lien-social
Abonné·e de Mediapart

108 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 janv. 2022

Mieux vaut tard que jamais !

Il est des réactions qui stupéfient par leur hypocrisie et leur indécence. Alors que cela fait des années que les alertes ne cessent d'être lancées sur les conditions indignes faites à nos aînés dans un certain nombre d'Ehpad, il suffit qu'un journaliste publie un nouveau livre, pour que les politiques responsables de ces dérives se réveillent !

lien-social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quels sont les mécanismes qui expliquent que la classe politique et médiatique s’empare subitement d’un sujet parfaitement connu de tout le monde depuis des années, comme si c’était un scoop ? Mystère !

Que le livre « Les Fossoyeurs » du journaliste Victor Castanet crée l’émotion et bouscule l’opinion publique est une excellente nouvelle.

Mais combien de temps faudra-t-il pour que le soufflé ne retombe et qu’une nouvelle info sensationnelle chasse l’autre ?

Cela fait des années que des lanceurs d’alerte s’époumonent, que ce soit les acteurs de la justice, de l’hôpital public, de l’école, de la protection de l’enfance, des associations de lutte contre les violences faites aux femmes, des EHPAD … pour dénoncer l’asphyxie qui les empêche de bien faire leur travail.

Que nos politiques, subitement, réagissent comme des vierges effarouchées, relèvent de la plus grande hypocrisie. Ils connaissent les conséquences de leurs choix. Nos gouvernements successifs peuvent être fiers d’avoir freiné les dépenses sociales. Les sacrifices imposés n’auront pas été vains : entre 2009 et 2018, les versements aux actionnaires CAC 40 ont bondi de 70%. Et, selon OXFAM, les milliardaires ont connu depuis le début de la pandémie de Covid-19 «  sa plus forte augmentation jamais enregistrée  », de 5 000 milliards de dollars, pour atteindre son niveau le plus élevé à ce jour, 13 800 milliards.

Il faut inlassablement dénoncer ces choix de société qui profitent toujours aux mêmes.

Puisque l’actualité oriente ses projecteurs sur le hold-up lucratif dont sont l’otage certains EHPAD, incitons à la lecture du livre de Victor Castanet.

Mais rappelons aussi le livre de Jean Arcelin chroniqué en 2019 par Lien Social (https://www.lien-social.com/Tu-verras-maman-tu-seras-bien ) qui décrivait déjà tout ce qu’on semble découvrir aujourd’hui. Rien ne s’est passé depuis.

La frénésie affichée ces derniers jours, par un pouvoir sous pression des échéances électorales, ne sert qu’à camoufler son inertie passée, présente et future.

Le problème de ce gouvernement du centre est identique à celui des ses prédécesseurs de droite comme de gauche : non pas s’attaquer à cette ignominie (de plus) que sa politique sociale a engendrée, mais en amortir les conséquences dans l’opinion publique, par quelques effets d’annonce permettant de renvoyer ad vitam aeternam le problème de la dignité de nos aînés.

Jacques Trémintin

Retrouver l'actualité, les billets, les échos du terrain sur www.lien-social.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu