editions POL.
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 janv. 2017

leslie kaplan
Écrivaine. L’ensemble de son oeuvre est publiée aux Editions POL.
Abonné·e de Mediapart

On y va !

Marche des femmes le 21 janvier

leslie kaplan
Écrivaine. L’ensemble de son oeuvre est publiée aux Editions POL.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous ne voulons pas d’une société sexiste, machiste, homophobe, nous ne voulons pas d’une société qui empêche ouvertement ou hypocritement les femmes de disposer librement de leur corps, face à toutes les attaques contre les droits des femmes et à tous ceux qui veulent « promouvoir un modèle société qui ne banalisera plus l’IVG », on y va !

https://www.mediapart.fr/journal/france/190117/dimanche-les-anti-ivg-manifestent-avec-plusieurs-proches-de-fillon

21 janvier 2017 | January 21, 2017

Le 21 janvier 2017, au lendemain de la prestation de serment de Donald Trump, les associations féministes et de défense des droits humains organiseront une marche pour les droits des femmes à Washington et partout dans le monde.

On January 21, 2017, following the swearing in of Donald Trump, feminist and other associations in defense of human rights will organize a Women’s March on Washington and all over the world.

Nous sommes tou.te.s mobilisées alors que le nouveau président des États-Unis s’apprête à appliquer l’idéologie violemment sexiste, lesbophobe, homophobe, xénophobe et raciste qu’il a défendue durant toute sa campagne. Il envisage de nommer à la cour suprême William Pryor, un juge qui considère que « l’avortement est la pire abomination de l’histoire du droit ». Son vice-président, Mike Pence, promeut ouvertement des thèses créationnistes. Son principal conseiller, Steve Bannon, publie sur son site des messages racistes et misogynes haineux. Il veut aussi détruire la loi sur la santé dite Obama Care.

We are mobilizing as the new president of the United States prepares to apply the violently sexist, lesbophobic, homophobic, xenophobic and racist ideology that he defended during his campaign. His choice for the Supreme Court is William Pryor, a judge who considers abortion to be « the worst abomination » in legal history. His vice president, Mike Pence, openly espouses creationist ideas. His main advisor, Steve Bannon, publishes hateful racist and misogynist messages on his website. He also wants to destroy ObamaCare, the health insurance law.

Cette politique réactionnaire à l’oeuvre aujourd’hui aux Etats-Unis est la concrétisation d’une dynamique plus large dans le monde, en Europe, en France :

En Europe, des mouvements conservateurs et rétrogrades remettent régulièrement en cause les droits des femmes, en particulier l’avortement (Pologne, Espagne…)

En France, le danger est réel en provenance de plusieurs candidats à la présidentielle, qui instrumentalisent les droits des femmes.

This reactionary politics at work today in the United States is the concretization of a much wider phenomenon in the world, in Europe, in France:

In Europe, conservative and reactionary movements constantly challenge the rights of women, in particular abortion (Poland, Spain, etc.)

In France, there is real danger coming from several presidential candidates who threaten women’s rights.

Nous marcherons le 21 janvier pour témoigner notre solidarité avec la Women’s March on Washington, car défendre les droits des femmes aux Etats-Unis, c’est défendre les droits des femmes en France et dans le monde entier. Nous marcherons contre les incitations à la haine, les attitudes discriminatoires, les messages et actions réactionnaires. Cette marche se veut ouverte à toutes et tous, et chaque individu.e partout dans le monde sera le/la bienvenu.e.

We will march on January 21 in solidarity with the Women’s March on Washington, because defending women’s rights in the United States is defending them in France and the world over. We will march against incitement to hatred, discriminatory attitudes, reactionary messages and actions. This march is open to women and men, and every person in the world is welcome.

***

Rendez-vous : 14h, Mur pour la Paix au Champ de Mars

Start: 2pm, Wall of Peace

Parcours de la Marche : Mur pour la Paix, Pont d’Iéna, Trocadéro

Route: Wall of Peace, Iena Bridge, Trocadero

Arrivée : 15h30, Trocadéro – Parvis des Droits humains

Arrive: 3:30pm, Trocadero – Human Rights Square

Fin : 16h30

Event conclusion: 4:30pm

***

Premiers signataires

Alerta Feminista

Assemblée des Femmes

Centre audiovisuel Simone de Beauvoir 

CGT

Les Chiennes de Garde

Collectif 13 Droits des Femmes

Collectif National pour les Droits des Femmes

Conseil National des Associations Familiales Laïques

Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et la Contraception

Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes.

Coordination Lesbienne en France

Les Effronté-e-s

Ensemble !

Fédération Nationale Solidarité Femmes

Femmes Libres Radio Libertaire

Les Glorieuses

Association Home

Maison des femmes Thérèse Clerc à Montreuil

Marche Mondiale des Femmes

Nouveau Parti Anticapitaliste

Osez le Féminisme !

Pantsuit Nation France

Paris Against Trump

Parti Communiste Français

Parti de Gauche

Le Planning Familial

Regards de Femmes

Réseau féministe Ruptures

Skb Union des femmes socialistes (Turquie)

Snpes-pjj/Fsu

Union Syndicale Solidaires

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org