lien-social
Abonné·e de Mediapart

110 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2021

lien-social
Abonné·e de Mediapart

Alprazolam Team

Les travailleurs sociaux ont appris à faire face aux difficultés des publics accompagnés. C'est même leur raison d'être. S'ils ne réussissaient pas à le faire, ils n'auraient rien à faire là ! Ce qui les mine, ce sont, à l’image des soignants de l'hôpital public ou du monde la justice, leurs conditions de travail. En réduisant l’État social, ce sont ses acteurs qu’on pousse au bord du gouffre.

lien-social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le billet De Vince 

Après 23 ans de bons et loyaux services dans la protection de l’enfance, je viens de recevoir ma première ordonnance d’anxiolytique ! La consécration, enfin ! Je ne suis pas peu fier de faire partie de la confrérie des éducs au bout du rouleau.

Jusqu’à présent, je fréquentais quelques membres de ce club sans comprendre vraiment le fond de leur philosophie. Au fil du temps, je me suis senti de plus en plus proche d’eux, jusqu’à être franchement concerné par leurs préceptes.

Aujourd’hui on reconnaît que je suis apte à l’inaptitude et ça, croyez-moi, c’est une sacrée reconnaissance pour moi !

Pouvoir entrer dans cette belle famille des névrosés du travail social : l’ambition ultime.

À l’instar d’un artiste récompensé pour son oeuvre, je tiens ici à adresser de vifs remerciements (en espérant n’oublier personne) :

Merci aux politiques publiques tout d’abord, celles sans qui l’avènement des notions de rentabilité, de marchandisation ou d’ubérisation de l’action sociale seraient tout simplement impossibles.

Merci aux dirigeants de nos institutions qui ont su parfaitement s’adapter aux logiques de marché, d’appels à projets, de mise en concurrence des associations, dans un contexte pas toujours simple pour juguler les velléités de changement de paradigme.

Merci à Nexem et consorts pour leur engagement entier dans une lutte contre les valeurs humanistes et contre un idéal social de bisounours.

Merci à la CFDT qui a courageusement signé l’accord de revalorisation du point de la Convention Collective 66 de 2 centimes, dans un magnifique pied-de-nez aux acteurs de terrain.

Merci aux inventeurs des contrats à impact social, aux évaluateurs de tous poils aguerris aux indicateurs statistiques, aux variables d’ajustement, aux prix de journée, à la tarification à l’acte.

Merci à Sérafin, au Ségur et à Laforcade, les trois mousquetaires du mépris.

Merci aux stagiaires non gratifiés, aux coordinateurs exploités, aux faisant-fonction divers et variés pour leurs vocations.

Merci aux grilles d’éval, aux calculatrices, aux tableurs Excel, aux dossiers Cerfa, aux logiciels d’exploitation de données.

Merci aux réformateurs de la justice des mineurs, de la protection de l’enfance, de la pédopsychiatrie, de l’insertion sociale, du handicap, qui ont su magistralement faciliter la perte de sens de nos métiers.

Merci aux injonctions paradoxales, aux véhicules de services déglingués, aux scrupuleux inventaires de fournitures, aux budgets serrés.

Merci aux usagers, qui n’auront jamais aussi bien porté leur nom, pour les qualités marchandes qu’ils développent malgré eux.

Merci à mon médecin pour l’arrêt de travail qui me permet de savourer mon titre aujourd’hui.

Merci à tous ceux qui sauront lire dans le cynisme de ce billet, une colère légitime.

Merci à tous ceux qui manifesteront le 7 décembre prochain.

Retrouvez les actus, billets et terrain sur www.lien-social.com


Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost