lien-social
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2021

Alprazolam Team

Les travailleurs sociaux ont appris à faire face aux difficultés des publics accompagnés. C'est même leur raison d'être. S'ils ne réussissaient pas à le faire, ils n'auraient rien à faire là ! Ce qui les mine, ce sont, à l’image des soignants de l'hôpital public ou du monde la justice, leurs conditions de travail. En réduisant l’État social, ce sont ses acteurs qu’on pousse au bord du gouffre.

lien-social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le billet De Vince 

Après 23 ans de bons et loyaux services dans la protection de l’enfance, je viens de recevoir ma première ordonnance d’anxiolytique ! La consécration, enfin ! Je ne suis pas peu fier de faire partie de la confrérie des éducs au bout du rouleau.

Jusqu’à présent, je fréquentais quelques membres de ce club sans comprendre vraiment le fond de leur philosophie. Au fil du temps, je me suis senti de plus en plus proche d’eux, jusqu’à être franchement concerné par leurs préceptes.

Aujourd’hui on reconnaît que je suis apte à l’inaptitude et ça, croyez-moi, c’est une sacrée reconnaissance pour moi !

Pouvoir entrer dans cette belle famille des névrosés du travail social : l’ambition ultime.

À l’instar d’un artiste récompensé pour son oeuvre, je tiens ici à adresser de vifs remerciements (en espérant n’oublier personne) :

Merci aux politiques publiques tout d’abord, celles sans qui l’avènement des notions de rentabilité, de marchandisation ou d’ubérisation de l’action sociale seraient tout simplement impossibles.

Merci aux dirigeants de nos institutions qui ont su parfaitement s’adapter aux logiques de marché, d’appels à projets, de mise en concurrence des associations, dans un contexte pas toujours simple pour juguler les velléités de changement de paradigme.

Merci à Nexem et consorts pour leur engagement entier dans une lutte contre les valeurs humanistes et contre un idéal social de bisounours.

Merci à la CFDT qui a courageusement signé l’accord de revalorisation du point de la Convention Collective 66 de 2 centimes, dans un magnifique pied-de-nez aux acteurs de terrain.

Merci aux inventeurs des contrats à impact social, aux évaluateurs de tous poils aguerris aux indicateurs statistiques, aux variables d’ajustement, aux prix de journée, à la tarification à l’acte.

Merci à Sérafin, au Ségur et à Laforcade, les trois mousquetaires du mépris.

Merci aux stagiaires non gratifiés, aux coordinateurs exploités, aux faisant-fonction divers et variés pour leurs vocations.

Merci aux grilles d’éval, aux calculatrices, aux tableurs Excel, aux dossiers Cerfa, aux logiciels d’exploitation de données.

Merci aux réformateurs de la justice des mineurs, de la protection de l’enfance, de la pédopsychiatrie, de l’insertion sociale, du handicap, qui ont su magistralement faciliter la perte de sens de nos métiers.

Merci aux injonctions paradoxales, aux véhicules de services déglingués, aux scrupuleux inventaires de fournitures, aux budgets serrés.

Merci aux usagers, qui n’auront jamais aussi bien porté leur nom, pour les qualités marchandes qu’ils développent malgré eux.

Merci à mon médecin pour l’arrêt de travail qui me permet de savourer mon titre aujourd’hui.

Merci à tous ceux qui sauront lire dans le cynisme de ce billet, une colère légitime.

Merci à tous ceux qui manifesteront le 7 décembre prochain.

Retrouvez les actus, billets et terrain sur www.lien-social.com


Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès