Le phare d'Watt en Bretagne

Voici un texte écrit par mon père, Breton résidant à Nantes, âgé de 81 ans, lorsqu'il a appris  il y a 2 ans le projet de centrale à gaz à Landivisiau  contre lequel nous nous opposons. J'ai retrouvé ce billet écrit à la Xavier Grall, qu'il m'avait envoyé à l'époque.  J'ai envie de le partager.

" Les élus de notre région ne cessent de penser à vous, à votre bonheur de vivre, à vos plaisirs, à votre santé. Vous n'avez plus de phares lumière. Pour les remplacer ils viennent d'inventer le phare D'WATT : le premier presque à la pointe du monde occi-dental.

Comment s'en sont-ils pris ? Ils se sont tous réunis, EN CACHETTE, pour vous faire la surprise. Vous comprenez, il y a toujours des grincheux, le peuple. Il faut se méfier du peuple. Le projet est tellement grandiose. Vous vous rendez compte : un phare sans lumière; quelle économie !  A quoi sert-il ? A faire de la poussière, du CO2. Avec tous ces  vents d'Ouest, de suroît ! Quelle merveille ! Toute la région en profitera : les plages, les enclos paroissiaux, les villes et villages alentour, la terre agricole, l'agriculture bio. On va réinventer de nouveaux couchers de soleil. Oui, mais la pluie ?  

Eh bien la poussière tombera plus vite, il ira donc moins loin et plus profond.

Pour réussir, restons cachés; des maires, des députés, un sénateur, un préfet de région, un ministre : tous se sont en secret donnés le mot : le nom de cette merveille : Centrale à Gaz. Mais pourquoi du gaz ? Parce que, presque tous les hivers, pendant que tout le reste dela Francese surchauffe, ces Finistériens sont à deux doigts, quelques jours, de les priver de chauffage nocturne ! Mais disent-ils la Francealimente les pays voisins en électricité nucléaire. Et on pourrait pas en garder un peu pour nous ? Bizarre !!!

Evidemment, comme toujours, le projet est éventé. Il y a toujours des traitres. Résultat, le peuple est "au courant". Et, comme on vous l'a dit, les grincheux se réveillent. Vite, on s'aperçoit qu'ils sont très mécontents puis ils deviennent très nombreux. Et que veulent-ils ? Qu'on ne construise pas cette centrale à gaz, ce PHARE D'WATT, ce PHARE à CO2 , ce phare à poussière. C'est bien çà les arriérés, ils n'ont pas compris que cela allait attirer en plus des subventions. C'est un mal nécessaire. Ils devraient réaliser l'air breton est souvent dur mais vivifiant. Ils ont déjà les algues sur les plages, le bruit des avions presque tous les jours. Qu'importent quelques poussières en plus! Oui, mais, disent-ils : nos enfants, nos petits-enfants ?  Les vieux briscards de la politique se marrent. Ils ne seront plus là quand il y aura des petits-enfants malades. Le sanatorium, les ports, le farniente sur la plage pour les touristes ? Voyons, la poussière çà ne se voit pas dans le sable. Vous en avez déjà vu sur les terres, dans les champs, sur les cultures ?

Balivernes ! Les élus se grattent la tête. Elle est dure mais celle du peuple aussi. Ils s'y sont pourtant tous mis. Même le Président de région, un Ministre de l'Industrie. Incroyable ! Ils ont signé ensemble à Paris un arrêté ministériel. Ils y avaient mis du  cœur. Un projet semblable avait déjà été proposé dans d'autres régions de France  ainsi qu'à PLOUFRAGAN. Mais, partout, le peuple n'en avait pas voulu. Alors, peut- être, sur cette fin de terre qu'on appelle Finistère, trouvera-t'on des gens assez stupides pour se faire berner. Toutes les classes supérieures s'y étaient mises; on y trouvait : Alain MINC, on y a ajouté l'Entreprise SIEMENS, pour faire riche et "pointue"; on ferait venir le gaz de d’ALGERIE. Au fait, SIEMENS c'est l'Allemagne. Pendant qu'ils feront du gaz et du CO2 en Bretagne, ils utiliseront peut-être notre électricité nucléaire. Quelle grandeur d'âme, cette solidarité internationale.

A VOUS DE JUGER , PEUPLE. Il y a déjà eu PLOGOFF. Vous oseriez maintenant échouer à LANDIVISIAU ? cela ferait du bruit même jusqu'à LANDERNEAU, et peut-être dans toutela France!!

A BAS LE PHARE D'WATT et que les SEIGNEURS arrêtent de vouloir vous soigner et  vous saigner ainsi "

PS :  Les enquêtes publiques commencent le 15 septembre concernant ce nouveau phare d'Watt. Déplacez vous, manifestez,  écrivez votre opposition.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.