Les arts de rue, une voix sans issue?

La rue… Depuis quelques mois, nous la sentons battre à nouveau, sous les pas des gilets jaunes. Mais il en est qui, depuis toujours, se sont obstinés à en faire un lieu vivant : les artistes de rue. Trop souvent réprimés depuis l’État d'urgence, ils disent aujourd’hui leurs difficultés, mais aussi la force du combat qui les porte. La beauté est dans la rue, disait-on en 68. Elle y est toujours.

La rue, un espace public ? Un espace qui nous appartient ? On aimerait y croire. On aimerait que la rue reste ce lieu d’échange, de rencontres, cet espace incontrôlable dans lequel les corps se croisent, se cherchent, s’évitent, s’affrontent ou s’embrassent, et où des artistes peuvent exercer librement leur métier, mêlés aux passants.

Mais les temps ont changé. Il y a les promoteurs. Il y a l’État d’urgence, et la police veille…

Les rues ont donc été vidées. Cependant, une poignée de résistants s’obstine à la faire vivre. Nous sommes allés à la rencontre de ces artistes de rue professionnels, danseur.se.s, clowns, musicien.ne.s, comédien.ne.s, qui, tou.te.s, à leur façon, tâchent de re-poétiser les lieux publics, et de faire du quotidien un moment ludique, un peu (voire même bien plus) subversif.

Des paroles fortes, intimes, où elles et ils disent la réalité, parfois difficile, de leur métier, leur amour de la rue comme espace de liberté et d’expression, la richesse des rencontres, leur colère face à la répression…. Une répression que connaissent eux aussi, depuis quelques mois, des artistes de rue inattendus, les gilets jaunes.   

Alors, la rue, une voix sans issue ? Ne serait-il pas temps, tels ces artistes, tels les manifestants en jaune, de nous emparer à nouveau de cet espace collectif de vie et de création ?

Avec mon ami David, de Télé Chez Moi, nous avons voulu tenter de répondre à cette question. Et nous en avons tiré un reportage de 48 minutes, que voici.

Arts de rue, voix sans issue ? - Télé Chez Moi / Pilule Rouge © Tele Chez Moi

Un reportage de Télé Chez Moi et Pilule Rouge

avec
Gérôme, Lisie, Jérôme, Christopher, Greg, Mahault, Leo, Malou
et Philémon "Macko" Dràgàn l'intervieweur

Musique
Diego, Cie Voltaïk, Harmonie Fanfare Niçoise, RSAJ BAND et autres musiciens de rue

merci à
Pilule Rouge
Cie Antipodes (https://www.facebook.com/groups/compagnieantipodes/)
Le 109
Compagnie Voltaïk
Diane's
La Zonmé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.