Mačko Dràgàn

La Roldos - Quito - Equateur

Sa biographie
27 ans. Anarcho-léniniste à tendance nihiliste. Prolétaire colérique d’ascendance balkanique. Vagabond chronique. Diplômé en Lettres. Ouvrier paysagiste occasionnel. Travailleur bénévole ponctuel auprès des enfants du monde entier. Habitué des minimas sociaux et des boulots de merde. Disciple de Fernando Pessoa. Totem : le chat (noir). Adepte d’un mode de vie chaotique. Cinglé.
Voir tous
  • Police partout, justice nulle part. La normalité de la bavure

    Par
    Joies de la vie quotidienne dans un État policier. La justice a requit un non-lieu pour le meurtre de Rémi Fraisse. Cédric Herrou, qui aide les migrants qui transitent dans la vallée de la Roya, a été placé injustement en garde à vue. Et quant à moi, à ma modeste échelle, avec d'autres, j’ai été brutalisé sans raison, le soir de la fête de la musique. Et le pire est que cela me semble "normal".
  • Le Parti Unique des 15% qui vont bien, une aberration "démocratique"

    Par
    Un parti unique installé sur le socle des 15% de voix des plus nantis du pays. Quelle est donc cette étrange anomalie démocratique ?
  • Le féminisme et ses ennemis. Racisme, mépris de classe et pseudo-féminisme.

    Par
    Jamais plus qu’aujourd’hui, le féminisme n’aura été instrumentalisé à des fins réactionnaires, devenant un prétexte confortable à la haine de l’islam (affaire du burkini) comme à celui des classes populaires (affaire récente de La Chapelle-Pajol). Retour sur tout ces tartuffes néo-réac’ du pseudo-féminisme.
  • Macron et la vulgarité bourgeoise

    Par
    Avec sa sortie sur les migrants Comoriens, Macron a suscité l'indignation, à juste titre. Mais combien de temps, à chaque "faute de com'" ou "dérapage" de nos dirigeants, allons-nous fermer les yeux sur ce qui constitue le cœur véritable du problème : la crasse vulgarité, condescendante et ignorante, de nos "élites" ?
  • Dor. Roumanie, été 2016 : à la rencontre des Roms et Roumains de Transylvanie

    Par
    En roumain le dor, terme intraduisible, désigne le fait de ressentir le manque de l'être aimé. Je ne sais pas pourquoi j’ai donné ce titre à cet article. Peut-être car la Roumanie est passée d'une utopie à une autre, des lambeaux de l'impossible Noël soviétique, hallucination maladive, au « rêve » libéral dans toute sa bêtise. Ou peut-être pas. Bref. Un récit sur les Roms et Roumains de Roumanie.