Marc Dumont MD
Agrégé d'Histoire - Producteur à Radio France (1985-2014) - Conférencier, auteur et dramaturge.
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 janv. 2022

Dangereuses mascarades

Plus on apprend, plus on est sidéré par cette soi-disant « Primaire populaire ». Comme par le PC et tant d'autres actualités...

Marc Dumont MD
Agrégé d'Histoire - Producteur à Radio France (1985-2014) - Conférencier, auteur et dramaturge.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous savions déjà que trois des sept candidats le sont à l’insu de leur plein gré :

- Mélenchon, qui refuse catégoriquement que son nom y soit associé et réclame qu’il soit retiré de tout matériel de leur votation en ligne (1) 

- Jadot et Hidalgo (après son non, puis oui, puis non…)

Nous savions que deux autres sont totalement inconnus alors que les noms de Nathalie Arthaud, Philippe Poutou ou Fabien Roussel en sont absents - et enfin que, après avoir refusé en septembre, Christiane Taubira s’est déclarée quelques heures avant que cette organisation ne rende publique la short-list de cette très sinistre comédie.

Mais voilà surtout, surtout : il y a cette vidéo incroyable où l’un des fondateurs-organisateurs annonce clairement les couleurs est sidérante (2). Les buts annoncés ? Accrochez-vous bien :

- bloquer les parrainages de Mélenchon et Jadot

- les critiquer dans les médias et les réseaux sociaux pour « faire baisser leur côte de popularité » (sic)

- Et les empêcher d’obtenir un prêt des banques… Rien de moins. 

Le volonté de nuisance de ces gens de centre gauche n’a d’égal que leur petitesse. Il s’agit là d’une attitude totalement inqualifiable et irresponsable. Sans même rentrer dans les détails sordides de leur vote où il faut noter candidats et programmes (3).

Avec une équipe de dix emplois à temps plein depuis des mois (qui les paye ?), le but est le contraire absolu de celui affiché : il s’agit de désunir, de déprécier, si possible d’enfoncer le plus possible les candidats déjà déclarés. Les masques tombent.

Car vous avez bien lu : au nom de l’union, ils dézinguent les candidats qui ne veulent pas les suivre dans leur tambouille-magouille. On n’a jamais vu cela !

Et pendant ce temps, le député communiste André Chassaigne déclare benoitement que c’est perdu d’avance, qu’il est « illusoire d’espérer être au second tour » ! Ces mots combatifs interviennent au moment où le dernier horoscope sondagier ouvre clairement la voie au deuxième tour si l’on ajoute les voix de Mélenchon et du PC …

Nous savions le PC en très mauvaise posture, se lançant dans une opération suicidaire. Et voilà qu’il souhaite entraîner les gauches et la France dans un suicide collectif. Eh bien, que le candidat communiste se retire donc, puisqu’il a déjà tout perdu, y compris l’honneur de la gauche !

Que tous ces gens sont gravement irresponsables et préfèrent dérouler un tapis rouge à l’extrême libéralisme et à l’extrême droite. L’absurdie politique des vieux partis est un chemin mortifère. Les preuves sont sous nos yeux. Quelles responsabilités historiques ils portent là.
Et pendant ce temps, la désinformation va bon train : la « journaliste » Anna Cabana vient hier soir d’animer un débat sur Jean-Michel Blanquer… qu’elle vient d’épouser. Pendant que d’autres de ses confrères, Brice Couturier ou Sonia Mabrouk, évoquent une théorie du complot qui viserait Blanquer sur l’air de « qui veut la peau du ministre ? » Mais bien sûr, ni débat ni questionnement sur l’interdiction par la Préfecture de police de la manifestation des enseignants demain. 

Et France Info qui bidouille un sondage pour ne pas mettre Macron et Zemmour à leur vraie place et en difficulté. Ça se passe comme cela en macronie.

Et pendant ce temps, à Bruxelles, notre Président avance un discours fait de belles intentions, alors que depuis cinq années, ses actes le contredisent en matière d’écologie, de société comme de sécurité publique.

Et pendant ce temps, l’extrême droite tient table ouverte partout. A propos de la condamnation d’Éric Zemmour pour ses propos sur les mineurs isolés, Christine Kelly (ancienne du CSA !) a déclaré : « À 16 reprises, je suis intervenue pour nuancer et encore une fois pour dire que je me battrai pour la liberté d'opinion [...] chacun à le droit de s’exprimer », dans #Facealinfo. « Oubliant » juste que le racisme est un délit… Quant au patron, Bolloré, il joue les innocents, se présentant comme un pur chrétien-démocrate, devant la représentation nationale.

On réagit ?

Car face à de tels enjeux, de tels dangers, nous avons beaucoup mieux à faire que de perdre temps et action avec de tels boulets. La campagne des Insoumis et de Jean-Luc Mélenchon, loin de toute désespérance, trace la voie d’un possible, de l’espoir d’un autre monde. Dans les semaines qui suivent, gageons que nous verrons la clarification de tout ceci. Après le formidable meeting immersif de dimanche à Nantes, la dynamique est enclenchée autour de la candidature de l’Union Populaire (4). Alors, oui : en avant, vers le second tour. Sans ces défaitistes qui vont quant à eux, avant même le 10 avril, retourner aux oubliettes de l’Histoire.

_____________________

(1) Voir https://lafranceinsoumise.fr/2022/01/18/nous-demandons-a-ne-pas-etre-implique-par-la-pretendue-primaire-populaire/  

(1) Voir https://lafranceinsoumise.fr/2022/01/18/nous-demandons-a-ne-pas-etre-implique-par-la-pretendue-primaire-populaire/  

(2) A voir ici : https://twitter.com/SilkysilkK/status/1482674974045487104 

avec plus encore plus de précisions sur https://ludovicdelaherche.medium.com/la-primaire-populaire-qui-se-cache-derrière-beb765f63e4c 

(3) Le jugement majoritaire est un mode de scrutin « qui modifie certes nos habitudes de vote, mais a l’avantage de favoriser une issue plus proche d’une prise de décision délibérative que le mode de scrutin actuel, le scrutin uninominal à deux tours », expliquent les organisateurs de la Primaire Populaire. Le but est d’évaluer les programmes et les candidats en leur attribuant une mention. Puis d’en faire une moyenne mathématique.

(4) Le meeting est à revoir ici. Le discours débute à 47’ : https://www.youtube.com/watch?v=vdxHe12lUmI 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)

La sélection du Club

Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés