littinerante
Littinérante, vous offre la liberté de découvrir les histoires des mondes proches et lointains, la possibilité d’explorer des horizons littéraires divers.
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 nov. 2016

littinerante
Littinérante, vous offre la liberté de découvrir les histoires des mondes proches et lointains, la possibilité d’explorer des horizons littéraires divers.
Abonné·e de Mediapart

Pour François Maspero - Samir Amin

Maspero a marqué son époque. Il a été de ceux qui ont préparé l’explosion de 1968.

littinerante
Littinérante, vous offre la liberté de découvrir les histoires des mondes proches et lointains, la possibilité d’explorer des horizons littéraires divers.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 François Maspero n’était pas seulement un libraire, même un excellent libraire. Bien plus, il était un penseur critique radical de son temps, qui est encore notre temps, celui du capitalisme vieillissant dont la survie implique la destruction systématique de l’être humain, formaté pour n’être plus qu’un consommateur et un spectateur, de la nature, de sociétés et de peuples  entiers du « tiers monde », la périphérie du système mondialisé de l’impérialisme moderne.

Maspero était un penseur engagé, militant. En avance sur bien d’autres il avait compris que le caractère impérialiste du système était indissociable de sa nature capitaliste. Il était donc anti impérialiste, sans tomber dans les naïvetés des jeunes « tiers-mondistes » sympathiques de l’époque. Maspero était lucide et savait que le combat de libération nationale des peuples du Sud serait long et difficile, et qu’il n’était pas spontanément porteur des transformations radicales, démocratiques et socialistes, nécessaires à son succès.

Maspero a marqué son époque. Il a été de ceux qui ont préparé l’explosion de 1968. La Joie de Lire était devenue un haut lieu de rencontres entre la génération nouvelle en colère et ceux des plus anciens qui saisissaient la portée révolutionnaire de cette révolte. Les éditions Maspero et la revue qui lui était associée ont fait connaître  les débats socialistes de l’époque, l’apport de la révolution chinoise et du maoïsme, celui de Che Guevara, de Cabral et de Fanon, les guerres de libération en Afrique et les débats houleux au sein des mouvements de libération. Sa bibliothèque n’est pas celle des archives de ce passé ; sa lecture reste indispensable aux nouvelles générations de penseurs critiques. 

Samir Amin, économiste franco-égyptien symbolise pour beaucoup, dès les années 1960 et notamment depuis la publication de son ouvrage Le développement inégal, l’altermondialisme. Directeur au Plan en Égypte de 1957 à 1960 ; Conseiller du gouvernement malien de 1960 à 1963 ; professeur d’université, en 1997 il est cofondateur du Forum Tiers-Monde à Dakar, dont il est le directeur. Militant de la Paix, il a prononcé cette année le discours d’ouverture du Congrès du Bureau International pour la Paix à Berlin

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Annie Ernaux, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal
Pétrole : le cartel des pays producteurs ajoute sa pierre à la récession mondiale
En décidant de réduire massivement sa production pétrolière, l’Opep+e cartel des pays producteurs prend le risque de précipiter une crise mondiale. Maître du jeu dans l’organisation, l’Arabie saoudite est désormais totalement ralliée à la Russie. L’Occident n’a jamais été aussi isolé.
par Martine Orange
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac