lycee.experimental
Lycée public d'enseignement général basé sur le principe du partage des pouvoirs et des devoirs entre les élèves et l'équipe éducative
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 juin 2019

Désinfox #2 : Le lycée expérimental coûte-t-il plus cher qu’un autre ?

Lors de nos rencontres avec les représentant.e.s du rectorat, l’argument principal de la suppression de nos 2 postes était une répartition plus “équitable” des moyens dans l’académie, laissant entendre que le lycée expérimental était particulièrement bien doté par rapport aux autres établissements. Pourquoi cette information est une encore une Fake News ?

lycee.experimental
Lycée public d'enseignement général basé sur le principe du partage des pouvoirs et des devoirs entre les élèves et l'équipe éducative
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sans vouloir rentrer dans une logique de concurrence avec les autres établissements secondaires, les logiques d’austérité budgétaires touchant malheureusement tout le monde, il nous est apparu intéressant de comparer les moyens humains mis à disposition du lycée expérimental à ceux d’autres lycées de taille équivalente dans l’académie.

Un bon candidat pour cela est le lycée de l’hyrôme à Chemille en Anjou, qui annonce des effectifs de 170 lycéens et lycéennes dans son projet d’établissement.

Quels sont les moyens humains dont disposent les élèves de ce lycée ?

Toujours d’après le projet d’établissement 2018-2021 du lycée de l’Hyrôme :


Au lycée de l’Hyrôme travaillent 52 personnes. Cet établissement est sous la responsabilité d’un proviseur qui est aussi proviseur de la cité scolaire Renaudeau-La Mode et est dirigé sur place par un proviseur adjoint.

1. 27 enseignants

2. L’encadrement des élèves est assuré par 1 Conseillère Principale d’Education (C.P.E), 2 assistante d’éducation à 0.7 temps; 1 AED AVS et 2 CUI AVS pour l’encadrement des élèves relevant du dispositif ULIS, d’autre part 1 infirmière à mi-temps, 1 médecin scolaire, 1 conseiller d’orientation psychologue (C.O.P), 1 assistant social interviennent selon les besoins des élèves.

3. L’équipe de direction est constituée d’un proviseur et un proviseur adjoint, d’ 1 gestionnaire et d’1 chef des travaux à mi-temps. 1 secrétaire assure le secrétariat de direction et l’accueil.

4. L’entretien de l’établissement est effectué par 6 personnels A.R.L et 2 agents bénéficiaires d’un contrat aidé.


Avec les 19 enseignant.e.s du lycée expérimental qui assurent, avec les élèves et sans demander d’heures supplémentaires, toutes les missions d’un lycée traditionnel (enseignement, vie scolaire, cuisine, ménage, entretien, secrétariat, direction…), il nous parait évident que le rectorat de Nantes use encore une fois d’arguments d’autorité qui ne sont pas fondés. En effet, quand bien même certains des personnels sus-cités ne travaillent pas à temps plein, il nous paraît peu probable que les 52 salarié.e.s, dont 27 enseignant.e.s, puissent se partager 19 équivalents temps pleins… encore moins 17 !

Charge à Monsieur le Recteur de nous prouver le contraire...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Énergies
Pétrole : les effets « très limités » des sanctions occidentales contre la Russie
Le pétrole est plus que jamais une manne pour Moscou. En dépit des sanctions, la Russie produit et exporte pratiquement autant qu’avant l’invasion de l’Ukraine, selon le rapport de l’Agence internationale de l’énergie, et les prix se sont envolés.  
par Martine Orange
Journal
Projet de loi immigration : des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine