Violents ou Responsables !

La République en marche de la Sarthe demande la fermeture du groupe Facebook "colère 72". LaREM veut faire appel "au procureur de la République du Mans pour qu’il s’empare de ce trouble manifeste à l’ordre public en diligentant une enquête". Déposez plaintes alors si vous n’avez pas honte ! Déposez plainte si le sort de millions est vendu aux enchères du grand capital assujetti !

« La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée. » Ghandi

La République en marche de la Sarthe demande la fermeture du groupe Facebook "colère 72". Le parti du gouvernement indique, dans un communiqué de presse, faire appel "au procureur de la République du Mans pour qu’il s’empare de ce trouble manifeste à l’ordre public en diligentant une enquête".

De qui parle-t-on ?

Colère 72 est un groupe de soutien du mouvement des Gilets Jaunes en Sarthe , fermé et dont l'accès, garanti par la charte du réseau social, est soumis à l'approbation de ses administrateurs, qui se présente ainsi:

« Ici ce n'est pas la voix du peuple, c'est le peuple. Autant vous êtes libre de vos écrits et de vos dire autant vous en êtes responsable. On est ici pour remettre le gouvernement face à ses responsabilités d'une manière active ou passive. Toutes les diversités sont le bienvenu », et ne tenez pas rigueur des accommodations linguistiques, ce n’est pas le but !(1)

 

Mon papier n’a pas pour objectif de me positionner sur cette description. Ce sont des militants dont je connais une bonne partie car je les côtoie dans de nombreux combats pour la démocratie, contre les inégalités et pour la justice sociale.

Mais si on s’arrête sur cette présentation Eh oui, on y lit « vous êtes libre de vos écrits et de vos dire autant vous en êtes responsable », comme « Toutes les diversités sont les bienvenues »

Certes LaREM peut déposer une plainte si elle se sent attaquée. Cela dit, les exemples de plaintes d’un parti en démocratie qui porte plainte parce que des citoyens déclarent On est ici pour remettre le gouvernement face à ses responsabilités d'une manière active ou passive.

Les motivations sont les publications jugées haineuses dans cette page.

Le groupe indique bien comme nous le lisons dans sa description que les dires et les écrits bien que libres, doivent être responsables.

 

Il est évident que le management d’une page dans un espace comme Facebook est complexe, et j’en parle en connaissance de cause car j’en gère plusieurs.

L’actualité est violente !

Violente par le contenu politique qui n’a pas débuté le 17 Novembre mais bien avant. Et dès les premiers mois du mandat de Macron, c’est-à-dire dès Juillet 2017 et ses dérapages.

A Bercy puis à la tête de l'Etat, Emmanuel Macron s'est distingué par ses formules à l'emporte-pièce. Après les "sans dents" de François Hollande et le "casses-toi pov' con" de Nicolas Sarkozy, le nouveau président de la République est de nouveau au cœur d’une novlangue de mépris pour ses propos sur ceux qui « foutent le bordel », « Fainéants », "illettrées », ...

L’actualité est violente par son contenu social qui s’est accentué par le renforcement des lois antisociales à commencer par la remise en cause de la loi travail instiguées par les entreprises du CAC 40 qui va au-delà de la pure politique dans une démocratie.

Regardons de près comment Macron est devenu président (*)

Lors d’une entrevue, entre Macron, Drahi, et Bolloré, Drahi dit à Macron : « Ne brusque pas les français, dis-leur ce qu’ils veulent entendre, ce sont des veaux, ils veulent une idole, un homme providentiel, ils sont dans le délire présidentialiste. Ils haïssent les gens qui réussissent et gagnent de l’argent, ils veulent que tu sentes le pauvre. Sache les séduire et les endormir et nous aurons ce que nous voulons. Beaucoup de gens (financiers et grands patrons) comptent sur toi, ne les déçois pas ! Sers-toi des gens du spectacle, du show-biz, ces arrivistes incultes, qui se disent de gauche parce que cela fait bien, qui critiquent les financiers et l’argent, mais sont les premiers à faire de l’évasion fiscale, tu verras ils viendront te lécher les fesses par intérêts, ce sont les pires, je ne les aime pas !»

Le peuple, par ces élections, a perdu sa souveraineté ; maintenant il élit la personne que les financiers et les patrons de presse ont choisie.

Ce qui a suscité un rejet très fort heureusement, car 16 millions de personnes se sont abstenues ou ont voté blanc, signe qu’il y a des français qui font encore preuve d’intelligence, et ne se laissent pas manipuler. Mais le réveil va être brutal, les français vont bientôt pleurer, mais ils ont les politiques qu’ils méritent !

N'y a-t-il pas là la violence originelle, mère de toutes les violences ?

Oui Le pouvoir Macronien est violent !

Oui le Parti du Président couvre cette violence !

Oui LaREM Sarthe protège les violents !

Je me suis souvent exprimé sur la légitimité du mouvement et sur les voies préférables et opposé aux violences de certains dans leur antisémitisme, islamophobie ou anti migrants (Calais, voile, femme africaine).

La multitude de positions contradictoires sur quelques sujets d’ordre social ont été relevées dans les propos de certaines déclarations.

Certaines personnes de mon point de vue ne méritent pas la lumière que les médias de la doxa de presse aux mains de milliardaires au service du grand capital et collaborant avec les puissants ont mises sur eux.

Mais tout ça n’est pas la violence à condamner et condamnable !

Quand un gouvernant juste gère la chose publique, il traite le mal en non les conséquences du mal. Car en procédant de la sorte, il dupe sa source de légitimité.

LaREM acculée verse dans le mépris et dans le renforcement de la police d’état. Interdire au nom de l’exécutif c’est sortir de la République et de sa constitution :

La police et les préfets relèvent de l'Intérieur,
Le droit de manifester relève de la constitution,
L'intérieur ou le gouvernement et encore moins le parti du Président ne peuvent pas décider à la place de la justice sur un droit garanti par la loi et la constitution
Ce pouvoir abuse et outre passe prérogatives. Son tabor d’applaudisseurs plonge encore une fois dans la violence sociale et politique

 

Interdire des expressions opposées dans une démocratie, au nom du combat contre la haine, n’a jamais été un acte pourtant courageux de LaREM quand les nauséabonds de Wauquiez à Marine Le Pen en passant par des énergumènes à la voix haute dans ce parti hybride.  

 

Déposez plaintes alors si vous n’avez pas honte !

Déposez plainte si le sort de millions est vendu aux enchères du grand capital assujetti !

 

(*) https://www.facebook.com/mohamed.bentahar.714/posts/10218390757668391

(1) L'accès de LaRem au contenu de ce groupe est une effraction si les administrateurs ne les ont pas approuvé ! 

Gilets Jaunes Sarthe Gilets Jaunes Sarthe

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.