Maison des journalistes
Un refuge pour journalistes exilés www.maisondesjournalistes.org
Abonné·e de Mediapart

149 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2018

Une 25ème journée pour la liberté de la presse sur le parvis de la démocratie

La Journée Mondiale de la Liberté de la Presse a pour but d’informer la population concernant les atteintes portées à la liberté de la presse, de sensibiliser les citoyens aux initiatives en faveur de cette liberté, mais elle sert également d’indice de mesure.

Maison des journalistes
Un refuge pour journalistes exilés www.maisondesjournalistes.org
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Proclamée le 3 mai 1993 par l'Assemblée Générale des Nations-Unies, cette journée est à l’origine une réponse à l'appel de journalistes africains qui, en 1991, établissaient la Déclaration de Windhoek sur l'indépendance et le pluralisme des médias.

Un rassemblement solidaire

"Les célébrations porteront sur les questions des médias et de la transparence du processus politique, de l’indépendance du système judiciaire et de ses connaissances en matière de médias, et de la responsabilité des institutions de l’État vis-à-vis du public. La journée sera aussi l’occasion d’examiner les défis actuels de la liberté de la presse en ligne." Indique le site de l'O.N.U.

Si l'événement principal, conjointement organisé par la République du Ghana, se déroule à Accra (Ghana), c'est aussi l'occasion d'un rassemblement à Paris. A l'appel du SNJ, CGT et CFDT Journalistes, une journée de solidarité s'installe sur le parvis de l'Hôtel de Ville.

Un moment d'expression

Présenté par Dominique Pradalié du SNJ, les prises de parole se succèdent. “La liberté de la presse ne se négocie pas” souligne Anthony Bellanger. Les différentes organisations laissent alors la place à des journalistes réfugiés du monde entier: algériens, syriens, turcs… Ce sont ces derniers qui appuient l’horreur qui sévit actuellement dans leur pays, aux portes de l’Europe. “La plus grande prison de journalistes du monde” regrette Beraat, journaliste réfugié.

JOURNÉE MONDIALE POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2018 © mdjparis

A la faveur de cette date, les Nations Unies ont choisi le thème "Médias, Justice et état de droit: les contrepoids du pouvoir". Des enjeux de discussions enflammées, un mois après l'adoption de la loi Secret des Affaires par l'Assemblée Nationale.

Fabrice Arfi, représentant le collectif “Informer n’est pas un délit”, revient notamment sur cette loi qui menace directement le travail journalistique: “Le risque contenu c’est celui d’assujettir la liberté d’informer à un droit commercial. Tous ceux qui décident de faire du monde de l’entreprise leur zone de travail vont devoir se retrouver devant un magistrat qui va décider si l’intérêt commercial est atteint et ce, malgré l’intérêt public. Nous demandons seulement de limiter l’application du secret des affaires aux relations commerciales concurrentielles.”

Cette journée est, enfin, l'occasion de rendre hommage aux journalistes ayant perdu la vie dans l'exercice de leur profession: Shai Marai, Daphné Caruana Galizia, Jan Kuciak... C’est Laurent Richard qui s’exprime alors sur le projet significatif de Forbidden Stories. Un site qui sauvegarde l’information et le travail des journalistes et permet de ne jamais laisser mourir le message de ces derniers. “Si les meurtres se multiplient, c’est qu’ils se font dans l’impunité” conclue Dominique Pradalié.

Des journalistes réunis en mémoire de leurs confrères emprisonnés dans le monde, des citoyens rassemblés pour la liberté d’expression et, finalement, des êtres humains prenant la parole pour ceux que l’on a fait taire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine