Pronto

asile épique épisodique

 

P  R  O  N  T  O

 

 

 

et puis ça — entre deux temps délit voguant celui versant de l’atelier comme friction sillon et en reprise comme au bout et celui-là d’embourbement total train général le déroulé l’enchaînement des faits / on me croit là mais pas du tout non sans espoir c’est flou que voulez-vous on n’y peut / prolongé à part et indéfiniment par deux espaces itou / l’un l’amplitude ourdi fourbi complexe et l’autre désœuvré concave hagard / rien parce qu’au final personne n’y voit rien le fog on dit

 

là présent près par vagues entrée série des insérés cirage défilé masse divague cœur serré semailles à mariner l’événement parfait présidensu verrue lovée cochépondu l’ego saillant vaille que vaille ses spécifiques assermentés mitraille autour de lui tribut fondus cintrés tout en famille est l’encensé / le concentré diligenté le débridé des attendus fusant dans les réseaux rincés cirrus et médusés / son patronyme intronisé modèle attelle emplette au coin tutelle à seriner couplet / compile item entonne usine à méditer

 

concitoyens mesdames et messieurs concret s’adresse à vous grand présidu voyez — soudés menu celles et ceux tondus — comme il est prévenu comme il est frais moulu doré des flux rompu à tous les imprévus / c’est merveilleux c’est net et lumineux c’est notre insigne élu prédestiné pour s’immiscer dans l’inconnu pour contenter considérants disséminer récalcitrants le mieux d’effets pourvu pour convoler cossus / constant précieux dans l’entravée calés nombreux comptes surprises confettis des bienheureux par entremise aria furieux

 

s’exhume enzyme haka de dieu sacha sied sirupeux / très chers et qui me comprenez songez puis vous là-bas qui desséchez tendez l’oreille chérissez votre appareil à l’attention portez caution / tâchez d’éclore en situation puis berlingots bigots mes mirlitons mignons moulés dans le giron tous à fusion mémoire à l’unisson progrès sonnez ma gloire et mon onction — prosterne-toi devant ton roi mon con mon fion de foire envoie ta forme au cimetière octroie ton fond à l’inventaire hâte-toi convoi de clercs de satisfaire signe-toi patrouille rang prélats désigne enseigne pour constat privilégie de prime éclat griefs cause farfouille éternité mon con ton plaid de vérité c’est moi

 

(à suivre)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.