Le Pas de côté # 10 : Écartades

Créer des écarts : pas de formes sans distance, pas d’approche sans distinction. André Nouyrit partage avec moi cette installation commune pour laquelle nous choisissons le titre d’Écartades, composé de « écarts » et de « incartade » : « écart de conduite, folie » selon le Larousse — issu étymologiquement de l’italien incartata, qui désigne un coup d’épée servant à esquiver.

ecartades-ensemble-face-img-1750

 

André Nouyrit  a disposé dans l’espace plusieurs œuvres récentes : deux grandes peintures sur toile libre, un ensemble de sculptures au sol et des découpes peintes de bois fendu ; J’ai renchéri sur ce rythme apparent avec des toiles découpées (roses) et des cordes suspendues. Nous avons accompagné cette installation de textes poétiques succincts de circonstance reproduits en fin de billet.

 

Installation Écartades, Nouyrit (peinture), Rigal (corde), 2015 Installation Écartades, Nouyrit (peinture), Rigal (corde), 2015

 

Textes d’accompagnement de l’exposition :

 

Il n’y a pas de progrès intrinsèque au social. Il n’y a pas d’adéquation de son temps linéaire avec la réalisation égalitaire du commun. Notre perception idéale du social s’entretient du rêve socialiste d’une redistribution optimale de l’excédent des richesses, d’une rationalisation accomplie de la satisfaction des besoins dont le social contiendrait en lui-même la finalité. Mais la constitution du social ne répond pas à une convention modératrice de l’échange — un contrat — dont il serait la simple formalisation collective. Bien au contraire, la relation symbolique initiale présuppose la prise en compte de la perte absolue et de la néantisation, la mort et le défi.

Les sociétés précapitalistes ont instantanément associé à leurs rapports d’échange la dilapidation des biens en surplus, tandis que l’introjection de ceux-ci dans la régulation du système est consubstantielle à l’anthropologie des sociétés modernes. Surreprésenté, le social subordonne les moyens du politique à la perpétuation de l’ordre hiérarchique et de sa distribution, que l’économie sanctionne. Tous les signes s’accumulent de sa vérité cardinale, de l’assurance de la caste dirigeante de lui correspondre et de celle du peuple qu’il en soit l’écho. Si le politique décroît à proportion que le social augmente, c’est certainement qu’il n’est plus dans les possibilités de la gouvernementalité d’opérer en toute indépendance, mais c’est aussi que le référent social d’où provient son autorité se confond désormais avec les redondances de sa représentation.

Inabordables et en surcharge, les masses figurent la forme la plus accomplie du social et en même temps sa négation la plus vive ; leur insinuation profuse interfère sur toute activité de transformation. L’unilatéralisme du social de masse accomplit ainsi la relativisation du pouvoir politique et l’uniformisation de ses entreprises de réforme. Absorbée dans son énergie centrifuge, la création artistique n’a d’autre alternative que générer son propre espace de séparation contradictoire ou s’abandonner d’elle-même au régime général. L’expression cependant se poursuit dans la captation des formes, celles-ci ne cessant de s’engendrer, de s’opposer et de se répondre, mais dans des conditions d’écarts toujours plus compromises.

 

Nouyrit (bois peint), Rigal (peinture) Nouyrit (bois peint), Rigal (peinture)
Nouyrit (bois peint, sculpture) Nouyrit (bois peint, sculpture)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installation Écartades, Rigal (peintures, corde), 2015 Installation Écartades, Rigal (peintures, corde), 2015

 

 

Nouyrit (sculptures) Nouyrit (sculptures)

 

 

 

 

 

 

 

 

Rigal (peinture) Rigal (peinture)

 

 

 

 

La peinture a su rêver.

Il y a eu un temps

tu serais son rêve

le plus heureux.

Toi qui ne rêve pas

c'est la morte saison.

Le temps l’ignore

il a raison.

 

 

La moitié de ce que je peins dans l’apparence est dénuée de sens,

mais je peins afin que l’autre moitié vous atteigne.

 

(André Nouyrit)

 

 

qu’est ce que tu

veux tu que / si pressé

comme veut / présumé

somme si / que ce soit

rince soi / sort de ce

moment c’est / entrepris

quoi qu’en veux / soit l’accès

se dit ce / dérivé

lisse s’y / que ce que

silence a / pas que ça

mais que mieux / donne envoi

passager / si me prit

te dis-tu / comme quoi

 

(Luc Rigal)

 

 

 

ecartades-vitre-img-2201-bon-jpg

 

 

 

Site web d’André Nouyrit :

http://andre-nouyrit.fr/index.html

 

Site quercy. net, dossier sur André Nouyrit :

http://www.archives.quercy.net/artistes/peintres/nouyrit/index.html

 

Billet de ce blog consacré à André Nouyrit :

https://blogs.mediapart.fr/luc-rigal/blog/230213/la-trajectoire-nouyrit

 

 

 

Écartades, installation d’André Nouyrit et Luc Rigal, galerie d’art autonome Le Pas de côté, 37 rue Saint-James/Louise Michel, Cahors. Du 1er novembre au 31 décembre 2015.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.