lien-social
Abonné·e de Mediapart

108 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 nov. 2021

Mal d’amour

Elle m’a quitté comme ça, sans prévenir, après de longues années de vie commune. Nous nous sommes connus il y a plus de 20 ans. Je me rappelle ce moment où nous nous sommes embrassés pour la première fois, moi jeune et fougueux, sortant de l’école, elle lumineuse et généreuse, pleine de promesses.

lien-social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Billet de Vince

Nous avons vécu de belles années je crois, malgré la routine qui gagne toujours un peu de terrain on le sait bien. Nous étions soucieux l’un de l’autre, attentionnés, aimants, tendres. Nous ne nous sommes que rarement disputés. Bien sûr nous n’étions pas toujours d’accord mais nous savions trouver les mots, réparer, prendre soin de notre flamme. Nous avons vécu heureux et avons eu beaucoup d’enfants.

Et puis petit à petit, nos chemins se sont progressivement séparés, presque imperceptiblement. Je la trouvais de plus en plus fuyante, étrange, étrangère même. Je la sentais m’échapper, sans que je ne puisse trouver les mots pour nous rapprocher. Je ne la comprenais plus. On ne partageait plus rien, moi qui nous croyais unis pour la vie dans un même idéal. Elle me fuyait, me provoquait.

Je n’ai jamais été riche, si ce n’est de mes sentiments. Et manifestement elle ne se satisfaisait plus de cela. Elle avait besoin de strass, de paillettes, de luxe. Elle se rapprochait d’inconnus peu scrupuleux, plutôt blingbling et arrogants, délaissant nos enfants, fuyant mon regard. Elle devenait même agressive avec moi, parfois violente, jusqu’à me faire peur. Je voyais bien qu’elle ne s’intéressait plus qu’à l’argent et j’étais bien démuni face à ses nouvelles aspirations.

J’ai essayé de l’avertir, de lui dire qu’elle risquait de me perdre. Elle s’en moquait je crois. En tout cas elle ignorait mes plaintes.
J’ai tout fait par amour pour elle. Je lui ai sacrifié des heures, des jours, des nuits, des années. Aujourd’hui, elle nous a vraiment tourné le dos, à moi et aux enfants. Je ne la reconnais plus. Elle ne parle que de chiffres, de pognon, d’affaires, froide et cinglante, déconnectée de toute émotion. La richesse l’obsède. Pour arriver à quelques sombres desseins que je ne comprends toujours pas, je crois qu’elle a vendu son âme. C’est comme si elle avait complètement oublié toutes nos aventures, nos vacances avec les gosses, nos rires, nos tourments dépassés, nos sorties, nos folies. Elle est malade je crois. Comment oublier tout ça ?

Amnésique et vénale, elle est même devenue maltraitante. Aujourd’hui les enfants me disent qu’elle les terrorise. Je veux bien les croire, moi-même je me demande comment j’ai pu épouser une telle marâtre. J’ai honte, j’ai mal au ventre, je souffre de la voir ainsi. L’idée même de lui laisser les enfants me fait flipper.

Elle m’a quitté oui, en claquant la porte dans le chaos de nos vies vacillantes.

Et pourtant je veux toujours me battre pour elle. À condition qu’elle accepte de soigner le mal qui la ronge, je veux la reconquérir. Saura-t-elle retrouver l’éclat de son passé, se souvenir de notre histoire ? Ma porte lui sera toujours ouverte, pour peu qu’elle veuille bien se libérer de ses démons. Parce que je l’aime oui, je l’aime comme un fou MA PROFESSION.

Retrouvez les actu, billets, terrain ... à l'adresse : www. lien-social.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin