Marc PRAGER
Auteur et formateur en management interculturel
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 avr. 2020

Formation au management interculturel

Les raisons pour effectuer une formation au management interculturel sont nombreuses. Il s’agit à la fois d’un investissement professionnel dans la carrière des managers. Il s’agit aussi pour les entreprises d’avoir des managers plus agiles, capable de jongler avec les différentes cultures de leurs collaborateurs.

Marc PRAGER
Auteur et formateur en management interculturel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Notre objectif est de créer des opportunités pour une croissance internationale accrue et minimiser la perte de connaissances. Dans les années à venir, la main-d'œuvre devra de plus en plus être trouvée en dehors de l'Europe, car l'Europe ne disposera pas de suffisamment de travailleurs qualifiés et non qualifiés aussi.

Pour l'avenir, cela signifie que les dirigeants devront gérer une diversité beaucoup plus grande - non seulement en ce qui concerne la nationalité, mais aussi en ce qui concerne la motivation des employés et les exigences de l'entreprise.

Le manque de compétences culturelles crée de nombreuses difficultés, principalement en matière de coopération, de connaissances, de compréhension et de communication - à la fois entre le manager et l'employé, mais aussi en interne au sein de la direction.

Quels sont les risques ?

Le manque de compétence culturelle a causé des problèmes majeurs dans les fusions et acquisitions internationales. Prenons l’exemple de la fusion entre la société Daimler-Benz et la société Chrysler. L’aventure s’est soldée par un échec retentissant. La perte s’est chiffrée en milliards d’euros.

Nous nous focalisons sur le développement de l'empathie interculturelle : Les dirigeants doivent savoir pourquoi la culture fait de nous ce que nous sommes et comment comprendre et s'adapter à une autre culture. En augmentant l'empathie interculturelle des managers lors de séminaires, nous nous efforçons de minimiser les malentendus et les complications de la coopération et de la communication entre les managers et les employés ayant ont une origine culturelle ou une nationalité différente.

L’acquisition des compétences en management interculturel va très certainement accroître l'efficacité des entreprises. Sur le marché mondial c’est un atout essentiel. Cela améliore l’efficacité dans le fonctionnement d’une équipe de collaborateurs.

Former les meilleurs employés du monde

Nous sommes vigilants à la rétention des compétences internationales. Notre objectif est de garder les talents en poste pendant un minimum de trois ans. Cela semble un minimum pour un employé en contrat à durée indéterminée.

Cela dépend cependant des questions relatives au développement de la motivation. Il faut ajouter aussi la manière dont la motivation peut varier en fonction de la nationalité et de l'éducation des différentes personnes. C’est cela l’interculturalité.

Les sessions de feedback et de coaching individuel permettent aux managers de prendre conscience de leur compétence interculturelle. Il découvre aussi les différences et des similitudes entre les équipes locales et les talents internationaux. Ne pas prendre en compte ces différences c’est faire preuve d’universalisme. L’universalisme et le contraire du multiculturalisme.

Les sessions de coaching donnent aux managers individuels l'occasion de rencontrer les consultants de haut niveau. Ils peuvent évoquer les difficultés interculturelles qu'ils vivent dans leur travail. Ces derniers leur apporteront une aide pour cheminer vers plus d’agilité dans la diversité des compétences et des savoir-être.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l'extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l'éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal — Climat
Face à la sécheresse, organiser collectivement la solidarité
La sécheresse est en train de dévaster l’Inde et le Pakistan. Ce type d’épisode, de plus en plus fréquent, ne se limite plus aux pays en voie de développement. En France, une vingtaine de départements font déjà l’objet de mesures de restriction d’eau.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Asie
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart