Culture: plainte contre X

Des paroles et des actes : l'affaire de la réforme de l'audiovisuel public, qui se prépare à la hussarde, met le feu aux poudres.

En mai dernier, lors de la formation du Gouvernement d'Emmanuel Macron, de nombreux "amis Facebook" et d'autres me sommaient d'approuver le choix éclairé de Françoise Nyssen comme Ministre de la Culture. Je répondais à tous la même chose : je ne me félicitais pas plus de ce choix que de celui d'un Bruno Lemaire ou d'un Nicolas Hulot. Je n'avais rien contre cette femme de culture (beaucoup contre Lemaire ; un immense scepticisme face au choix de Hulot). J'étais juste dans l'attente des actes politiques.
Il se multiplient. Et l'affaire de la réforme de l'audiovisuel public, qui se prépare à la hussarde, est une vraie réponse.
Car suite à l'article paru hier, la Ministre a pour seul acte non pas un ferme démenti : elle a annoncé qu’elle allait porter plainte contre X...
Comme l'écrit Le Monde du jour : "Cette démarche est inquiétante, encore plus venant de la ministre de la culture, chargée de la communication."
Sur le fond du dossier, nous verrons. Mais aucune naïveté à avoir : cela sera brutal - comme pour le Code du travail et tant d'autres domaines. Comme partout.
Le Service Public de l'Audiovisuel a besoin d'un autre souffle. Et là, nous en revenons toujours au nerf de la guerre : l'austérité, partout - qui fait des ravages. Ces gens sont dangereux. Regardez le souriant Stéphane Bern et sa volonté de faire payer "d'urgence" l'entrée des cathédrales. Faire payer les évadés fiscaux, les optimisés fiscaux ? Cela ne viendrait pas à l'esprit du PR, ce Président des riches qui annonce aujourd'hui que son plan banlieue (avec quels moyens financiers quand l'heure est à la purge partout ?) est une "ambition de mettre en place une politique «économique et pas sociale» ! Place à Uber pas au salaire - qui implique des cotisations (eux disent "des charges")
Oui, ces gens sont dangereux. D'autant plus que pour certaines, certains, ils ont l'air ouvert, emphatiques, sincères et si souriants (regardez la photo !). Ils le sont - en total accord avec leur credo libéral. Le reste n'est que fumée. Leurs contradictions internes ou leurs éventuels états d'âme (Nicolas Hulot, comment peut-il simplement se regarder dans une glace ? ), cela n'a aucun intérêt. Leurs choix et actes seuls comptent : ils font leur politique. Ce n'est pas la nôtre.
Un autre monde est possible.

https://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20171114.OBS7333/le-document-qui-fait-trembler-le-service-public.html

La Ministre de la Culture La Ministre de la Culture

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.