Libre Pensee
Abonné·e de Mediapart

268 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mars 2022

Libre Pensee
Abonné·e de Mediapart

Brigades internationales ou 7éme Compagnie ?

La guerre, c’est aussi en général la propagande de guerre et les bobards de guerre. Ils n’en manquent pas dans le conflit en Ukraine. Certains nous refont la guerre de 1914-1918 (Verdun), d’autres l’invasion conjointe de la Pologne par les nazis et les staliniens.

Libre Pensee
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mais il y en a un de particulièrement malhonnête, c’est de comparer la « Brigade Volodymyr Zelensky » avec les Brigades internationales durant la Révolution espagnole. Certains dont les aïeux en politique ont étranglé la Révolution et la République espagnole, en fournissant des armes aux Franquistes ou en refusant d’en fournir aux révolutionnaires en décrétant la non-intervention pour les combattants républicains, veulent nous rejouer la Guerre d’Espagne pour pas cher et sans qu’ils versent la moindre goutte de leur précieux sang. Celui des autres doit largement suffire pour leurs appétits médiatiques, économiques et politiques. Il coule à flot.

Rappelons un fait incontestable, les Brigadistes internationalistes ont volé au secours de leurs camarades espagnols qui se battaient dans une révolution sociale et politique pour changer le monde et barrer la route au fascisme.

Elle est où la Révolution sociale en Ukraine ?

Certainement pas dans le combat des oligarques des deux camps pour avoir le maximum de profits et de privilèges. S’il y avait des Brigadistes internationalistes comme en 1937, ils diraient avec les véritables pacifistes internationalistes :

Ni OTAN, ni Poutine. À Bas la Guerre !

Pour le reste, rappelons-le vieil adage botulien : « Quand la chemise blanche apparait sur l’écran, les bombes tombent, les peuples sont massacrés et les cimetières fleurissent ».

Marx disait que quand l’Histoire se répétait, la deuxième fois c’était souvent une farce. Si la situation n’était pas aussi dramatique, on pourrait dire que c’est pour cela que l’on voit un « comique » aux manettes à Kiev et un clown bien triste et sinistre à Moscou.

L’Histoire a parfois des retournements inattendus. Le paradoxe est que Poutine qui nie l’existence de l’Ukraine comme un peuple et une culture différente de ceux de la Russie pourrait être l’accoucheur d’une véritable nation ukrainienne. Rappelons-nous que c’est la Guerre de 1914-1918 qui a « créé» de fait le Canada, la Nouvelle-Zélande et l’Australie comme authentiques nations.

L’Histoire ne repasse jamais les mêmes plats, mais l’ironie n’y est jamais absente.

Christian Eyschen

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal
UBS : quand Bercy se refuse à indemniser une lanceuse d’alerte
Sans Stéphanie Gibaud, il n’y aurait pas eu de scandale UBS. Alors que l’État a récupéré des milliards grâce à ses informations permettant de mettre fin à l’évasion fiscale de la banque suisse, le ministère des finances se refuse à l’indemniser. Le tribunal administratif lui a demandé de reconsidérer sa position. Bercy a fait appel.
par Martine Orange
Journal — Santé
En Mayenne : « J’ai arrêté de chercher un médecin traitant »
En Mayenne, des centaines de personnes font la queue pour un médecin traitant. Dans ce désert médical, le nombre de médecins n’est pas suffisant face à une énorme demande. Inciter les médecins à s’installer dans des zones sous-dotées ne suffit peut-être plus. Certaines voix prônent une autre solution : la contrainte. 
par Célia Mebroukine
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
« Avoir 20 ans en Ukraine » : un témoignage plus nuancé
Dans son édition du 12 septembre 2022, l'équipe de « C dans l'air » (France 5) diffusait un reportage de 4 minutes intitulé : Avoir 20 ans à Kiev. Festif, le récit omettait que ces jeunes ukrainiens font face à des impératifs bien plus cruels. M'étant aussi rendu en Ukraine, j'écris à Maximal Productions un email ré-adapté dans le présent billet afin de rappeler une réalité moins télégénique.
par vjerome
Billet de blog
Tenir bon et reprendre l’offensive
Sept mois de guerre et d’atrocités en Ukraine, un peuple héroïque qui ne rompt pas et reprend l’initiative. La perspective, même lointaine, d’une libération de l’Ukraine devrait faire taire ceux qui théorisaient l’inaction devant les chars russes, validant la disparition d’un peuple et de ses libertés.
par Yannick Jadot
Billet de blog
Chéri, je crois qu’on nous a coupé le gaz !
Depuis quelques mois, la discrète Roumanie ravitaille le reste du monde. Le plus grand port de la mer noire s’érige au nom de Constanța. Les affaires battent leur plein. Les céréales sont acheminées dans des wagons sans fin. Aujourd'hui, comment vit-on dans un pays frontalier à l'Ukraine ? Récit de trois semaines d'observation en Roumanie sur fond de crise énergétique et écologique.
par jennifer aujame