Lucy Embark
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

2 Éditions

Billet de blog 27 mars 2020

Coronavirus. Il n'y a pas que des mauvaises nouvelles

Tous les jours, les médias diffusent leur lot de mauvaises nouvelles, en oubliant parfois les bonnes. Ces "bonnes nouvelles" méritent pourtant qu'on s'y attarde, pour une seule raison : garder le moral.

Lucy Embark
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nombre de décès en hausse, hôpitaux surchargés, personnels soignants débordés, familles dévastées... Autant de mauvaises nouvelles qui nous parviennent tous les jours à nos oreilles, en cette période de pandémie. Encore aujourd'hui, ce vendredi 27 mars, les Français ont appris le décès d'une jeune de fille de 16 ans des suites du coronavirus. Un drame pour sa famille et pour l'ensemble de la population française. Car tout le monde, sans exception, était persuadé que le virus ne touchait que les personnes âgées. Cette nouvelle information ne risque pas de rassurer, bien au contraire.

Mais dans cette crise sanitaire, les bonnes nouvelles sont aussi présentes. Moins exposées par les médias, elles ont toutefois le mérite d'être là. A l'image d'Alma Clara Corsini. Cette Italienne de 95 ans a guéri du Covid-19. L'hôpital de Pavullo l'a annoncé mardi 24 mars et a même autorisé la vieille dame à rentrer chez elle. Un miracle dira-t-on. Et pourtant d'autres personnes âgées ont réussi à surmonter la maladie. C'est le cas de George, un Français de 86 ans, de Bernard, 65 ans, un habitant de l'Oise et de son épouse âgée de 64 ans et de beaucoup d'autres. Selon le Chutian Metropolis Daily, comme le rapporte France 24, une Chinoise de 103 ans, est elle aussi parvenu à guérir du virus. Jeudi 26 mars, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon indiquait que 13 904 personnes avaient été hospitalisées pour une maladie liée au Covid-19, et que « 4 948 personnes sont sorties guéries de l’hôpital ».

Les recherches pour trouver un traitement s'accélèrent. Des essais cliniques ont déjà été lancés partout dans le monde. Le 17 mars dernier, à Wuhan, en Chine, 108 volontaires répartis en trois groupes ont reçu les premières injections dans le cadre d'un premier essai clinique. Même chose à Seattle, aux Etats-Unis où un essai clinique va inclure la participation de 45 adultes volontaires en bonne santé âgés de 18 à 55 ans pendant environ six semaines. D'autres chercheurs travaillent aussi sur la piste des anticorps, dont une équipe de Gand, en Belgique, qui affirme avoir découvert un anticorps qui a permis in vitro d'empêcher le virus d'infecter les cellules. Un autre essai clinique a été initié par le consortium européen REACTing ce dimanche 22 mars. Appelé Discovery et coordonné par l'Inserm, il doit inclure 3 200 patients européens, dont 800 Français. Un autre essai clinique international a également été lancé par l'OMS. Baptisé Solidarity, il regroupe déjà près d'une dizaine de pays. La communauté scientifique s'active partout dans le monde, et ça, c'est aussi une bonne nouvelle. 

D'autres chercheurs se concentrent sur l’élaboration d’un vaccin. En Italie, deux équipes de scientifiques spécialisés en maladies infectieuses ont analysé le génome du coronavirus SRAS-CoV-2 à partir d’échantillons prélevés très récemment sur des patients italiens. Ils les ont ensuite comparés au génome de référence obtenu il y a plus de deux mois à Wuhan. Leur conclusion, publiée le 25 mars, est sans appel : le génome de SARS-CoV-2 est stable. Une bonne nouvelle pour l'élaboration d'un vaccin efficace et constant. De leur côté, des laboratoires renforcent leur collaboration comme le groupe Sanofi. Celui-ci avec Translate Bio, une biotech qui développe des médicaments à base d'ARN messager travaillent sur la mise au point d'un vaccin contre le Covid-19. Bien entendu, il ne faut pas s'attendre à la création d'un vaccin avant les douze prochains mois, mais les derniers résultats montrent que la science avance.

En Chine, la vie reprend peu à peu et dans le Hubei, les confinés en bonne santé peuvent de nouveau circuler. Depuis plusieurs jours, les autorités n'ont décelé aucun cas « local » dans le pays. Voilà de quoi garder l'espoir face à cette épidémie. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses