«Composer l'archipel transversal d'une autre politique»

Belle invitation que nous lance l'écrivain Patrick Chamoiseau quand l'avenir est davantage fait d'indéterminations que de certitudes.

Gazouillis de Patrick Chamoiseau (Twitter, 10/06/2020). © pchamoiseau

L'écrivain Patrick Chamoiseau au Festival international de géographie 2019 à Saint-Dié-des-Vosges. © Recadrage et retraitement d'après «Ji-Elle»/Wikimedia Commons, licence Creative Commons CC-BY-SA int. 4.0. L'écrivain Patrick Chamoiseau au Festival international de géographie 2019 à Saint-Dié-des-Vosges. © Recadrage et retraitement d'après «Ji-Elle»/Wikimedia Commons, licence Creative Commons CC-BY-SA int. 4.0.
Belle formule que celle de Patrick Chamoiseau. Elle reformule, bien plus poétiquement, mon propos du 1er mai dernier: «Nouveau monde: comme par magie ?».

Chacun peut penser à un système complet, «clés en mains» naturellement. Comme le disait déjà Prévert, «les terrifiants pépins de la réalité» nous révèlent que celle-ci est plus réfractaire qu'on ne pourrait le croire, le vouloir ou l'espérer aux mécaniques préétablies.

Bokeh. © «Free Creative Stuff»/Pixabay.com, lic. Picabay (usage libre) Bokeh. © «Free Creative Stuff»/Pixabay.com, lic. Picabay (usage libre)
Le combat sera nécessairement multiforme. Les dimensions sont multiples, mais pas nécessairement superposables: adaptation à un changement climatique déjà engagé et dont seule l'ampleur, peut-être, pourrait être contenue; à «composer l'archipel transversal d'une autre politique»; construction, progressive, complexe et même aléatoire, d'un modèle de développement durable, soutenable comme le laisse penser l'emploi par calque de l'anglais sustainable; progrès — non pas «en soi», tant le mot connaît d'usages polysémiques — mais vers plus de justice sociale et d'égalité réelle.

Si l'on peut considérer intellectuellement que les différents éléments composant cette approche ont un intérêt global et à long terme à être convergents, il n'en demeure pas moins qu'ils s'inscrivent dans des angles, des champs et des temporalités qui diffèrent parfois sensiblement. La mise en cohérence d'intérêts ou de préoccupations particulières aux différentes «îles» ne va pas de soi, comme ne va pas de soi le fait que le choix du progrès (au sens de progrès social et écologique) aille de soi. Les logiques d'institutions, d'appareils, d'ego peuvent conduire à des fractures qui ne profiteront qu'aux dirigeants «illibéraux» au plan politique, liés à ceux que n'intéresse que la maximisation des profits à court terme et la situation des plus riches, dussent-ils (et ils le savent) teinter leur discours d'éléments «populistes» (on ne débattra pas ici de ce terme).

C'est vrai en France avec une Marine Le Pen en embuscade. Et pensez à cette autre exemple, que tout un chacun pensait «inéligible» en 2016 et dont la réélection n'est pas écartée en 2020. Raison de plus, ici comme ailleurs, pour rendre possible, comme nous le dit Patrick Chamoiseau, faute de «mutation brusque et globale», l'émergence d'«un faisceau de surgissements dans un brouillard d'incertitudes»!

Donald J. Trump au Pentagone en 2017. © Département US de la Défense, œuvre placée dans le domaine public (accès via Wikimedia Commons). Donald J. Trump au Pentagone en 2017. © Département US de la Défense, œuvre placée dans le domaine public (accès via Wikimedia Commons).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.