Tactique du coucou en politique: les exploits osés d'un jeune député LR

La tactique du coucou consiste à pondre par exemple un tract, qui passe pour avoir été pondu par quelqu'un d'autre, pour en tirer un avantage électoral

Pratiquée avec succès par un jeune député LR, la tactique du coucou pose la question de la formation qui lui a été donnée par Annie Genevard, la vice-présidente LR actuelle du Perchoir, qui l'a pratiquée elle aussi avec succès

C'est surtout un échantillon ponctuel qui symbolise à lui seul toute l'immaturité et la corruption de notre fonctionnement politique depuis une ou deux décennies

 

A - La tactique du coucou n'est jamais qu'une des nombreuses ruses de la riche panoplie du machiavélisme moderne, la désinformatsia ou désinformation, une science du mal qu'on découvre seulement maintenant, grâce au livre : « La désinformation, arme de guerre », écrit dans les années 1980 par l'écrivain français Wladimir Volkoff.

La désinformatsia a été échafaudée aux alentours de 1920 en Russie, pour assurer des lendemains qui chantent à la dictature de la nomenklatura sur le peuple

 

B - En décembre 2017, l'élection du jeune député belfortain Ian Boucard a été annulée par le Conseil Constitutionnel. Ce candidat LR n'en a pas moins été réélu le 4 février suivant, face au candidat LREM-MoDem Christophe Grudler

La conclusion sous-entendue par les médias soucieux de maintenir leur public dans la naïveté, c'est : "il a gagné, donc il a raison"

Mais justement, les analyses intéressantes commencent là où s'arrêtent les informations incomplètes des médias:

- Ian Boucard avait été formé par l'actuelle vice-présidente LR du Perchoir Annie Genevard

- ses farces sont un riche symbole dont le parti LR se passerait volontiers

 

C - Les considérations données par le Conseil Constitutionnel pour justifier l'annulation de l'élection ont été difficiles à trouver, à cause de l'enfumage pratiqué par les médias. Les voici :

Citation :

« M. Boucard avait bien « fait réaliser et distribuer dans les derniers jours de la campagne électorale officielle, deux tracts dont la présentation matérielle les faisait faussement apparaître comme émanant respectivement des partis “La France insoumise” et “Front national” sans l'accord de ces formations politiques. »

Autrement dit, sa ruse avait consisté à inventer

- un premier tract, auquel il avait collé la signature du Front National, visant à diaboliser le Front National et la France insoumise,

- et en même temps un deuxième tract, auquel il avait collé la signature de la France insoumise, visant à diaboliser la France insoumise et le Front National!!!!

Ian Boucard n'a pas eu seulement la complicité des médias pour leur enfumage. Il a eu aussi celle de solides complices pour diffuser massivement les tracts en question «dans les derniers jours de la campagne électorale officielle», de telle sorte que les partis discrédités par lui n'aient pas le temps de réagir

 

D - Mais ce n'est pas tout!

1°) les tromperies fabriquées par le jeune député belfortain posent la question de la formation qui lui a été donnée par Annie Genevard, l'actuelle vice-présidente LR de l'Assemblée Nationale

Voir :

« Annie Genevard, chargée de former les futurs députés de François Fillon »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/070317/annie-genevard-chargee-de-former-les-futurs-deputes-de-francois-fillon

« Initier au fonctionnement mafieux : un tremplin pour le Perchoir »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/250118/initier-au-fonctionnement-mafieux-un-tremplin-pour-le-perchoir

Remarque : hasard laughing  : ces deux articles ne sont pas référencés dans Google

Mais le site du parti indique :

« Secrétaire générale-adjointe des Républicains, députée-maire de Morteau (Doubs), Annie Genevard était « particulièrement heureuse » d'inaugurer ce samedi à Lyon, la première réunion décentralisée de formation dédiée aux candidats de notre famille politique pour les législatives de juin prochain après celle, nationale, qui s'est déroulée à Paris courant février »

https://www.republicains.fr/actualites_lyon_annie_genevard_laurent_wauquiez_pronent_engagement_total_candidats_legislatives_20170306

 

2°) les tromperies de Ian Boucard posent la question du fonctionnement des médias, dont le pouvoir est maintenant au dessus du pouvoir politique, et qui utilisent volontiers ce pouvoir pour fonctionner selon la convenance de leurs commanditaires,  tantôt comme faiseurs de rois, tantôt comme de farouches pratiquants de la stratégie du silence

 

3°) elles posent la question de l'effet boomerang ou de la loi des vases communicants :

- chez Annie Genevard, le véritable génie politicien ainsi constaté va de pair avec une absence totale de clairvoyance politique,

- quand à Ian Boucard, il a réussi à montrer dans cette affaire que deux jugements successifs n'ont pu lui donner ni le sens de la différence entre le bien et le mal, ni le sens de ce que le mot « liberté d'expression » doit signifier concrètement

 

4°) les tromperies de Ian Boucard posent la question de l'entretien criminel de la naïveté populaire, qui est pratiqué méthodiquement par une armée du mensonge formée à l'école de la désinformatsia. Cette science a pris, à partir de 1920, le relais du machiavélisme pratiqué depuis 1550 dans les pays occidentaux par les appareils dirigeants traditionnels

 

5°) ces tromperies du député ne sont en elles-mêmes qu'une gaffe ponctuelle, mais cette gaffe symbolise par ailleurs, comme on va le voir, tout notre fonctionnement politique

 

Dans ce fonctionnement politique, le microcosme dirigeant, dont, notamment, les médias, cultive et entretient la division droite contre gauche conformément à la devise de Machiavel « diviser pour régner », tout en se faisant passer pour être le garant du juste compromis et le dépositaire de nos valeurs

 

D – Comportements analogues du député LR et de son parti, Les Républicains, à l'égard du Front National


Les médias « oublient » de reproduire les pièces à convictions que sont les tracts du candidat gaffeur, Mais il est facile d'en imaginer la teneur

S'agissant de s'approprier les délices du pouvoir, le tract que Ian Boucard a fabulé lui-même pour le faire apparaître comme étant du Front National, représentait tout simplement en miniature le fonctionnement infligé à la France par son microcosme dirigeant:

- Ian Boucard a fabriqué lui même, en secret, des propos qui apparaissaient comme étant du Front National

- son parti  a fabriqué le Front National, en secret mais en parfaite connaissance de cause, comme on le montre ci-après. Ceci dans une solidarité secrète et parfaite avec ses faux adversaires les intellectuels de l'Education Nationale et des médias

 

Ian Boucard a bénéficié de l'enfumage des médias

Son parti, Les Républicains, était aux ordres des médias, étant donné que leur pouvoir est au-dessus du pouvoir politique

 

Quelques remarques à ce sujet

 

a) J'avais écrit en 2007, sur le forum Education de France2 :

« Les seigneurs du Mammouth roulent pour JM Le Pen »

http://forums.france2.fr/france2/Election-presidentielle-2007/seigneurs-mammouth-jm-sujet_6934_1.htm

Ce lien ne marche pas parce que ce forum a été supprimé le 30 juin 2017, comme il est dit dans :

« Les pièces à conviction de la corruption sont en train de disparaître à grande vitesse ». Mais il en reste une trace dans l'article des blogs de Mediapart intitulé :

« Affaire Dieudonné : les branleurs de dindons ont encore frappé » janvier 2013

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/100114/affaire-dieudonne-les-branleurs-de-dindons-ont-encore-frappe

 

b) le tract intitulé : « Marchands d'orthographe, fabricants de haine » révèle à ce sujet un fonctionnement analogue pour attiser le populisme, constaté en 2003

http://forum.psychologies.com/psychologiescom/Ecriture-vos-mots-en-toute-liberte/fabricants-marchands-haine-sujet_2231_1.htm

La manif des PME contre les fonctionnaires dont il y est question était télécommandée par des proches de François Fillon

On retrouve une démarche analogue de mobilisation de complices faite en secret, de la part de certains proches d'Annie Genevard,  juste avant le deuxième tour des législatives

La fabrication du populisme par les « marchands d'orthographe, fabricants de haine », - dont Annie Genevard ambitionne toujours de devenir le chef d'orchestre, -  est dénoncée par le titre même de l'article

Le discret éloge que je fais alors à son égard dans ce tract prouve que je n'avais à priori aucune animosité contre elle, n'ayant pas encore découvert à quel point elle cachait son jeu

Citation :

"Un an plus tard, une enseignante engagée dans la politique, se désolait face à la réaction de riposte obtenue: "Depuis cette date, tel magasin n'a pas vu passer un seul enseignant""

 

E – Ian Boucard n'est pas le premier à avoir pratiqué la tactique du coucou


Faute d'avoir la pièce à conviction nécessaire, il n'est pas possible d'utiliser le tract pondu par Ian Boucard pour montrer que le fonctionnement ponctuel du député belfortain face au candidat de Mélenchon est analogue à celui de son parti face à celui des Insoumis

Mais, pièce à conviction à l'appui,on a un bel exemple où l'équipe d'Annie Genevard a réussi à pondre une petite phrase pour la placer dans le tract électoral de sa concurrente LREM

Placée dans la rubrique : « Nos engagements nationaux », la petite phrase servait à faire croire aux électeurs du Haut-Doubs que le programme d'Emmanuel Macron était propre à relancer la fameuse guerre scolaire de 1983-84, dont personne ne veut plus depuis longtemps

 

F – Première conclusion: les tromperies qu'on vient de voir ont les mêmes caractéristiques de base,  qu'elles soient réalisées

- soit par le jeune député belfortain Ian Boucard,

- soit par l'actuelle vice-présidente LR de l'Assemblée Nationale,

- soit par leur parti  :

1°) elles servent à faire croire que leurs auteurs sont des gens ou un parti du juste milieu tout en attisant les divisions entre leurs troupes, suivant le principe « diviser pour régner

2°) elles servent  à faire croire que le débat est démocratique alors qu'il est réduit à une confrontation stérile de deux thèses où, chaque fois, le meilleur est mis en avant pour cacher le pire

3°) chaque fois, la langue de bois est utilisée pour compenser l'absence de vrai programme ou de programme avouable

4°) chaque fois, ces tromperies sont protégées par les médias qu pratiquent à leur propos l'enfumage

5°) toutes ces analogies de fonctionnement sont l'indice d'une inspiration commune puisée dans la version moderne du machiavélisme, la désinformatsia ou désinformation

 

G – Conclusion générale

La désinformatsia est pratiquée par une immense armée du mensonge, mais elle a perdu une grande partie de son efficacité à cause de la rediffusion incontrôlable des vérités interdites grâce à internet

 

Cette révolution de l'information est une chance qui finira par nous sortir d'un niveau de corruption rarement atteint dans l'histoire

 

Elle a déjà commencé. Voir : « C'est la révolution de l'information qui a coulé François Fillon »

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) doc g403-i02-D février 2018    La tactique du coucou en politique: 1°) les exploits d'un jeune espoir belfortain, 2°) un riche symbole dont son parti se passerait volontiers (D)

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.