Désinfox #3 : Le lycée expérimental est-il anti-démocratique ?

Dans sa réponse cinglante à la demande des élèves du lycée expérimental d’être reçu.e.s, le recteur explique qu’ “il [lui] est impossible de recevoir les élèves d’un établissement qui refuse explicitement de mettre en œuvre les décisions du Ministre d’un gouvernement issu d’élections démocratiques.”

Dans sa réponse cinglante à la demande des élèves du lycée expérimental d’être reçu.e.s, le recteur explique qu’ “il [lui] est impossible de recevoir les élèves d’un établissement qui refuse explicitement de mettre en œuvre les décisions du Ministre d’un gouvernement issu d’élections démocratiques.”

La décision de supprimer 2 postes au lycée expérimental est-elle réellement l'expression d'une volonté démocratique ?

Sans rentrer dans un débat sur nos visions respectives de la démocratie (on rappelle tout de même que le lycée expérimental est géré démocratiquement par les Membres de l’Équipe Éducative et les élèves), on s’aperçoit en Une du quotidien Presse Océan du mercredi 19 juin 2019 que la députée Audrey Dufeu-Schubert, députée de la République En Marche, pense au contraire que c’est la décision du rectorat de supprimer 2 postes qui “va à l’encontre des priorités du gouvernement en matière d’éducation“.

Le débat démocratique est donc ouvert… dommage que monsieur le Recteur refuse toujours le dialogue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.