"Le capital" en manga : actualité du marxisme

 Vous pensez que c'est une blague ? Eh bien, non ! « Le capital » de Karl Marx a été adapté en manga au Japon, et vient d'être édité en français par Soleil Manga. Et ce n'est pas un pensum mais une illustration prenante du fonctionnement du capitalisme, à l'aide du cas banal d'un petit fromager qui veut faire fortune.

Le capital © Liliane Baie Le capital © Liliane Baie

 Vous pensez que c'est une blague ? Eh bien, non ! « Le capital » de Karl Marx a été adapté en manga au Japon, et vient d'être édité en français par Soleil Manga. Et ce n'est pas un pensum mais une illustration prenante du fonctionnement du capitalisme, à l'aide du cas banal d'un petit fromager qui veut faire fortune. Si le tome un est exclusivement centré sur cette illustration, le tome deux, tout en gardant l'aspect attractif du manga, est le plus explicatif, puisque Friedrich Engels vient de temps en temps nous donner quelques notions économiques éclairantes.

La théorie marxiste est régulièrement décriée, ridiculisée, ou assimilée aux régimes qui s'en sont servie comme totem pour asservir un peuple qu'elles étaient censées libérer. Du coup, on a tendance à oublier que l'exploitation de l'homme par l'homme est une tentation de l'humanité, que cet asservissement peut prendre plusieurs aspects, et que le servage moderne peut prendre la forme de la division du travail, de la restriction des coûts, de la réduction de la « masse salariale », du chômage entretenu et de la promotion du crédit. Et, surtout, on comprend comment un système basé sur l'enrichissement exponentiel de quelques-uns aux dépends de la force de travail du plus grand nombre, ne peut fonctionner que par le pouvoir absolu ou par le pouvoir sur les consciences. Ce pouvoir poussant chacun à consommer plus qu'il n'est nécessaire, quitte à s'aliéner lui-même, pour que la machine à profit enrichisse ceux qui ont le pouvoir et la capacité d'investissement. Cette course en avant à la production de richesses ne pouvant qu'aboutir à des crises régulières dues à la limite de la surconsommation.

Un livre salutaire, donc, une introduction à l'œuvre de Karl Marx pour ceux qui le souhaitent, mais aussi une base pour les jeunes qui, soumis à la propagande consumériste, n'entendent plus la voix de ceux qui savaient que le capitalisme portait en lui, dès l'origine, les graines du malheur du peuple. Et que seul un état freinant les appétits des investisseurs, défendant le pouvoir d'achat des salariés et l'emploi, institutionnalisant la redistribution et la protection sociale pour tous, peut permettre au régime capitaliste de garder un visage humain.

Nous nous en éloignons chaque jour un peu plus, non ?

 

« Le capital » Karl Marx, éditions Soleil Manga, 2011, deux tomes

Titre original « MANGA DE DOKUHA : DAS KAPITAL1 » by Karl Heinrich Marx, VARIETY ART WORKS, EAST PRESS CO., LTD.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.