18 juin: un appel à la raison

Face aux vannes si largement ouvertes et aux tapis rouges dévidés sous les pas des idées d’extrême droite, comment appeler à la raison ?

Capture d'écran 11 juin 2020 Capture d'écran 11 juin 2020
Capture d'écran BFM 11 juin 2020 Capture d'écran BFM 11 juin 2020

- Un ancien premier Ministre (Manuel Valls) qui déclare benoîtement, dans un entretien accordé au magazine d’extrême droite Valeurs Actuelles, « la lutte des classes disparaît au profit de la guerre entre races »…

- Une actrice célèbre il y a plus d’un demi-siècle (Brigitte Bardot) qui vante les louanges de la police française « pour éviter que la racaille envahissante ne mette la population en danger », elle la « française de souche » qui a « représenté Marianne », « connue dans le monde entier » termine avec élégance : « je vous emmerde, vous les donneurs de leçons, les politiquement corrects, bande de trouillards émasculés »…

- La dirigeante d’un parti d’extrême droite, fille d’un père admirateur de Pétain et fondateur du parti originel avec d’anciens nazis et pétainistes, se targuant de fêter le 18 juin gaulliste en se rendant à l’Ile de Sein… (Or, en le faisant le 17, jour de l'appel de Pétain à l'armistice, lle geste devient au plus haut point symbolique et signifiant de son ancrage réel !)

- Une chaîne de télé (BFM, 11 juin)) offrant antenne ouverte aux membres de la famille Le Pen, s’offrant le luxe de l’afficher plein écran avec le père et la nièce (en 2 exemplaires) sans oublier une citation de la fille...

- Une autre chaîne de télé (CNews, 17 juin) laissant libre court quotidien à tous les discours d’extrême droite, de Zemmour (1) à Yvan Rioufol qui déclarait : « Heureusement qu’il y a la fachosphère aujourd’hui car c’est là où se disent les vérités » Mais il ne se sentait pas seul avec Philippe de Villiers « Génération Identitaire, moi je trouve qu’ils sont quand même assez gonflés ces jeunes, moi je leur dis bravo, je leur dis bravo parce que y’a une réaction, c’est bien », relayé par Elizabeth Lévy : « bah oui, il sont marrants, bravo bravo, eh oui »...                    

- Deux groupes facebook de policiers de 8 et 9.000 adhérents qui multiplient les messages racistes et fascisants, certains allant jusqu’à dire « se préparer à la guerre civile »...

- Après les violences de Dijon, Marine Le Pen se rendant sur place parle de  menace de « guerre civile »...

- Et pendant ce temps, sur les réseaux sociaux, la haine se porte bien. Je viens d’être bloqué par un « ami » facebook, journaliste musical, car je m’élevais contre les horreurs proférées par Bardot. Réponses choisies dans les commentaires : la gauche, « cette maladie mentale », « et tous ces gauchistes d’infirmier(e)s, médecins et autres métiers du monde médical qui sont parfois maltraités par les préfets et les forces de l’ordre. Mais ils le méritent ils n’avaient pas qu’à être gauchistes ! Ils sont mal nés, les pauvres, tous comme tous ces noirs que l’on voit partout en ce moment. »...

- Sans parler des candidats LREM passant sur les listes RN pour le deuxième tour des Municipales ou les innombrables posts de macronistes versant dans le racisme et l’anti-islamisme…

La sinistre liste est loin d’être close. « Le ventre est encore fécond d’où a surgit la bête immonde » : jamais le mot de Brecht n’a résonné avec autant d’actualité depuis 75 ans. Raison de plus pour garder le cap de la résistance. Par le sens critique et la raison.

(1) Zemmour à qui le Président de la République téléphone 45’ après qu’il ait été insulté dans la rue...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.