A propos d'une polémique sur les émissions religieuses sur France télévision.

La République est séparée des religions et des Eglises par la loi de 1905. La religion devient une affaire privée.

 

Il est totalement anormal  et antilaïque que le service public télévisuel offre une tribune hebdomadaire aux religions, ce n’est pas conforme au principe de neutralité du service public.

 

Ce scandale antilaïque est d’autant plus renforcé par le fait que la Libre Pensée et les associations athées n’ont pas la même possibilité accordée, alors qu’elles sont un courant philosophique au même titre que les religions.

 

C’est pourquoi la Fédération nationale de la Libre Pensée demande aussi la suppression des émissions religieuses sur le service public audiovisuel.

 

Non seulement, la Libre Pensée n’est pas choquée, comme le sont visiblement les cléricaux, de la position exprimée par Marlène Schiappa sur cette question, comme sur la question de l’interdiction d’accompagnement des sorties scolaires par des mamans voilées, mais elle soutient cette position et assure Marlène Schiappa de son soutien plein et entier sur ces questions.

 

Les choses sont pourtant simples : dans le service public : neutralité vis-à-vis de religions, (donc suppression des messes sur les chaines publiques de TV). Dans la sphère privée (et les sorties scolaires sont en dehors du cadre de service public) : totale liberté au nom du respect de la liberté de conscience. Chacun est libre, au nom de l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen d’exprimer ses opinions, mêmes religieuses.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.