.

Dyslexie : le scandale de l'alphabet phonétique international en fait découvrir trois autres

L'apparition des lettres de l'alphabet phonétique international (API) dans des méthodes de lecture destinées à des enfants du CP-CE1, vers 1980, est dénoncée comme un énorme scandale par l'orthophoniste suisse David Guignard.

L'API utilise par exemple

- la lettre y pour le son u,

- la lettre u pour le son ou,

- la lettre e pour le son é,

- la lettre de la voyelle du mot « pomme » pour le son-voyelle utilisé dans le mot « paume »,

- une espèce de z pour le son j,

- plus maintes lettres incongrues arrivées là pour créer la confusion. Au total, sur la quarantaine de lettres utilisée pour indiquer les sons constitutifs normaux de la langue française, on en trouve péniblement une quinzaine seulement dont l'usage soit conforme à nos habitudes !

De toute évidence, l'introduction des lettres superfétatoires de l'API dans les livres d'apprentissage de la lecture ne pouvait qu'être une scandaleuse source de confusions. C'est la constatation de ces confusions sur le terrain qui est à l'origine du livre : « Dyslexie, le scandale du y », de David Guignard

Si le fonctionnement de l'appareil du Mammouth avait été honnête, jamais les lettres de l'API n'auraient été introduites dans ces manuels scolaires.

Le scandale de l'API dénoncé par David Guignard  révèle donc un scandale de la corruption de l'appareil du Mammouth, scandale qui est confirmé par l'article intitulé : « Quand on vous tire un tiroir pour en sortir un inspecteur général de français », où l'API est justement au centre du problème

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/140513/quand-vous-tire-un-tiroir-pour-en-sortir-un-inspecteur-general-de-francais

Mais ce n'est pas tout

En 2013, soit douze ans après son impression en 2001, le livre de David Guignard n'a encore eu aucun écho auprès des médias, des fédérations de parents d'élèves, et des forums consacrés à l'éducation, alors que l'utilisation aberrante de l'API qu'il dénonce est non seulement une cause de réel handicap pour certains dyslexiques, mais aussi, en même temps, une source de difficultés d'apprentissage pour tous les élèves

Cet étouffement du scandale qu'est l'utilisation de l'API dans les méthodes de lecture s'intègre dans la gigantesque censure qui a cautionné toutes les réformes ratées du Mammouth depuis un demi-siècle. Il révèle un troisième scandale qui est une violation délibérée du "droit de savoir" du public, et qui signe une corruption des organismes ayant la mission d'informer : en l'occurrence les médias, les appareils des fédérations de parents d'élèves, et les éminences grises qui régentent la presse syndicale et les forums consacrés à l'éducation

Voir à ce sujet :

"« L'alphabet phonétique français Wikipédia » ou la panique de la pensée unique"   janvier 2012

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f201-c01-2p-alphabet-panique-wikipedia-tract.pdf

 

Le silence des médias sur ce scandale de la dyslexie due à l'API est encore plus scandaleux si l'on considère les divers battages médiatiques qui ont été faits dans le même temps pour brasser du vent autour des problèmes de l'éducation.

Citons le livre « Zéro faute » de François de Closets, et aussi la bataille de l'orthographe de la ministre Valérie Pécresse fin 2010. Voir aussi dans le "Polycop Ortograf 2010" divers articles ridiculisant le rite de la dictée-spectacle, et par ailleurs l'article : "Echec scolaire : le bout de journal qui sentait la morue", qui montre toute la duperie qui se cache derrière une mascarade très officielle de lutte contre l'illettrisme.

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/220513/polycop-ortograf-2010-recapitulatif-avec-tous-les-liens-en-attendant-la-suite

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/260413/echec-scolaire-le-bout-de-journal-qui-sentait-la-morue

 

Après donc le scandale constaté sur le terrain et concernant l'utilisation irresponsable de l'API dans les méthodes de lecture,

après le scandale dû au fait que l'appareil du Mammouth ait décidé souverainement une telle aberration,

après le scandale dû au fait que cette aberration n'a été dénoncée ni par les médias, ni par les appareils des FPE, ni par les syndicats d'enseignants, et qu'elle soit encore cautionnée avec acharnement par les éminences grises de Wikipédia,

la démarche de David Guignard révèle un quatrième scandale qui est celui de l'impuissance des responsables politiques face aux groupes de pression

 

Gilles de Robien, ministre de l'Education Nationale de mai 2005 à mai 2007 a reçu en janvier 2006 une lettre de David Guignard montrant avec la plus grande clarté les dégâts et l'aberration criminelle de cette utilisation de l'API :

Intrigué par cette épidémie spectaculaire, je me perdais en conjectures sur ses causes, lorsque mon regard s'est posé sur une fiche scolaire qu'un de ces bambins m'avait apportée. On y lisait l'énoncé suivant : J'entends /y/ et j'écris u… ! Pas la peine de chercher plus loin : la réponse était là, évidente, éclatante de simplicité, soulignée encore par la couleur rouge du signe /y/ »

D'autre part, ce même ministre a reçu en avril 2007 une lettre signée Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) lui demandant l'interdiction de l'API dans nos écoles, lycées et collèges, et dont le contenu est repris dans un tract d'une page, document d155 du Polycop Ortograf 2010

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d155-904-1p-interdiction-api-tract.pdf

Les deux lettres ont été écrites sans concertation pour la bonne raison que leurs deux auteurs n'ont fait connaissance que tout récemment, donc six ans plus tard. Les deux argumentations contre l'API se complètent, se corroborent, et sont plus que suffisantes pour qu'un ministre pose le problème sur le tapis, dans l'hypothèse où il a le feu vert pour donner la priorité à la recherche de l'intérêt général.

Mais le problème n'a pas été posé sur le tapis.

D'une manière générale, la politique éducative française se décide autour d'une chandelle entre une équipe gouvernementale qui donne la priorité absolue à la possession du pouvoir, et un Mammouth qui donne la priorité aux intérêts de l'industrie de marchands de béquilles de l'échec scolaire

Ces amours secrètes entre la mafia pédago-marxiste et son célèbre adversaire capitaliste sont par ailleurs évoquées notamment dans les documents :

« Mai 68: la propagande officielle vous cache l'essentiel », une page

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f275-c04-1p-mai-68-propagande-officielle-tract.pdf

« Les deux heures de « soutien » scolaire : un calcul de voyous »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d549-904x2-les-2-h-soutien-calcul-voyous-tract.pdf

« Les sept casseroles de Valérie Pécresse »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f107-b09-2p-les-7-casseroles-de-v-pecresse-tract.pdf

 

Ortograf-FR doc f540-d08-anex3 août 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.