Une tribune (très) déplacée

Six jours après une note de blog de Jean-Luc Mélenchon mettant en cause la stratégie politique d'EELV, le nouveau secrétaire des verts réagit par une Tribune au vitriol dont les grands médias n'ont pas fini de se saisir pour en rajouter dans le discrédit. A qui profite ce réglement de compte public qui interroge à plus d'un titre ?

 

A la une du JDD A la une du JDD

1/ Pourquoi choisir l'un des quotidiens les plus macronistes - si ce n'est le plus macroniste - pour ainsi laver son linge sale en public ?

2/ Pourquoi tant de mots sans rappeler le point de départ, qui n'est pas l'insulte mais simplement la citation de Julien Bayou lui-même qui propose de réunir un Grenelle du monde d'après "à Matignon même." Je vous invite à lire les mots de Mélenchon avant la réponse de Bayou, pour un minimum de cohérence intellectuelle. C'est ici : https://melenchon.fr/2020/04/10/du-confinement-sanitaire-au-confinement-politique/

3/ Pourquoi appeler les insoumis à "rompre les rangs" ? Depuis quand un homme politique responsable se permet-il de dévoyer ainsi les militants d'une tendance partageant certaines valeurs identiques ? D'où parle donc cet homme, qui s'adresse à des dizaines de milliers de citoyens comme un petit sergent ?

4/ Mais surtout, surtout, quelle mauvaise littérature politique. Pas une proposition concrète, pas une ! Sauf celle de ce vague "Grenelle de l'environnement". Juste ceci "Notre projet, et c'est, je le pressens, la raison pour laquelle tu nous poursuis de ta mauvaise foi, est plus ambitieux. Tu nous vois, à raison, comme des concurrents sérieux. Nous voulons construire l'écologie politique comme force motrice du changement qu'il nous faut conduire." Mais pas un mot sur l'austérité mortifère, le capitalisme, l'Europe libérale, la BCE, les lois d'urgence Macron etc... Rien, nada.

Alors, à quoi rime ce cirque médiatique lamentable ?

Au moment où les Insoumis, de JLM à Ruffin, de Quatennens à Autain et Fiat, de Panot à Lachaud ou Aubry - sans parler des dizaines de milliers de militants - sont aux avant-postes des propositions concrètes.

Au moment où le programme "L'avenir en commun" vient d'être actualisé, mis à jour au regard de la situation et de l'expérience de trois années destructrices du macronisme autoritaire.

Il n'est pas impossible que tout ce travail de fond des Insoumis remporte une réelle adhésion dans la société, au point de mobiliser le journal macroniste par excellence en faveur d'un bien médiocre contre feu !

Mais à chacun de se faire son opinion... en attendant la réponse que le JDD donnera aussi généreusement à Mélenchon qu'il ouvre ses colonnes à son contempteur énervé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.