Alertez les bébés !*

Une nouvelle fois, le Parlement va débattre de la loi bioéthique. A son ordre du jour la PMA, mais pas la GPA, d’emblée rejetée sine die, ni la fin de vie, même si cela ne pourra être complétement occulté. Une nouvelle fois, la Réaction, notamment religieuse dans un bel œcuménisme, va pousser des cris d’orfraies contre cette « atteinte intolérable à la famille » !

Et ce sera, encore une fois, la ronde infernale des vieilles badernes, des grenouilles de bénitiers, des punaises de sacristie, des curés qui n’ont pas d’enfants (en tous cas légitimes du point de vue de leurs lois) qui vont expliquer au cor de chasse ce qu’est une « bonne famille française » » et la bonne façon de faire des enfants !
 
Alertez les bébés !

Vous, les bébés qui vouliez naître, enfants désirés de parents désirants pour recevoir tout l’amour auquel vous avez droit, des vieillards d’esprit étroit, racornis par leur haine de l’Humanité, veulent vous en empêcher, car vos futurs parents ont une autre idée sur la procréation pour votre venue au monde que celle professée dans de vieux grimoires écrits il y a deux mille ans et plus.

Vous, les bébés qui n’aspiriez qu’à l’amour de vos parents dans une famille unie, avec un papa et une maman, un papa, une maman, deux mamans, deux papas pour qui la seule chose qui importe, c’est l’amour qu’ils veulent donner à leur enfant ; comment pourriez-nous accepter que vous puissiez ne pas rejoindre la grande famille humaine ?

Alertez les bébés !

Toute la vieille haine recuite de la Réaction ne cesse de nous soûler depuis des lustres au nom du « droit à la vie » contre le droit des femmes à disposer librement de leurs corps, notamment par le recours à l’IVG ; les mêmes veulent vous interdire de naître, alors que vous êtes profondément désirés !

Les flots d’eau bénite et les volutes d’encens veulent nous imposer que les êtres humains ne puissent disposer librement de leurs destinées en fin de vie, parce que cela serait « toucher à l’œuvre divine », parce que l’Humanité n’aurait pas le droit de remettre en cause « ce que Dieu a créé », parce qu’il ne faudrait « pas toucher à la vie ». Les mêmes ne veulent pas de votre vie future.

Ils ne cessent de parler de la vie, (mais la vraie vie, c’est le libre choix de sa destinée), mais ils la piétinent à chaque moment. C’est leur vie bornée et imposée qui ne mérite pas d’être vécue, pas la vôtre.

Alertez les bébés !

Ces vieux chevaux de retour d’un Ordre moral de sinistre mémoire qui ne veut pas dire son nom, veulent nous vendre une marchandise frelatée : la Gestation Pour Autrui ne pourrait être que mercantile en pratiquant « la vente des ventres ». Pourquoi des lois qui protégeraient l’altruisme des dons d’organe, du sang, des gamètes et des spermatozoïdes contre toute marchandisation des corps, ne pourraient-t-elles pas réglementer le don de vie qu’est la GPA ? 

Derrière cette affirmation frauduleuse se cache leur véritable conception : toute action humaine n’est qu’une marchandise susceptible de profits. Les marchands du Temple, ce sont eux !

Alertez les bébés !

La Libre Pensée en appelle aux parlementaires pour qu’ils permettent – enfin !– que l’amour soit plus fort que la haine de ceux qui veulent imposer leurs conceptions moyenâgeuses à l’Humanité qui n’en veut plus.

Mesdames, messieurs les parlementaires, en aurez-vous – enfin – le courage ?

Christian Eyschen, Secrétaire général de la Libre Pensée


•    En hommage à Jacques Higelin

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.