Construire la paix en Syrie : que propose Jean-Luc Mélenchon?

La traduction de Assad devant un tribunal pénal nternational pour crimes contre l'humanité est une condition sinequanone pour remettre l'histoire dans le bon sens

 Je lis dans l'Avenir En Commun (livret programme de Jean-Luc Mélenchon), page 95:

1- Réviser les alliances hypocrites avec les pétro-monarchies du Golfe (Qatar, Arabie Saoudite..) Et le régime turc actuel, tarir les financements des terroristes  

Observation: qui ne peut être d'accord  puisque le  financement de groupes comme Front Annousra ou des dérivés d'Al Qaida au Sahel est fortement soupçonné. Cela dit comment rompre avec L'AS sous protection des USA par le biais des accords de Quincy de 1945 sans un retour sur la politique américaine au moyen orient ? Quid de la stratégie du Chaos Créatif exposée par Condoleeza Rice en 2005 qui n'est pas abordée  (http://www.globalresearch.ca/plans-for-redrawing-the-middle-east-the-project-for-a-new-middle-east/3882) ?

Une vision tronquée!

2- Mettre en place une coalition universelle sous mandat de l'ONU pour éradiquer Daesh et établir la paix et la stabilité en Syrie et en Irak , associant les combattants kurdes 

Observation : sûrement que le seul cadre légal et légitime est celui de l'ONU ( il l'était aussi dans le cas de la Libye malgré le soutien de JLM à l'intervention  franco britannique hors du cadre de l'ONU). 

Il faut rappeler que le rapport Daech-Syrie-Irak est complexe. Daesh s'est installé au nord de l'Irak notamment à  Mossoul et n'a commencé à transférer ses forces d’Irak en Syrie, que lors de l'attaque des forces irakiennes pendant l'été 2016. Il n'y avait pas de présence de Daesh en Syrie mais plutôt celle du Front Annousra, une dissidence de Daesh et Al Baghdadi. 

Nous sommes donc face à  3 fronts : Front irakien suite au chaos des interventions occidentales de 2003 et d'avant .  Front syrien avec l'écrasement d'une rébellion populaire par un dictateur sanguinaire dont la famille a mit le pays sous le joug d'une tribu et famille depuis 50 ans (un problème de démocratie) et enfin le front de la multinationale terroriste renforcée par les guerres d'Afghanistan et  d'Irak et attisée par l'injustice que connaissent les palestiniens.

Cela mérite un développement plus précis.

Il faut noter que la proposition de JLM se contente de :

- un cessez le feu durable excluant les groupes islamistes  ( cela voudrait dire quoi? Pas d'action contre le régime tout en maintenant le bombardement des rebelles? C'est ce que fait la Russie .. Donc alignement sur la position russe et d'Assad)

- le soutien au processus de Genève en y intégrant les Kurdes de Syrie.  Ce processus bâtit autour des thèmes : 

transition politique-, la Constitution, et les élections, qui bloque  sur le thème considéré  comme préalable par le régime qui est celui du terrorisme. Bien entendu le régime ne parle pas des  400 000 morts depuis 6 ans. !

Donc quel processus ? Celui de l'ONU ou celui du régime soutenu par les russes depuis 2015 ? Un peu de clarification.

 

-l'organisation d'élections libres et pluralistes sans 

ingerence étrangère, sous surveillance de l'ONU pour que le peuple syrien décide souverainement et démocratiquement de ses dirigeants 

So What! Mais tout cela est le contenu même du sujet "élections" du processus  de Genève .

- la garantie de l'intégrité de l'État  syrien et de ses frontières. Certes c'est le début des choses. Mais faut il y intégrer la question du plateau du Golan occupé par Israël? 

3. Organiser à Paris  une conférence internationale pour la reconstruction de la Syrie et le retour des réfugiés 

Une bonne idée qui encore loin de disposer des conditions de  sa réalisation 

 

Morale de l'histoire : 

Bachar Assad est un criminel de guerre comme l'est Al Baghdadi  (Daech) et les terroristes d'Annousra 

Se contenter de processus de Genève  ou de Paris en fermant les yeux sur les crimes perpétrés par le régime  d'Assad et les  autres criminels , se contenter de propositions  sans pointer les responsabilités russes et américaines et leurs bras armés  (Israël, AS, Qatar..) dans le chaos  destructeur  généré dont le seul bénéficiaire pour le moment  est Israël , c'est ne pas apporter grand chose au problème . 

La traduction de Assad devant un tribunal pénal nternational  pour crimes  contre l'humanité est une condition sinequanone pour remettre l'histoire dans le bon sens 

D'ailleurs Jean-Luc Mélenchon l'a admis hier dans l'Entretien Politique de Fr2.

Mais cela demeure absent dans le livret programme AEC

 

Un effort de pédagogie  et de clarification ne ferait pas de mal.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.