Mačko Dràgàn

Journaliste punk-à-chat à Mouais et Télé Chez Moi

Nice

Sa biographie
29 ans. Prolétaire vagabond colérique d’ascendance balkanique internationalisé. Anarcho-taoïste tendance Pessoa. Diplômé en Histoire et Lettres. Ouvrier paysagiste. Travailleur précaire. Militant libertaire. Associatif tout-terrain (Pilule Rouge, Punk & Paillettes, Compagnie Nyima, Télé Chez Moi, Mouais, Rue Libre, Emmaüs-Roya DTC, etc.). Contact : mackodragan@gmail.com / plus d'écrits sur https://fr.calameo.com/accounts/6261580
Son blog
441 abonnés Ni égards ni patience. Le blog de Mačko Dràgàn
Ses éditions
1 / 3
Voir tous
  • Plus rien n’a de sens

    Par
    Chères générations futures, si vous lisez ce message, c’est que vous l’avez trouvé à côté de mon corps, enterré très profond, le plus loin possible de mes contemporains (tout particulièrement de Pascal Praud) afin que vos archéologues ne pensent pas que j’étais en rapport avec eux. Et si je vous écris, c’est pour vous expliquer comment nous sommes tous devenus fous.
  • L’amour est révolutionnaire (et nos désirs font désordre)

    Par
    Les facteurs d'amour - Télé Chez Moi © Tele Chez Moi
    « Plus je fais l’amour, et plus j’ai envie de faire la révolution (et inversement) », dit un autre slogan de 68. Allons bon, j’ai bouffé du hippie ? Non : c’est juste qu’en cette époque opaque chargée de peur et de haine, et dans l’écœurante frénésie consumériste de la Saint-Valentin, j’ai juste envie qu'on rende à sa subversion première une notion bien dépréciée : l’amour. Chiche ?
  • Il n'y aura jamais d'anarchistes à la tête de quoi que ce soit. Réponse à Ruffin

    Par
    « On a des anarchistes à la tête de l’État. Ils installent un état d’anarchie qui rend le pays incapable d’agir. » (Ruffin, 3/02/2021) Bon. François, je t’ai défendu auprès de mes potes après tes propos sur les frontières, sur Amazon, mais là… j’aimerais demander pas seulement à toi, mais à toute la gauche : quand allez-vous enfin considérer avec un peu de respect la pensée libertaire ?
  • Votez punk-à-chat

    Par
    Un programme pour 2022 en 22 points, plus un pour faire 23. 1er point : « étant entendu que le meilleur moyen d’exercer le pouvoir, c’est de ne pas l’exercer du tout, ma première décision, une fois porté à la présidence avec 95% d’abstention face au Christ Cosmique […], sera de renoncer aussitôt à mes fonctions avant d’aller prendre l’apéro avec les potes du Vieux-Nice et d’ailleurs. »
  • Violences policières en manif': les victimes accusées par leurs bourreaux

    Par
    En France, critiquer la politique du gouvernement est devenu risqué... Arrestations violentes, gardes à vue et procès se multiplient. Nouvel exemple à Nice, avec le procès de Bertrand. En 2019, lors des Gilets Jaunes et des marches pour le climat, il a été interpelé, violenté et humilié par des policiers : mais c’est aujourd’hui lui qui est accusé d’avoir «outragé» ses bourreaux…
Voir tous
  • Édition Politique Fiction

    Balade dans Nice autogérée: lettre à une camarade du Rojava

    Par
    «Des plantes et des arbres poussent librement ici et là, la plupart comestibles. Le goudron a été enlevé. Je croise une amie en train de s’occuper des ruches. Je la salue en la checkant du coude. Une autre passe avec son troupeau de brebis fromagères, qu’elle emmène paître sur la colline du Château, où pas mal d’anciens de la ZAD ont installé un campement.. »
  • Édition Des livres et nous

    Un conte pandémique et subversif d’Ascanio Celestini

    Par
    « Il était une fois un petit pays. Un jour le petit pays fut frappé d’une grande épidémie ». Dans ce conte politique corrosif et brillant, de tonalité anarchiste, tiré de son merveilleux recueil « Discours à la nation », l’Italien Ascanio Celestini nous montrait déjà comment stopper la contagion : « La cause de l’épidémie, c’est vous, messieurs les présidents... »
  • Édition Mediapart des possibles

    A Seillans, «il y aura un avant et un après»

    Par
    Une histoire de maire, la suite - Radio Chez Moi © Tele Chez Moi
    Voici quelques temps, nous avions rendu visite à Loïs, paysan bio à Seillans, dans le Var, afin qu'il nous parle de son projet pour les municipales. Tandis que les élections approchent, et que sa liste citoyenne fait grand bruit dans son village, avec son programme basé sur l'écologie et la démocratie directe, nous sommes allés à nouveau à sa rencontre, dans sa ferme.
  • Édition Politique Fiction

    L’Enfer des porcs

    Par
    C’est l’histoire d’un marin, qui portera à jamais le poids de sa damnation. C’est une histoire qui parle de la prostitution des mineures. C’est l’histoire de la domination masculine. C’est l’histoire de l’Enfer. C’est l’histoire des monstres. Il n’y a pas d’oubli, et je ne sais pas s’il y a un pardon –encore faut-il le demander… (attention, récit éventuellement éprouvant)
  • Édition Politique Fiction

    La fourmi électrique

    Par
    «Je ne sais pas à quel moment j'ai glissé de l'autre côté»... C'est l'histoire d'une jeune personne qui travaille en hôpital psychiatrique, comme infirmière. Et qui est une femme, donc. Et qui est Noire. Et, à l'intersection de tout ça, à force de pressions, de violences, de refoulements, commence à poindre la folie...