Marc Dumont MD
Agrégé d'Histoire - Producteur à Radio France (1985-2014) - Conférencier, auteur et dramaturge.
Abonné·e de Mediapart

73 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 févr. 2021

Marc Dumont MD
Agrégé d'Histoire - Producteur à Radio France (1985-2014) - Conférencier, auteur et dramaturge.
Abonné·e de Mediapart

La disparition d'une ligne de vie

J'apprends, bouleversé, la mort, à 42 ans, d'un cancer, de Joseph Ponthus, cet homme amoureux d'Apollinaire et de Trenet, dont les choix de vie furent à l'exact opposé des artifices médiatiques.

Marc Dumont MD
Agrégé d'Histoire - Producteur à Radio France (1985-2014) - Conférencier, auteur et dramaturge.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A Noël dernier, une amie proche m'a offert "A la ligne", ce livre fort, bouleversant signé Ponthus. J'ai été happé par ce témoignage-roman.

Il m'a rappelé "L'Établi" de Robert Linhart. Par l'évocation de ce monde des "gens qui ne sont rien", comme disait l'autre. Des premiers de corvée. Des intérimaires, nouveau Lumpen jettable et corvéable. Linhart nous faisait côtoyer la chaîne, les contremaîtres, le monde de l'usine et ces établis qu'avait pratiqué mon père pendant de si nombreuses années. Mais on ne dit plus "la chaîne", on dit "la ligne". Et entre ces deux livres, que 40 ans séparent, le monde capitaliste a basculé. Là où la solidarité de classe fonctionnait encore (le ivre datait de 1981), avec sa chaleur et ses grèves, ce n'est plus que l'atomisation qui règne et l'individualisme sans horizon.

L'écriture de Ponthus est à vif, sans phrase polie, sans aucun faux-semblant ni posture. Rien de ces narcissismes insupportables d'écrivains tant vantés et si peu importants. Lui a donné, dans sa chair, dans cette usine de surgelés, entre bulots et poissons panés, comme dans ces abattoirs bretons qui remuent les tripes.

Joseph Ponthus dit le quotidien qu'il vit et note. Si rude, sans lumière du lendemain autre que celle d'un soleil blafard qui se lève bien après ces ouvriers aux horaires impossibles, jamais les mêmes, aux travaux effrayants, aux salaires de misère. Aux corps qui morflent. Aux rythmes faisant frôler la folie. «L’épreuve de l’usine s’est peut-être substituée à celle de l’angoisse» disait-il...

A chaque ligne, il y a une parole. Sa parole. Elle nous reste. Elle nous marque, au fer du réel. Lisez-le si vous ne le connaissez pas encore. Pour se souvenir de lui. Pour se souvenir du monde comme il est, sous nos yeux, dans nos vies, nos villes, dans nos assiettes - si proche, si loin. Un monde que l'on paye de sa peau.

(1)   Mort de l'écrivain Joseph Ponthus, emporté par un cancer, par Actualitté

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

Présidentielle 2022 : les comptes de campagne validés, Le Pen en attente

La candidate d’extrême droite conteste les conclusions de la commission de contrôle sur le remboursement de sa campagne. Tous les autres comptes sont définitivement validés. Des irrégularités mineures ont été détectées, notamment dans la campagne d’Emmanuel Macron.

par Antton Rouget

Journal — Transparence et probité

La justice enquête sur un chantier maudit de la métropole Nice Côte d’Azur

La juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée (Junalco) enquête sur la Compagnie de Phalsbourg, attributaire d’un projet immobilier emblématique. Elle s’interroge notamment sur le rôle du promoteur italien Paolo Celi, qui a introduit Christian Estrosi auprès du pape François.

par Hélène Constanty

La sélection du Club

Billet de blog

OQTF : la réalité derrière ces quatre lettres

À cause de l'OQTF, j'ai perdu mon travail étudiant. Je me suis retrouvé sans ressources du jour au lendemain, sans rien. C'est très dur, car je cotisais comme tout le monde. Avec ma compagne, on attend une petite fille pour juin prochain. D'ici là, je dois me terrer. J'ai l'impression de vivre comme un rat, j'ai tout le temps peur de tomber sur la police. Je ne suis certes pas Français, mais j'aime la France comme j'aime le Sénégal.

par Couzy

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report