Législative à Evry : Farida Amrani, la Républicaine partielle, la monarchiste totale

Une royaliste restera royaliste et aura une tribune exposée dans l'une des assemblées les plus visible du monde ! Barrons-lui la route. Et pas de leçons de qui est à gauche et qui ne l'est pas.  Comme pas de leçons de compréhension des enjeux, nous n'avons besoin de personne pour en avoir le cœur et les cerveaux nets !

Farida Amrani, la Républicaine de temps en temps, la monarchiste tout le temps !

Avant toute chose

Un journaliste d'un grand journal français exprimait sa surprise sur l’effervescence excessive : « Pourquoi tant de gens soulèvent-ils la question de la succession de Manuel Valls qui a déjà quitté la scène politique française aujourd’hui ? Est-ce là un sujet si important comptablement à l’Assemblée Nationale au vu des rapports de force existants ? Et si indépendant qu'on puisse en parler sans tenir compte des autres problèmes ? »

Notre approche est donc de remettre les choses à leur place est dans l’ordre.

En paraphrasant Michel Foucault, je dirais que ce n'est donc pas le pouvoir, ni le renforcement des rangs de la gauche dans les institutions avec leurs défauts mais le sujet, qui constitue le thème de cette prise de position.  

Alors le sujet est bien le mandant plus que le mandat ! Et FI avait le temps de vérifier et de faire un choix clair !

A partir de là FI ou En Marche, la face du monde ne sera pas changée le Lundi matin ! si ce n’est pour servir la soupe à l’un comme à l’autre

Pour une place dans une assemblée élue dans les règles vous prônez un enfermement patriotique qui ne se distingue pas de ce que peut penser la droite voir l'extrême droite. Et J'en suis désolé connaissant de défenseurs de cette candidature.

ll y a, chez les républicains et les révolutionnaires français, toute une tradition d’universalisme politique qui remonte à la Révolution française, et même à des temps antérieurs. Elle ne s’oppose en aucun cas à la patrie, la prolonge, dans un processus en perpétuelle extension, pour constituer une immense Nation : une Nation unique, construite sur le modèle élaboré par les révolutionnaires français de 1789 et surtout de 1792.

L’invocation de la République universelle, dont l’humus est la notion de fraternité, est, au demeurant, l’un des critères qui permet, au même titre que l’exaltation de la République démocratique et sociale, de distinguer nettement les républicains « de la veille » de ceux « du lendemain ».

Cette candidature est celle de l’enfermement patriotique qui ne contredit en rien un autre souverainisme isolationniste ! Le fond du problème est bien là !

Parlons donc de cette religion du Front républicain qui devient inquisitoire.

Il ne suffit pas de dire que ces oppositions sont des luttes contre l'autorité fut elle macroniste et abusive ; il faut essayer de définir plus précisément ce qu'elles ont en commun en conformité même avec la République universelle.

Ce sont des références de luttes « transversales » ; je veux dire par là qu'elles ne se limitent pas à la France et c’est ce que nous enseigne la révolution et l’histoire.

Nous annonçons et apportons la preuve donc que cette candidature, c’est-à-dire la mandante, est en totale opposition par rapport aux enseignements de ce qu’est la France pour nous. (Cf. différentes publications de l’observatoire des lobbyistes, les monablicain.e.s et d’autres).

Farida Amrani et le Cercle Eugène Delacroix ?

  1. Elle a été de la délégation d’observateurs des élections du 7 Octobre 2016.

Si la démarche est en soit louable et pas unique, elle aurait dû aboutir à un bilan transparent sur le déroulement du scrutin. Or, il est accepté par tous que des fraudes par des "agents de l'autorité" (des fonctionnaires de l'Intérieur) en faveur du nouveau du parti du palais PAM ont été constatés.

Qu’a dit Farida Zerguit Amrani sur cela ? rien ! Trop compromettant de l’image de la monarchie qui scande des slogans de démocratie et de liberté et qui réprime, enferme, appauvrie et précarise avec violence.

  1. Hirak au Maroc

L’intérêt de Madame Zerguit Amrani est trop manifeste quand il s’agit de l’image de la monarchie et son silence est édifiant sur ce qui s’y passe en dehors des salons et des palais.

Et que s’est-il passé depuis au moins 2016 ? Un marchand de poisson broyé dans un camion benne à Al-Hoceima, un jeune de 15 ans écrasé par une estafette de police à Jerada, une employée à Ifrane, une jeune qui s’est fait tirer dessus par la marine royale, une quinzaine de morts lors du scandale de distribution alimentaires honteuse à Sidi Boualam dans le sud ou les émeutes de l’eau à Zagora. La liste est longue.

Des siècles de condamnations et des conditions de détention et de privations de droits de familles dantesques et Rien de rien.

Silence de cathédrales de Madame. D’ailleurs, elle n’est pas la seule. Une de ses collègues au Cercle Eugène Delacroix, trésorière du cercle, exhibe des photos de réceptions en plein procès du Hirak du RIF.

Et pas très ancien de nous la campagne de candidature de Nasser Zefzafi pour l’obtention du Prix Sakharov pour la liberté et la défense des droits humains portés par la néerlandaise Katy Perry et la française Marie-Christine Vergiat (FDG), députées européennes et soutenue par d’importantes personnalités dont certaines qui apportent leur soutien à cette candidature.

Mais qu’en a pensé la candidate ?

Elle a juste oublié d’en parler comme d’autres démocrates d’un sujet qui nous concerne tous : l’état des libertés dans un endroit à 2H de Paris. Silence qui va dans la caution de l’activisme des lobbyistes de la monarchie autour de l’infréquentable Aymeric Chauprade, élu européen RN et coordinateur des lobbyistes à l’échelle européenne sur tous les sujets.

  1. Les migrants marocains d’Al Hoceima et Tanger

Il est surement aisé de parler des migrants du Brésil, mexicains ou Rohyingas. C’est loin et ça ne mange pas de pain.

Mais que nous a dit Madame des morts par balles de la Marine Marocaine en Septembre 2018 ?

Quid des 38 migrants sauvés en Méditerranée et venant du nord du Maroc ?

Est-elle complice de ce qui s’y passe ? une complicité passive manifeste ! Elle est complice active de celui qui contribue indirectement aux méfaits, à l’instar des sentinelles, des receleurs ou des faux témoins.

Elle aurait à minima été complice passive car informée de la gravité des faits et les a « couvert » intentionnellement par ses accointances avec des cercles dédiés, que ce soit par affection ou par intérêt. On est incriminable, même à partir du moment où, sciemment, on n’intervient pas pour faire cesser ou dénoncer des agissements délictueux, quand bien même on n’en profiterait pas directement ou on nierait l’évidence d’en être connaisseur.

Je peux continuer les exemples de ses absences complices !

Excusez-nous d’être vigilants sur une caractéristique relevant de la dignité de nos mandants : être exigeants sur leur compatibilité avec les valeurs de la gauche et de l’humanisme.

Excusez-nous de demander à nos ami.e.s, aux ami.e.s du peuple marocain d’être présent quand il le faut !

Nous avons reproché à Manuel Valls ses positions monarchistes en Espagne, lui le chantre de la République Radicale en France.

Nous n’allons pas nous taire sur le monarchisme de Madame Zerguit Amrani, républicaine radicale en France et avec zèle.

Les temps sont durs pour de millions de marocains si proches si loin de notre confort occidental pour nous cloîtrer dans un souverainisme mortifère.

Le Front Républicain ?

Il est à rappeler que s’agissant du « Front Républicain », France Insoumise qu’il faut laisser la base militante participer à la décision finale est fondamental pour l’ensemble de la France Insoumise. Son projet et sa stratégie sont liés à la mutation des identités politiques depuis la crise et à l’interprétation qu’ils font de la stratégie à mener, qui puisse contrer le FN comme détenteur du monopole de la contestation populiste. C'est ce qui préside aujourd'hui aux considérations sur le « désistement républicain », le « front républicain », ou le « front unique » : autant de termes que les amis de Jean-Luc Mélenchon soumettent désormais à leur analyse du contexte né de la crise de 2008.

Aucune décision des militants de partis n’est évoquée pour ce cas ? Deux stratégies en fonction de qui est devant ?

Et pour clore cette séquence, 17 ou 18 députés de FI, cela ne fera guère plus que 3% de l’AN. Et 308 ou 309 députés LaREM ne fera guère plus que 54%.

A partir de là, la vérité est ailleurs et ne sombrons pas dans le monde d’XFiles politique !  

 

Certainement, nul ne peut se targuer de détenir la vérité absolue sur un sujet comme celui des motivations d’une candidat.e.s à briguer un poste ou mandat aussi important que celui de la représentation nationale. La tentation d’en faire une vitrine est trop forte !

Mais « C’est avec le système qu’il faut construire une frontière politique et développer une forme d’agonisme » écrit Chantal Mouffe.

C'est valable en tout temps, partout et pas qu'à Evry.

Quant à la place de la solidarité internationale dans les combats électoraux, elle n'est pas à reléguer en queue d’un patriotisme qui s’apparente à de l’isolationnisme !

Une royaliste restera royaliste et aura une tribune exposée dans l'une des assemblées les plus visible du monde ! Barrons-lui la route.

Et pas de leçons de qui est à gauche et qui ne l'est pas. 

Comme pas de leçons de compréhension des enjeux, nous n'avons besoin de personne pour en avoir le cœur et les cerveaux nets ! 

Pour information au sujet du lien de Madame AMRANI avec la CGT ESSONNE

Farida Zerguit née Amrani exclue de la CGT de l’Essonne pour « incompatibilité avec la ligne politique de la CGT et des déclarations à l’international intempestives »

Mme Zerguit / Amrani qui signe selon le moment et selon le sujet tantôt avec son nom de jeune fille ou de son nom marital, juste avant d'adhérer  à la CGT Essonne, était membre de FO et a cumulé les deux adhésions jusqu’à ce que FO s’en rende compte.

Pour continuer à utiliser une adhésion à la CGT Territoriaux elle a récemment adhéré au niveau confédéral par internet. La procédure est ouverte à tout le monde et je l’ai vérifié par moi-même sur le site de la CGT

La CGT de l’Essonne a tenu au courant la Confédération de l’exclusion de Mme Amrani et l’affaire est en cours.

C’est ce dont on dispose comme information de source UD CGT 91.

 

Législative Evry 2018 - Non à la République Paillasson de la monarchie absolue Législative Evry 2018 - Non à la République Paillasson de la monarchie absolue

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.