"ETRE NON-VIOLENT A GAZA", livre de Ziad Medoukh

Convaincu de l'efficacité de l'éducation comme forme de résistance en Palestine, Ziad Medoukh, directeur du département de français de l'université Al-Aqsa à Gaza, veut sensibiliser le monde aux actions non-violentes pour dénoncer l'injustice que subissent les Palestiniens et en particulier ceux de Gaza.

Ziad Medoukh, chercheur, écrivain et poète francophone palestinien, directeur du département de français de l'université Al-Aqsa de Gaza, promoteur de la résistance non-violente active dans la bande de Gaza, vient de faire paraitre son 10e livre en français : "Etre non-violent à Gaza".
Ce livre de témoignages et d'analyses fait une large place aux initiatives de la société civile gazaouie (femmes, enfants, étudiants, paysans, etc.) dans des secteurs aussi divers que l'économie, l'éducation ou la culture, qui mettent en valeur les principes gandhiens de résistance non-violente active, enseignés avec conviction par Ziad Medoukh à ses élèves dans le contexte très difficile du blocus de Gaza qui dure depuis treize ans.

192 pages, 34 photos (dont 16 en couleurs)
Editions Culture et Paix, Paris
Préface de Louis Campana, président-fondateur de Gandhi International
Postface de Jean-Marie Muller, philosophe et écrivain, spécialiste de Gandhi et de la non-violence.
Prix public : 13 euros

Les lecteurs de Médiapart seront certainement sensibles à cette expérience de non-violence appliquée, qui correspond à un engagement culturel autant que politique et économique.

Contact :
Laurent Baudoin
président de l'Association Culture et Paix, éditrice du livre "Etre non-violent à Gaza"
baudoin-laurent@wanadoo.fr

(pdf, 921.5 kB)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.