maorell
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2020

La Révolution? une question d'agenda...

Les médias annoncent depuis plusieurs jours la grande nouvelle, la consommation repart... Bref, les raisons ne manquent pas. On se fait chier, dans un monde qui vend des crèmes solaires aux noyaux de cerises pour toutes propositions alternatives. Changeons ce monde et changeons de stratégie ! Plutôt que d'attendre que le conditions soient favorables, et vous avez remarqué, elles ne le sont jamais

maorell
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 
Il y a exactement quinze ans, janvier ou février 2005, un mystérieux appel surgissait de nulle part. Il était signé par le "Comité du 30 avril"...
Et si la Révolution n'était finalement qu'une question d'agenda ?
Allez savoir...
(Retrouvé en nettoyant mes archives de courrier électronique )


Appel du comité du 30 avril.
30 avril 2005 : la Révolution !

Bon,

cela peut paraître péremptoire, inconsidéré voir ambitieux. Mais regardons les choses en face.

A force d'attendre le matin du grand soir, on la remet toujours au lendemain. L'année dernière, les journaux prévoyaient une rentrée chaude, bin on l'attend encore. Cette année, on attendait rien, cela tombe bien, rien n'est arrivé. Ce qui n'est pas grand chose.

Le plus duraille, c'est de lancer le mouvement, après les choses s’enchaînent toutes seules.

Le comité du 30 avril prend donc l'initiative et demande à toutes et à tous de retenir cette date. Le 30 avril 2005, ce sera le jour J.

Car à part lancer la machine, qu'est-ce que l'on attend ?

Vivons nous heureux ?

Les médias annoncent depuis plusieurs jours la grande nouvelle, la consommation repart... Vous l'avez vu ?

Les loyers augmentent, les produits de premières nécessités également, l'exclusion itou.

L'enseignement est privatisé par un système de cours du soir désimposés, la santé est privatisée, l'eau est une marchandise, les rapports sociaux ont explosé, les députés votent la baisse de la retraite et augmentent la leur, ils invoquent la flexibilité et la baisse des salaires et tous les ans augmentent leurs indemnités, les Verts entrent au Sénat, les journalistes soutiennent les délocalisations mais leurs salaires est 100 fois supérieurs à celui d'un journaliste de Pologne... Faites comme je vous dit, pas comme je fais. Même les chroniqueurs de la météo nous revendent de l'idéologie quand ils annoncent que demain matin le temps va s'améliorer : c'est à dire qu'il va faire plus chaud ! En plein hiver ! Il faut être heureux qu'il fasse un temps de printemps. C'est hallucinant ! ! ! La nourriture est privatisé aux OGM, ces eunuques de la nature, et les brevets sur le vivant. Des épidémies sont crées de toutes pièces et les médicaments sont vendus au compte gouttes. Des idées sont privatisées, microsoft vient de protéger d'un brevet le double clic... Prêter un CD que l'on a acheté, ou partager un film est devenu un délit !

Bref, les raisons ne manquent pas. On se fait chier, dans un monde qui vend des crèmes solaires aux noyaux de cerises pour toutes propositions alternatives.

Changeons ce monde et changeons de stratégie !

Plutôt que d'attendre que le conditions soient favorables, et vous avez remarqué, elles ne le sont jamais.

Prenons acte que la Révolution démarre le 30 avril. On bloque notre agenda. Et basta, le 30 avril sera le jour J.

Dites le autour de vous, informez vos copains, annoncez le à vos copines, que cette info s'étende et devienne une évidence pour tout le monde. La révolution est annoncée pour le 30 avril. C'est ainsi !

Oui mais... pour faire quoi ? On verra, on fera comme il a été fait les fois précédentes : on improvisera ! De toutes façons tous les autres plans ont échoué. Ne faisons pas confiance aux avant garde, c'est surtout des gardes fous. Cassons les chaînes, et les cellules, les petites servitudes ordinaires...

Oui mais... qui va commander ? Vous, moi, nous, personne !

Oui mais ce n'est pas une méthode ? C'est quoi l'autre méthode ? Celle-ci n'est pas plus bête qu'une autre, au contraire.

Le 30 avril sera le jour de la révolution car il faut bien se donner une échéance, sinon on la remet toujours au lendemain qui chantent.

Les raisons ne manquent pas ! Juste on s'entend sur la date. Mais comme on ne sera jamais d'accord sur l'agenda, autant en prendre une au hasard.

Donc le comité du 30 avril déclare que la Révolution se fera le 30 avril 2005, que chacun s'approprie cette date, la diffuse, la publie, la communique, fasse des tracts, des disques, des sites... La Révolution du 30 avril 2005 est sous copyleft !

Le 30 avril !

.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver les enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd