Menace d'une expulsion illégale en pleine trêve hivernale !

Une famille de 5 personnes qui avait été mise à l'abri le 1er mai alors qu'elle dormait sous un pont sur les berges de l'Isère à Grenoble risque d'être remise à la rue. Expulsion illégale en pleine trêve hivernale, les institutions responsables se renvoient la balle

APPEL A RASSEMBLEMENT SAMEDI 16 MAI - 8h
rue Leconte de l'Isle, derrière la CAF, Villeneuve.


En pleine trève hivernale et en pleine crise sanitaire, l'association Ajhiralp a tenté d'expulser illégalement une famille du dispositif
hivernal Marie Reynoard jeudi 14 mai et a annoncé leur expulsion pour samedi 16 mai au matin.

La famille de cinq personnes, dont 3 enfant mineurs et la mère gravement malade, dormait sur les berges de l'Isère et a été amenée au centre le
1er mai, alors que les berges commençaient à être inondées.

Après 15 jours d'hébergement dans un algeco, un camion a été afreté par Ajhiralp pour ramener la famille et ses affaires sous un pont à la Tronche !

Les institutions (115, DDCS, CCAS) se renvoient la responsabilité... ce qui va aboutir à une expulsion en pleine trève hivernale (dont la fin a
été repoussée à juillet par la dernière loi sur l'Etat d'urgence sanitaire), en violation du droit à l'hébergement.

Collectifs, avocats, et médecins seront présents samedi 16 mai matin au Centre Marie Reynoard situé rue Leconte De L'Isle pour dénoncer cette
expulsion illégale et mettre en lumière les aberrations de ce système où chacun se renvoie la balle... quitte à renvoyer des gens dormir sous un
pont !

Soyons nombreuses et nombreux pour empêcher l'expulsion.

Collectif Lutte hébergement

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.