Manuela Fresil
Je suis cinéaste principalement de documentaire.
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 juil. 2016

Vers Pristina

Jeudi dernier, à Annecy a eu lieu la chasse à l'enfant. Cela a fait un tout petit article , dans un tout petit journal ( le dauphinée)

Manuela Fresil
Je suis cinéaste principalement de documentaire.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Réveillon du 1er de l’an. La famille est à l’école des Fins depuis un mois et demi.
En septembre Olta fait ses devoirs dans le square devant la gare

  VERS PRISTINA

Depuis un an je filme des familles en demande d’asile à Annecy. Annecy c’est à la diagonale de Calais. Les gens y entrent en France pour y demander l’asile. Ils ne veulent pas partir en Angleterre. Ils sont, pour la plupart, originaires des Balkans. Pays considérés comme sûrs par l’Ofpra. En général, ils fuient les mafias locales qui, entre autres, tiennent le marché du travail. Bref le grand mélange entre les bons et les mauvais réfugiés.


Leur sort est vite réglé. En quelque mois l’asile est refusé. Ils quittent le centre d’hébergement d’urgence et se retrouvent à la rue.
Ils demandent un recours une année passe. Sans hébergement car être à la rue à Annecy c’est être vraiment dehors. Se cacher dans les cages d’escaliers, le parking de la gare ou dans les parcs à jeux le long du lac, lors des nuits pas trop froides.
Ces quelques mois ont déjà permis aux enfants d’apprendre le français. C’est la faculté des enfants d’entrer à l’école et d’être en mesure de rattraper le niveau.
Les familles s' accrochent. Les enfants font les devoirs sur les bancs.
L’hiver ouvre pour la nuit un centre d’accueil. À 9 h tous le monde doit être dehors. Le 31 mars dernier les 15 familles hébergées dans de sommaires dortoirs ont refusé de quitter les lieux.


La mairie à demandé leur expulsion. L’avocate a obtenu de grès à grès le maintien dans les locaux jusqu'à l’audience qui devait avoir lieu le 23 août prochain. Durant 6 mois ils ont eu un peu la paix. Au "refuge " comme on l’appelle l’ambiance était bonne.
Mais ce matin les flics sont arrivés avec des cars. Alors à commencé la chasse à l’enfant.
Aucun des enfants qui vivaient là n’a plus de 14 ans. Ils sont 30. Les bénévoles avaient prévu de les emmener se baigner.
Sur la piste de l’aéroport de Chambéry l’avion était déjà affrété. Olta l’une des petites filles que je filmais y a été conduit avec ses parents, ses 3 frères et sœurs. Vol direct vers le Kosovo.


Olta vivait à la rue depuis 3 ans. Elle allait à l école. Son petit frère venait de finir son CP. Il avait appris à lire.
Avant d’être en France ils étaient en Belgique. Les liens sont rompus pour eux là-bas.
Nous sommes amis sur facebook. Je guette les nouvelles.
Les autres familles ? Elles sont assignées à résidence ou en centre de rétention. On ne sait pas bien où. Peut être à Lyon. Peut être à Nîmes ou peut être pas. Elles passeront devant un juge en tout cas.


Certains de ces enfants vivent depuis plus de 6 ans en France. Ils aiment Star Wars et la Reine des neige. Ils réussissent ou pas à l’école.
Nul ne sait quand partira le prochain vol. Dans peu de temps. La préfecture de Haute Savoie avait bien préparé son coup. Demain passe le Tour de France.
Et puis les Albanais, les Kosovars, les Bosniaques tout le monde s’en fout.
J’ai filmé ces enfants parce qu’ils sont des enfants que j’ai vu, en quelques mois, devenir des gosses français. Apprendre l’histoire de France, l’instruction civique et l’accord du participe passé… Malgré les nuits cachées ou, pour les plus chanceux, celles passées dans la voiture.
Ce n’est pas à Calais, ce n'est pas à La Chapelle. C'est à Annecy qui dispose de 30 places de 115.

Annecy est la seconde ville la plus riche de France.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné