Mačko Dràgàn

Chroniqueur indépendant

Sa biographie
28 ans. Prolétaire vagabond colérique d’ascendance balkanique. Anarcho-taoïste tendance Pessoa. Diplômé en Histoire et Lettres. Ouvrier paysagiste. Militant & bénévole : Collectif Pilule Rouge (Nice), revue La Marmotte Déroutée (Roya), Nyima - Théâtre Sans Frontières (Nice), DAL 06, Ecuasol (Quito, Équateur...), etc.
Voir tous
  • Ruffin et les « rouges-bruns »

    Par
    Voilà autre chose : Ruffin serait un « rouge-brun ». C’est Joffrin qui le dit, et il n’est pas seul. Alors, je pose la question à nos éditorialistes nationaux : vous n’en avez pas marre, de dresser un procès abject en antisémitisme et à évoquer « les heures les plus sombres de notre histoire », sous n’importe quel prétexte, à quiconque vous déplait ? Parce que moi, si, ça commence à me fatiguer.
  • Décembre 2018 : à bas la discipline, vie magique

    Par
    En décembre 2008, suite à la mort d’un adolescent assassiné par la police, la Grèce s’enflammait, le long d’un mois d’émeutes contre l’État répressif et la violence de l’économie ordolibérale. Aujourd’hui, c’est notre pays qui bascule dans l’insurrection. Un poème anonyme grec, écrit à l’époque, m’est revenu en tête. Il dit : « A BAS LA DISCIPLINE. VIE MAGIQUE ». Lisez-le : il est magnifique.
  • Insurrection, acte IV : et maintenant, nous, les "sans-gilets", on fait quoi ?

    Par
    Pas grand-monde n’y croyait, mais le fait est là : ça flambe. Ce qui pose la question de la conduite à tenir pour la suite des évènements, notamment pour ceux, nombreux, qui souhaitent, pour diverses bonnes raisons, participer à l’insurrection sans porter pour autant un "gilet jaune"… Il est temps d'imaginer un mouvement plus vaste, dont les "gilets" ne seraient qu'une composante parmi d'autres.
  • Bolsonaro et les autres : l’Occident s’épouvante devant ses propres créatures

    Par
    Bolsonaro, Trump, Orban, Salvini… Gouvernants et éditorialistes : ils sont vos monstres. Car cela fait des décennies que vous prenez fait et cause pour une diplomatie tournée vers les intérêts économiques de l’occident et pour un système qui crée douleur et révolte chez des citoyens dominés et privés de toute parole, auxquels vous ne donnez d’autre échappatoire que l’autoritarisme identitaire.
  • « Lesbianiser la vie »

    Par
    Un hommage à mon amie, écrivaine, militante LGBT+ et anarcho-féministe Bosniaque, Zdenka Ustanak : « Lesbianiser la vie, pour moi, ça veut dire placer la caresse au centre de tout […] Lire, c’est caresser. Penser, c’est caresser. Vivre, donc aimer, c’est caresser. Mais caresser vraiment, la plupart des mâles, des machos, ne savent pas faire ça, hélas. Il va falloir leur apprendre ».