Fonctionnaires : des lendemains qui déchantent ?

L’ampleur de la crise du Covid-19 va se révéler brutale. Gardons-nous des illusions sur l’«après», surtout les fonctionnaires... y compris en matière de retraite.

#En500mots : 500 mots maximum pour le corps du texte.

L’arrêt de l’activité dans de nombreux secteurs aura de lourdes conséquences. Elles commencent à être perceptibles : « En mars 2020, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A en France (hors Mayotte) enregistre sa plus forte hausse depuis le début de la série en 1996 (+246 100, soit +7,1 %), pour s’établir à 3 732 5001. » Et ce n’est pas fini .

Manifestation Fonction publique du 22/05/2018 © Luc Bentz, licence CC BY-SA-NC Manifestation Fonction publique du 22/05/2018 © Luc Bentz, licence CC BY-SA-NC
Par nécessité, au rebours de choix idéologiques affichés le choc du Covid-19 a conduit, ce que nul n’a contesté compte tenu des circonstances, à laisser filer les déficits. Mais on entend déjà — cela ira crescendo — l’antienne sur la nécessité de ne pas les aggraver durablement en pratiquant une purgation par compression des dépenses publiques. Ne rêvons pas à un chemin de Damas des ultralibéraux redécouvrant les vertus de l’action publique et la nécessité de mieux traiter ses agents, à la hauteur de leurs qualifications et de leurs responsabilités2.

C’est particulièrement vrai pour les fonctionnaires. Encore imprécises ou brumeuses, les promesses de revalorisation vont s’évaporer avec le « report » (l’abandon) probable de la réforme des retraites en cours. Les fonctionnaires ne sauraient se considérer comme tirés d’affaire avec la disparition ou le renvoi aux calendes de la retraite par points. Depuis 1993 et la réforme Balladur, leurs « privilèges » sont pointés du doigt, non sans caricatures ni outrances. Déjà, la motion de censure LR sur le projet de réforme des retraites pointait les « régimes spéciaux » et son orateur, Éric Woerth, affirmait3 : « Les Républicains sont favorables à la poursuite du cycle de réformes des retraites. Comme vous, monsieur le Premier ministre, nous souhaitons la suppression des régimes spéciaux, l’augmentation du minimum garanti et la convergence entre le public et le privé.»

Les fonctionnaires pourraient donc être les victimes expiatoires d’une réforme ultérieure sans compensation. Or, ce que le projet de réforme des retraites par points a montré, ce n’est pas tant le risque de baisse des retraites pour les fonctionnaires en général que des inégalités masquées, à situation catégorielle (indiciaire) équivalente, par le mode de calcul des pensions, hors les effets, encore très limités et inégalitaires, du « régime additionnel » (RAFP).

Face aux sycophantes de la Fonction publique nourris en permanence par de petites Ifrap. Les fonctionnaires, et plus largement les agents publics, devront mener un combat de longue haleine, fait d’attentes, d’avancées et de reculs. Il y faudra de la détermination, de l’opiniâtreté et une pugnacité certaine. Encore faudra-t-il savoir négocier les compromis nécessaires pour asseoir et consolider des étapes indispensables. Les organisations syndicales qui, dans une période récente, ont pu et su assumer leurs responsabilités lors des négociations « Parcours professionnels, carrières, rémunérations » (PPCR) y sont sans doute mieux préparées. Encore, pour négocier, faut-il être deux. À l’issue d’une série d’audioconférences sur les mesures liées à la crise du Covid-19 et à ses suites, l’UNSA Fonction publique déplorait que « le dialogue instauré fonctionne à sens unique »4. Long et difficile, on vous dit !

Luc Bentz


N o t e s

1. DARES, « Focus sur les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en mars 2020 », 27/4/20.
https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/tableaux-de-bord/le-marche-du-travail-pendant-le-covid-19/focus-sur-les-demandeurs-d-emploi/article/focus-sur-les-demandeurs-d-emploi-inscrits-a-pole-emploi-en-mars-2020.

2. « Nouveau monde : comme par magie ? », blog Mediapart, 1/5/20. https://blogs.mediapart.fr/luc-bentz/blog/010520/nouveau-monde-comme-par-magie.

3. Assemblée nationale, Compte rendu des débats. Deuxième séance du mardi 3 mars 2020, http://www.assemblee-nationale.fr/15/cri/2019-2020/20200178.asp. L’intervention d’Éric Woerth figure au JORF correspondant (4/3/2020), p. 2320.

4. https://www.unsa-fp.org/?Audioconference-un-dialogue-a-sens-unique (7/5/20)/.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.