Bascule

Oui, la République est en panne d'électeur. Il est impératif de s'interroger sur les 60% d'abstention. Du jamais vu dans des Municipales. La démocratie est vraiment très malade. Et LREM connait plus qu'une défaite, une raclée : Buzyn, éliminée à Paris, en est le cuisant symbole, celui du rejet. Mais regardons un instant autrement, sous un autre angle.

A la Une du Huffington Post... mais rien n'oblige Macron à "tout changer". A la Une du Huffington Post... mais rien n'oblige Macron à "tout changer".

 

En appelant, dans de très nombreuses villes, à faire barrage aux "pastèques" (vert à l'extérieur-rouge à l'intérieur), LREM, au diapason de LR, s'est mise définitivement dans une très mauvaise posture - et une impasse. La preuve par les urnes hier soir.Les cas de Bordeaux et de Lyon sont emblématiques de ce qui nous attend en 2022 (Peut-être ? Sans doute ?), loin de toute magouille médiatique et sondagière.

Car s'il est un vrai symbole politique de ce "monde d'après" qui pourrait se profiler, comme de ce rejet profond du macronisme et du libéralisme réunis, c'est bien celui ds deux capitales régionales ancrées à droite depuis... bien plus longtemps que 1945.

A Lyon, c'est une alliance EELV-France Insoumise-PCF-PS qui l'emporte. A Bordeaux, l'alliance EELV-PS-PCF-PRG créé la surprise et balaye le candidat LR allié aux macronistes, dans un scrutin triangulaire ou la liste Philippe Poutou obtient aussi 10%.

Jamais, JAMAIS ces villes n'avaient été à gauche. C'est là un vrai séisme annonciateur car créant une dynamique.

Nous sommes très loin des sirènes d'extrême droite agitées et relayées avec tant de complaisance à longueur de médias et d’éditorialistes-pseudo experts.

Ce que dit ce scrutin est bien un profond mouvement de bascule, vers une écologie sociale, solidaire, citoyenne, clairement identifiée. Et à Lyon, Bordeaux comme ailleurs, résolument anti-macroniste.

Les conditions de ce genre d'alliance sont là, réunies. Pour 2022, beaucoup reste à faire. Mais de puissants leviers existent. Bordeaux et Lyon en sont deux symboles éclatants dans ce contexte de rejet mêlé de dégagisme mais aussi d’espoirs.

2020-juin-596

A Bordeaux ? Mais vous n'y pensez pas ? Un ouvrier au Conseil Municipal ?

Voilà 116 ans que cela ne c'était pas produit...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.