Votez punk-à-chat

Un programme pour 2022 en 22 points, plus un pour faire 23. 1er point : « étant entendu que le meilleur moyen d’exercer le pouvoir, c’est de ne pas l’exercer du tout, ma première décision, une fois porté à la présidence avec 95% d’abstention face au Christ Cosmique […], sera de renoncer aussitôt à mes fonctions avant d’aller prendre l’apéro avec les potes du Vieux-Nice et d’ailleurs. »

Il y a peu, souvenez-vous, je me suis porté candidat à la présidence de la République. Ce faisant, c'est ballot, j'ai oublié de présenter un programme. Certes, j'ai bien conscience que ça n'empêche en rien d'être élu au deuxième tour. Cependant,  afin de donner un peu d'épaisseur à ma campagne, de telle sorte que les instituts proposent enfin mon nom lors des sondages, voici quelles sont mes mesures phares, en 22 points plus un car j'adore le numéro 23 :  

1. Tout d’abord, étant entendu que le meilleur moyen d’exercer le pouvoir, c’est de ne pas l’exercer du tout, ma première décision, une fois porté à la présidence avec 95% d’abstention face au Christ Cosmique, un outsider que personne n’avait vu venir, sera bien sûr de renoncer aussitôt à mes fonctions avant d’aller prendre l’apéro avec les potes du Vieux-Nice et d’ailleurs.

2. Je profiterai néanmoins de mes quelques secondes de présidence effective pour réaliser quelques abus de pouvoir, à savoir, forcer Didier Lallemant à bouffer son gros chapeau à la sauce lacrymo, obtenir enfin ma prime d’activité auprès de la CAF (ainsi, tant qu’à faire, que réclamer le versement de toutes les aides non perçues dans le pays) et envoyer à toutes les dictatures du monde une photographie de mes fesses pour leur signaler qu’à partir de maintenant, s’ils veulent acheter des armes de chez Dassault pour leurs nettoyages ethniques, il va plutôt falloir songer à parler à mon cul, car ma tête est malade.

Bien que ces deux premiers points soient en eux-mêmes amplement suffisants, j’ai bien conscience qu’ils sont trop succincts pour faire un programme (quoique). Je laisserai donc avant mon départ, sur le bureau d’une Elysée transformée en bar associatif avec bière locale à volonté, la feuille de route suivante :

3. Les chats, surtout s’ils sont noirs, en tant qu’entité supérieure probablement issus d’une civilisation extraterrestre, seront décrétés animaux sacrés et placés à la tête des grandes entreprises du pays où, dormant sur un coussin à côté de leur bol de croquette, ils feront beaucoup moins de mal que les dangereux carnassiers qui les précédaient –et exerceront sans nul doute cette tâche avec plus d’élégance, même quand ils se lècheront le derrière.

4. C’est évident, mais ça va mieux en le disant : sur le modèle de la démocratie directe instaurée au Rojava, la gestion du bien commun sera assurée par des conseils populaire, eux-mêmes mandatés par les assemblées de communes, telles celles de la Roya et du Babazouk autonomes, qui enverront Estrosi et Ciotti faire le ménage dans les grands centre d’accueils pour personnes migrantes qui seront créés à la frontière franco-italienne. Ces assemblées répondront à une charte assurant l’égalité totale entre tout ce qui vit sur cette terre (sauf les chats qui seront un peu plus égaux que les autres, voir ci-dessus), et se chargeront localement de la santé, de l’éducation, des affaires sociales, des ressources alimentaires et énergétiques, de manière autonome, coopérative et écologique.

5. Seront décrétés « produits de haute nécessité » la danse, la musique, le théâtre, la littérature, les arts de rue, les rires, les câlins avec qui on veut, les siestes à n’importe quelle heure de la journée, les repas entre amis, les longues soirées à parler de tout et de rien en buvant ce qu’on voudra, les longs moments de silence pas gêné, le froid un peu humide d’un matin de printemps, la beauté d’un enfant qui joue, le souvenir de celles et ceux qu’on a aimé et qu’on aime encore, les couleurs chatoyantes d’une barricade en flamme, et les yeux d’une femme qui se plissent quand elle sourit.

6. Seront décrétés « inutiles à la nation », et donc requalifiés pour servir de plus justes fins, Éric Ciotti et Christian Estrosi, comment ça je m’acharne, Macron et tous ceux qui l’ont soutenu, les pâtes à tartiner pleine d’huile de palme, les SUV qui puent, les centres commerciaux, tout spécialement les galeries Lafayette, les pesticides, les Iphone, de manière générale tous les bidules électroniques connectés qui nous pourrissent la vie, les discours creux des politiciens, les horodateurs, les péages d’autoroutes, les emballages en plastique qui emballent d’autres emballages en plastiques qui emballent eux-mêmes d’autres emballages en plastique, les opinions de Pascal Praud, et de manière générale tout ce qui va dans le sens de ce que pense Pascal Praud.

7. Pour ne pas m’aliéner le vote des chasseurs, je n’aurai pas de mots contre eux, mais je leur précise simplement qu’ils devront désormais chasser en pagne, à l’arc et à jeun, accompagné d’un sioux qui leur expliquera comment respecter l’esprit de la forêt, et après avoir visionné deux fois « Princesse Mononoke ».

8. « Non » signifiera, dans le langage courant, officiellement et définitivement « non », compris les mecs ?

9. Par ailleurs l’amour libre, avec qui on veut tant qu’il ou elle ou ils ou elles ou iel ou quelqu’autre pronom est d’accord, sera décrété activité humaine la plus digne, bien plus digne évidemment que le travail, mot qui sera aboli, et la jouissance sera tenue pour un droit imprescriptible, partout et tout le temps.

10. Tabac, bières, vins, alcools variés, marijane et autres denrées à caractère potentiellement psychotrope et ludique seront produites localement et intégralement légalisées, sachant que l’Etat n’a finalement pas à interférer avec les addictions des gens tant qu’elles n’emmerdent personne, car comme l’a dit un pote, « l’État, c’est pas mon père », et l’argent ainsi récupéré sera intégralement reversé à la transition écologique et à la création de postes de travailleurs sociaux chargés du bien-être individuel et collectif.

11. Le bitume de toutes les villes et villages sera arraché afin d’y faire planter par nos enfants des comestibles et des jolies fleurs et des arbres, et le moindre végétal sera considéré comme habitant à part entière de la cité, et respecté en tant que tel, sachant qu’en fin de compte il est tout de même plus agréable de discuter avec un ficus qu’avec Pascal Praud (d’accord, là, oui, je m’acharne).

12. Tous les journalistes qui auront, à un moment ou à un autre de leur carrière, servi la soupe à l’extrême-droite, relayé la propagande macronienne, assuré la com’ d’un milliardaire et diffamé les luttes légitimes des classes dominées, c’est-à-dire plus ou moins 98% des journalistes du pays, seront sommés de lire et relire « La Misère du monde » de Bourdieu & compagnie, et de suivre des cours de sociologie, sous le patronage de mon ami Edwin. Quant à Zemmour, il devra présenter des excuses publiques avant d’être recasé pour servir le café au Planning Familial ou dans quelque autre association qui voudra bien de lui.

13. «Tout est près. Les pires conditions matérielles sont excellentes. Les bois sont blancs ou noirs. On ne dormira jamais. » André Breton, Manifeste du surréalisme, 1924.

14. Des paysans de Bali seront sollicités pour montrer comment créer des subak, ce système socio-écologique de rizières en terrasse permettant, depuis des siècles, de tirer profit des terres fertiles, sans usage d’engrais et de pesticides, tout en vivant en symbiose avec les animaux vivant dans les étangs avoisinants. Des Perses viendront nous expliquer comment creuser des qanats, ces puits millénaires qui approvisionnent en eau de vastes zones arides. Les Uros du Titicaca viendront nous enseigner comment monter des îles flottantes de joncs et de paille sur nos grands lacs. Des Maadans des marais du sud de l’Irak nous diront comment construire des huttes sans bois ni clous, sur nos marais. En fait, tous les peuples que l’on qualifiait jadis avec mépris de « primitifs » seront invités à nous apprendre comment vivre en communion avec la nature, et nous enseigner leurs technologies révolutionnaires que Julia Watson a recensé dans son livre hélas non traduit en français, « Lo-TEK. Design by Radical Indigenism », paru fin 2019 aux éditions Taschen.

15. Afin de contrer l’hégémonie des GAFAM, seront créés un média social public, pour remplacer Facebook, et un service public d’hébergement de vidéos pour remplacer Youtube, dont la mise en place sera dirigée par Télé Chez Moi et Usul, ainsi que Fred Mollas, Seb Rassiat et Karim Debbache (et bien sûr aussi Antoine Daniel) de la chaîne Joueur du Grenier, parce que Mc Fly et Carlito ça va deux secondes.

16. La France présentera ses excuses les plus plates auprès de tous les peuples et de toutes les nations qu’elle a exploités et colonisés, et il sera acquis que, comme l’a crié un jour Sankara en citant José Marti, « nous sentons sur notre joue tout coup donné à n’importe quel homme –et femme- de ce monde ».

17. Les prisons seront fermées. Seule une cellule sera conservée afin d’y loger Nicolas Sarkozy, et les autres seront détruites pour construire des logements sociaux qui accueilleront notamment les politiciens qui considéraient qu’on vivait très bien avec un SMIC dans une barre HLM, et qui vivront donc désormais au SMIC, dans une barre HLM.

18. Tous les animaux d’élevage placés eux aussi en détention forcée et torturés dans des hangars seront libérés. Une seule ration de viande par semaine, le jour de votre choix, à la cuisson de votre choix et avec la sauce de votre choix, même si à titre personnel je préconise la sauce au poivre, sera autorisée.

19. Se loger et se nourrir sera bien entendu gratuit, et un salaire à vie, d’un montant à déterminer en fonction de l’argent qui sera ponctionné sur les grandes fortunes, en priorité celle de Vincent Bolloré pour qu’il arrête un peu de faire son malin, sera institué, afin de nous sortir enfin de l’enfer salarial et des hangars Amazon.

20. Tout le monde s’abonnera au journal Mouais, mensuel niçois anarcho-écolo-punk de qualité. Ceci n’est pas un placement de produit, qu’allez-vous croire.

21. « L'art est un acte magique. Il tue le temps en capturant le présent, forme humaine de l'éternité. L'évidence de sa beauté a une vitesse : celle de la lumière. Il s'agit de trouer la réalité de nouvelles fenêtres : de l'air, de l'air, de l'air, de l'art, de l'art, de l'art ! » (Serge Dotti, Manifeste Néolithique).

22. Le logement du 20, rue de la Condamine, dans le Vieux Nice, sera laissé à ses occupants légitimes, les enfants du grand marionnettiste pantaï Serge Dotti, cité ci-dessus.

23. Si vous êtes arrivés à la fin de ce programme, merci, vous pouvez cesser votre lecture et détourner les yeux de votre écran, car le mieux, c'est encore de ne pas attendre 2022, faire la révolution vous-mêmes, prendre gentiment et sans violence l'assemblé nationale et nommer la dépouille de Gramsci présidente et celle de Makhno premier ministre, avec Ynestra King aux Affaires Étrangères, Frédéric Lordon à l’Économie et mon chat place Beauvau et Casey à la culture et mes potes Jules au ukulélé et Romain à l'accordéon et Ariane au féminisme, délocaliser Matignon dans la forêt de Notre-Dame-des-Landes, promulguer des lois de type fermeture des grandes surfaces, mise en autogestion des usines, sauf celles qui polluent, ça on ferme, et nationalisation des banques et ouverture des frontières et renvoi des militaires dans la vie civile et interdiction de la publicité et redécoupage des grandes exploitations pour les rendre aux petits agriculteurs, et des ministres de toutes les couleurs, des jaunes des noirs des rouges des blancs des mauves, et de toutes les cultures, des Nahuatls anarchistes des Cherokees communistes des Persans individualistes des Ouzbeks spartakistes des Roumains situationnistes et que l'école soit une fête et le travail un passe-temps entre le sexe et la musique et les amis et la sieste.

Votez pour vous, quoi.  

« A bas la réaction internationale,
A bas l’impérialisme,
A bas le néocolonialisme,
A bas le fantochisme,
Gloire éternelle aux peuples qui luttent pour leur liberté,
Gloire éternelle aux peuples qui décident de s’assumer pour leur dignité,
Victoire éternelle aux peuples d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie qui luttent » (Sankara)

Viva les chats et viva l'anarchie,

Salutations libertaires,

Mačko Dràgàn

PS : je vois que Meurice s’est déclaré également candidat. Il est bien évident qu’il n’a aucune chance face à moi, je l’encourage donc à se retirer en ma faveur –en échange, je lui donnerai un poste de diplomate.

Pour en savoir plus sur le livre « Lo-TEK » de Julia Wilson, un article d’El Pais semanal traduit dans Courrier international : http://lirelactu.fr/source/courrier-international/f5c5e04c-eb90-4f2e-abe1-4e7eb80fe6a4

On en parle déjà dans la presse : https://www.leravi.org/medias/presse-pas-pareille/lengagement-politique-des-journalistes-de-la-presse-pas-pareille-pose-parfois-question-fevrier-2021/

mes-doigs-dans-ton-urne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.