Dans la nuit qui s'avance

Dans la nuit qui s’avance, mon amour, je viens vers toi. Alors que de partout, les rumeurs montent et que l’obscurité gagne, alors que de partout, les ténèbres se font de plus en plus en puissantes, menaçant d’ensevelir à tout jamais l’espoir et la lumière, je le proclame, il est plus nécessaire que jamais de célébrer l’aube et le retour de l’astre solaire.

 

Et alors, ce fut la lumière © Lucile Longre

 Dans la nuit qui s’avance, mon amour, je viens vers toi. Alors que de partout, les rumeurs montent et que l’obscurité gagne, alors que de partout, les ténèbres se font de plus en plus en puissantes, menaçant d’ensevelir à tout jamais l’espoir et la lumière, je le proclame, il est plus  nécessaire que jamais de célébrer l’aube et le retour de l’astre solaire.

Quand l’obscurité semble peu à peu régner en maître, bannissant la fraternité, la compassion et la nécessaire solidarité, je le dis ici haut et fort, il est plus que jamais temps de célébrer l’amour et les roses, l’amitié et le chant de l’aurore.

Je veux pouvoir de nouveau célébrer l’aube avec Hafez, l’amour avec Attar et le soleil intérieur avec Rumi, je veux pouvoir rêver à la lune avec Wang Wei, parler de la nuit et des amants avec Gace Brulé, je veux pouvoir célébrer le chant du rossignol et la venue de l’alouette, je veux pouvoir rêver toute ma vie d’homme ou de femme sans que nul ne s’y oppose, même et surtout lorsque les ténèbres semblent l’emporter, ensevelissant avec eux et l’espoir et la poésie.

Certains diront qu’il n’est plus le temps de faire œuvre de poète, et moi je réponds, que, plus que jamais, la poésie devient utile et nécessaire, alors que la nuit semble de plus en plus régner sans partage, je veux maintenir vivante la flamme de l’amour et de la lumière, je souhaite être une lueur dans les ténèbres poisseuses qui nous environnent, un phare pour les âmes désespérées et les esprits aux abois.

Dans la nuit qui s’avance, mon amour, je viens vers toi, et vers toute personne qui garde en foi en l’humanité et en la fraternité.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.