Lizzie Crowdagger (avatar)

Lizzie Crowdagger

Écrivaine

Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 décembre 2022

Lizzie Crowdagger (avatar)

Lizzie Crowdagger

Écrivaine

Abonné·e de Mediapart

Elon Musk suspend de nombreux journalistes sur Twitter

Après avoir, hier, supprimé un certain nombre de comptes qui recensaient les trajets en jet privé de personnalité publiques, Elon Musk a, aujourd'hui, suspendu des comptes de journalistes qui l'avaient critiqué.

Lizzie Crowdagger (avatar)

Lizzie Crowdagger

Écrivaine

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est difficile de se tenir à jour sur les derniers coups de sang d'Elon Musk concernant Twitter. Après avoir limogé sans prévenir une bonne partie des employés, puis une bonne partie des employés restants, rétabli des comptes d'extrême-droite, ajouté la possibilité d'avoir une certification pour 8$ par mois, supprimé cette option, relancé cette option, banni des comptes d'antifascistes, son attention s'était focalisée sur les comptes permettant de suivre les déplacements en jets privés de personnalités, à commencer par lui-même.

Twitter en avait ainsi supprimé un certain nombre, dont le compte @ElonJet, permettant de voir les déplacements du jet d'Elon Musk. Suite à quoi les conditions d'utilisation de Twitter avaient été modifiées pour interdire de révéler la position de quelqu'un en temps réel, mais permettant de le faire avec un délai. Le compte @ElonJet était ainsi réapparu. Puis il a à nouveau été suspendu, et Elon Musk a annoncé qu'il allait porter plainte contre son créateur.

Mais ça, c'était hier.

Aujourd'hui, ou plutôt cette nuit, ce sont des journalistes américain·e·s que Twitter a décidé de suspendre sans avertissement. On y trouve un certain nombre de journalistes tech, notamment au New York Times, au Washington Post ou à CNN. Sur Twitter, Elon Musk a annoncé que ses supensions avaient eu lieu parce que ces journalistes auraient diffusé sa position en temps réel, « des coordonnées pour un assassinat ». Il a réitéré cette version dans une discussion audio sur Twitter (Twitter Space) où discutaient un certain nombre de comptes suspendus, qui, étrangement, pouvaient toujours s'exprimer dans la version vocale de Twitter.

Il est difficile à l'heure actuelle de savoir si ces supensions seront définitives, si Elon Musk va changer d'avis comme il l'a fait un certain nombre de fois. À l'heure où j'écris cette ligne (cela fait quelques heures que j'ajoute des éléments), Elon Musk avait lancé un de ses dorénavant habituels sondages pour décider de la conduite à tenir en termes de modération, mais avait finalement décidé de ne pas en tenir compte parce qu'il y avait trop d'options (ou peut-être parce que le résultat, qui demandait un rétablissement immédiat, ne lui plaisait pas). 

Dans le même temps, le compte Twitter @JoinMastodon était lui aussi suspendu, et il devenait de plus en plus compliqué de poster des liens vers Mastodon sur Twitter. Au début de la nuit, seules quelques grosses instances étaient touchées, un message d'erreur s'affichant lorsqu'on essayait de poster un tweet contenant un lien vers elles. Cette liste noire s'est progressivement étendue jusqu'à toucher la majorité des grosses instances, y compris francophones, les liens vers mamot.fr, piaille.fr, framapiaf.org ou encore eldritch.cafe.

Autant de pratiques quelque peu contradictoires avec les discours sur la liberté d'expression affichés part Elon Musk il y a quelques semaines.

Pour les anglophones, le site TwitterIsGoingGreat est une bonne ressource pour se tenir au courant des derniers bouleversements qui auraient pu survenir sur Twitter depuis l'écriture de cet article — que je vais régigner à arrêter de mettre à jour pour enfin aller me coucher.

Lizzie Crowdagger est écrivaine holistique de romans de fantasy queers, et également CEO de l'instance Mastodon corneill.es., encore trop confidentielle pour être interdite de cité sur Twitter.

(Article modifié le 16/12/2022 à 4:00 pour ajouter une mention de TwitterIsGoingGreat et de l'intention d'Elon Musk de porter plainte, puis à 4:21 pour ajouter l'impossibilité de poster des liens vers certaines instances Mastodon, puis à 4:32 pour ajouter la réaction d'Elon Musk, puis encore à 5:05 pour corriger le nombre d'instances Mastodon impactées, et ENCORE à 5:49 parce que les journalistes suspendus étaient quand même capables de discuter en vocal sur Twitter, et une dernière fois à 6:25 pour parler du sondage et reformuler un peu.)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.