Vincent Peillon, les chambres à gaz : #UMPSFN, #EnMarche ou #EnDiversion ?

Une seule remarque : si Vincent Peillon avait évoqué Sabra et Chatila, Timisoara, Kigali ou un autre exemple à la place des chambre à gaz, pourtant des fait au moins aussi graves, je ne suis pas certain que la mayonnaise serait montée aussi vite et que des réclamations de son départ soient prononcé.

Le prolongement de l'évocation des faits par Vincent Peillon sur les chambres à gaz , car il s'agit de faits "indiscutables", est la question suivante : Macron refusera-t-il des refusniks du FN s'ils se déclarent en sa faveur ? Car il faut le dire, l'idée de l'UMPS, et cette fois pour de vrai , existe bel et bien. Pour une fois #MLP a parlé d'un objet politique identifiable maquillé en mouvement #EnMarche !

Certes les excès ne sont pas efficaces dans le discours comme dans la vraie vie.  

Mais le haut niveau (métaphore très sportive ) voudrait que la réponse aux propos tenus par Vincent Peillon soit du même niveau : un fait évoqué se devrait d'être remit en cause dans sa véracité et non dans l'interprétation qii lui est faite, aussi excessive qu'elle puisse être. 

Non il n'est pas autorisé de jouer bas tout le temps quand l'adversaire presse haut.

Il faut être dans la confrontation factuelle. 

Les chambres gaz sont des faits tus longtemps, comme l'UMPS devient une réalité à un seul endroit : #EnMarche en niant son existence.  

Ca jusqu'a preuve du contraire, rien  ne m'interdit de penser que le ratissage large de Macron irait jusqu'au UMPSFN en accueillant sans hésitation les refuzniks du FN au nom de ni droite ni gauche si ce n'est pas déjà fait .

Même si la gravité n'est pas la même , s'interdire de relater des fais très graves nuirait sûrement à la clarification. Ne se reste que pour les besoins d'alerter !

Une seule remarque : si Vincent Peillon avait évoqué Sabra et Chatila, Timisoara, Kigali ou un autre exemple à la place des chambre à gaz, pourtant des fait au moins aussi graves, je ne suis pas certain que la mayonnaise serait montée aussi vite et que des réclamations de son départ soient prononcées. 

Comme d'ailleurs aucune demande de départ n'ait été prononcée ou soutenue quand il s'agit de Bilal Hamon ou d'Ali Juppé.

Mais dirait Coluche, il y'a des êtres considérés plus égaux que d'autres ! Ils servent à alimenter la diversion ! 

Mais la on me dira que je suis complotiste. .

Je laisse couler car ça sent la chasse aux sorcières !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.