Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

143 Billets

10 Éditions

Billet de blog 31 juil. 2022

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Miscellanées scientifiques du mois de juillet 2022

Ce mois-ci, activités de vacances : regarder un podcast sur les mathématiques, identifier des roches dans une ballade géologiques, regarder une série télévisée au prétexte scientifique, s'intéresser à Tu Youyou et à sa participation déterminante pour combattre le paludisme, pour finir sur un livre assez essentiel (et remarqué par Edwy Plenel) sur la façon dont on découvre les mathématiques. 

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pendant les vacances, on a du temps libre. Du temps libre pour réfléchir, du temps libre pour penser. C'est à la base de toute démarche de recherche scientifique.

C'est pour cela que je vous propose toute une série d'activités que vous pourrez faire les pieds dans l'eau, à la montagne, dans les campagnes et dans les bois, voire même chez vous. Et même si vous n'êtes pas en vacances, il n'est pas interdit de réfléchir !

Regarder un podcast sur les mathématiques

La radio est également un outil de découverte et d'enrichissement des connaissances scientifiques. France Culture propose d'ailleurs plusieurs émissions de vulgarisation scientifique. La chaine radiophonique a ainsi rassemblé dans un seul podcast une série d'émissions d'entretiens sur les mathématiques, leur histoire et leurs protagonistes C'est dans ce contexte que se situe une série d'émissions ayant pour objets certaines notions centrales des mathématiques et les individus qui leur sont attachés. On découvrira ainsi Alexandre Grothendieck, mathématicien majeur du XX siècle, Ada Lovelace, précurseuse de l'informatique, et tant d'autres. On s'initiera à l'art de la cartographie et aux problèmes qu'elle pose, on se demandera quand est ce que l'humanité a appris a compter, on se replongera dans les méandres du code Enigma, une des énigmes majeures de la cryptanalyse au cours de la seconde guerre mondiale qui a permis au grand mathématicien Alan Turing de contribuer à la mise au point du premier calculateur électronique en 1943 et d'autres mystères que je vous laisse découvrir !

Source :

France Culture propose une série de podcast diffusés initialement en 2020

https://www.radiofrance.fr/franceculture/sciences-les-mathematiques-grandes-notions-et-personnalites-1796220

On peut également accéder au site de podcast de France culture : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts

On peut également charger l'application dédiée pour téléphone (c'est cette solution que j'ai utilisée)

Identifier les roches dans une ballade géologique

La géologie est une science un peu oubliée (y compris dans mes chroniques !) mais pourtant passionnante. Une des façons les plus agréable d'y participer est de prendre part à une "ballade géologiques" qui est souvent proposée en montagne, en particulier quand la région a un riche passé minier (c'est ainsi que j'ai découvert ce loisir, autour d'une mine de fer qui a fonctionné jusqu'au moyen âge). Outre les vêtements indispensables pour se déplacer en montagne (chaussures, habits solides etc) on n'a besoin que de deux instruments : une loupe (pour voir la forme de certains grains des pierres que l'on examine) et un marteau. Certaines et certains utilisent également de l'acide chlorhydrique pour analyser certaines roches, mais on peut s'en passer...

Le mieux est évidemment de prendre part à une initiative de spécialistes de la question. Vous pouvez également vous munir d'un bon guide (je vous en proposerais un en référence) mais vous risquez de passer à coté de pas mal de merveilles

Distinguez des types de roches différents est assez difficile, surtout que les roches sont souvent "mélangées" d'une façon assez anarchique

Il existe trois types de roche :

  • Roche magmatique ( ou " ignée ")

Celle-ci résulte de l'action tellurique. Elles se forment quand un magma (c'est-à-dire une roche liquide sous l'effet de la chaleur) se refroidit et se solidifie, ce qui conduit à distinguer deux cas : les roches plutoniques (qui se forment dans les profondeur de la terre par un lent refroidissement de magma (plusieurs milliers d'années) et qui remontent ensuite en surface) et les roches volcaniques -qui résultent directement de l'action des volcans et de magmas refroidis brutalement. 

Les deux roches les plus courantes sont le granit (roche plutonique) et le basalte (roche volcanique)

  • Roche sédimentaire

Ce sont des roches formées par la longue accumulation de "sédiments" de nature très diverses. Elles peuvent résulter de mouvement mécanique d'autres roches, ou être les résultats d'activités organiques. La façon dont ces éléments se forment et se transportent et sont transformés en roche sont elles aussi important dans la détermination des matériaux à analyser. 

  • Roche métamorphique

Une roche métamorphique est une roche qui a subi une transformation minéralogique et structurale à la suite de l'élévation de la température et de la pression Il y a trois processus de formation d'une roche métamorphique selon trois processus : le métamorphisme de contact, le métamorphisme général, le métamorphisme dynamique.

Les minéraux présents dans la roche

Pour savoir à quelle roche on a affaire, l'analyse chimique de certaines de ses composantes peut être utile. En effet, certains minéraux (qui composent les roches) sont spécifiques à certains agencements. Mais évidemment, "l'analyse chimique" n'est pas forcément simple... Sauf si on la limite à l'analyse par l'acide Chlorhydrique (qui concerne certains minéraux) Ce n'est pas (forcément) la panacée, mais cela peut être bien utile...

La taille des grains

Dans les roches sédimentaires, elle dépend de l'agitation du milieu de dépôt ; dans les roches magmatiques, du nombre de grains qui ont commencé à cristalliser en même temps ; dans les roches métamorphiques, du grain de la roche initiale. La définition des termes grossier, moyen, et fin, varie selon le groupe de la roche.

La forme des grains

Une loupe de poche permet d'observer plus facilement la forme des grains isolés. Les critères à retenir : le degré d'usure (arrondi), l'homogénéité des formes de grains, et le développement des cristaux. Les cristaux développés librement ont des faces planes et des angles vifs.

Clé d'identification

L'ensemble de ces considérations peut être résumée par un concept : la "clé d'identification" qui permet de déterminer de façon sure les roches a partir d'une démarche logique en plusieurs points.

Le problème particulier des roches par rapport à la détermination d'espèces vivantes (des plantes ou des animaux par exemple) c'est leur caractère "entremêlé" : les clés d'identifications comme ceux proposés par Jurg Meyer dans l'ouvrage cité un peu plus bas permet de trouver les roches en un nombre fini d'étapes : la démarche est rigoureuse, et le mieux est bien d'être accompagné par un spécialiste sinon même un professionnel : dans ce cas, le plaisir de la découverte est immense !

ressources :

Un guide papier  :

Jurg Meyer Identifier les roches Clés d'identifications pratiques Editions Delachaud et Niestlé 2022 149 pages

Des "ballades géologiques" dans les Alpes :

https://www.artmontana.fr/randos-hautes-alpes/randos-champsaur/randos-geologiques-champsaur/

Guide géologique et conférences : https://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/randonnees-merveilles-geologiques-hautes-alpes

Il existe bien évidemment des "ballades géologiques" dans toutes sortes d'endroits : des montagnes bien entendu, mais pas seulement ! Le mieux est de se renseigner sur place, et de s'intéresser aux mines ayant une certaine ancienneté (qui dit "mine" dit en général "recherches géologiques")

Regarder une séries télévisées ou il est question de science

Tom Beck oder Annika Ernst, wer ist schlauer? Einstein die neue Serie auf Sat.1 © BILD

La science est souvent présentée par divers biais dans la fiction et la ou le scientifique est quelquefois amené à participer à l'élaboration de l'idéologie diffusée par les fictions diverses, romans, films, bandes dessinées.

Si on s'intéresse plus particulièrement aux séries télévisées, la série CSI (investigation sur la scène de crime ou "les experts" en version Française) a pendant plus de 10 ans marqué l'imaginaire, en particulier la version originale (CSI/Vegas) avec son "coordinateur" Grisom et sa diffusion élargie de "l'éthique scientifique") On peut rappeler également la série "Numbers" ou un mathématicien aidait la police avec l'aide de sa discipline.

Je vous propose de vous intéresser à une série télévisée qui n'a peut être pas les qualités des récits précédents mais qui est passionnante sur "l'idéologie des sciences" ainsi diffusée : Einstein: Équations criminelles. cette série télévisée allemande a été diffusée en Allemagne de 2015 à 2019 et est maintenant proposée sur "Cherie 25" C'est évidemment une "série de seconde zone" (d'ou sa diffusion sur ce canal "secondaire") mais qui résume bien toute l’idéologie "scientiste" qui imprègne toutes sortes de fictions...

L'utilisation du "savant" dans la fiction n'a rien de nouveau. Souvenez vous du "professeur Tournesol" dans les "Tintin" de notre jeunesse. Mais celui-ci a tous les signes de la "modernité" et s'engage dans des débats clairement contemporains : en particulier, il est confronté directement au "capitalisme" qui tente de lui voler ses recherches. Evidemment, la firme impliquée par ce vol est chinoise, on ne pourrait pas avoir une firme allemande (le pays de production et de réalisation de la série) avec si peu d’éthique...

Le personnage principal aussi est passionnant pour qui s'intéresse à "l'idéologie" de cette fin de XXI siècle : c'est un "pur" scientifique, c'est a dire que ses compétences sociales sont extrêmement réduites (en cela, il est bien le digne continuateur des "savants" imaginé au début du XX siècle, et dont le professeur Tournesol n'est qu'un archétype) même si il est largement plus "incarné" que son devancier : il est professeur a l'université, donne des cours, suit des doctorats, a des collègues, et un ami (il n'a pas non plus une grande vie sociale)

Le professeur Félix Winterberg est le lointain descendant supposé d'Einstein : c'est dire que c'est un génie (puisque dans les fictions, le génie est héréditaire) Atteint d'une grave maladie génétique censé le condamner a brève échéance, il consomme a haute doses des amphétamines afin de pouvoir travailler a haute dose. C'est les trafics et vols d'amphétamine qui le conduisent devant la police, laquelle le soumet à un chantage : si il ne veut pas passer ce qui lui reste d'existence en prison, il doit collaborer avec les forces de police et leur apporter une aide précieuse a partir de ses nombreuses connaissances et le fait qu'il soit un génie. Ce qu'il accepte sans aucun plaisir...

L'époque est bien une période de crise : le "génie" est condamné, les policiers ont tous leurs gros et petits soucis , le recteur de l'université est complètement corrompu. Mais la vie continue... Régulièrement, le professeur Wintenberg mesure l'état d'avancement de sa maladie supposée, censée se traduire par des tremblements de ses mains. Et la litanie "pas de tremblements" revient régulièrement.

Le héros va également être mis en contact avec sa mère (il n'est jamais question de son père) laquelle est elle aussi universitaire, mais dans le domaine des "sciences humaines", qui permet à la série quelques confrontations savoureuses entre ces deux univers (évidemment ce sont les sciences humaines qui gagnent, bien sur !)

La vie de l'université n'a rien de "réaliste" : il y a bien des étudiants et des laboratoires, mais jamais de problèmes de budgets, pas de contestation étudiante. Un point assez remarquable est le comportement totalement abusif du professeur vis-à-vis de ses étudiantes, qu'il entraine assez systématiquement dans son lit ! Apparemment "Me Too" n'est pas parvenu jusqu'a l'université de Bochum. De même peut on se demander pourquoi un personnage si considérable et important travaille dans "l'université de la Ruhr" et pas dans les centres mondiaux de la recherche (y compris en Allemagne) En effet cette université n'est pas spécialement "en tête" des universités allemandes connues pour leurs importants travaux scientifiques Ce n'est pas l'institut Max Planck !

L'équipe de policier mérite également une courte description au travers de trois personnages : Elena Lange, la policière qui "fait équipe" difficilement avec le professeur (elle ne supporte pas son arrogance) , mère d'un enfant atteint d'une maladie grave très lié avec le professeur (qui est pour lui une sorte de père de substitution) son chef, Stefan Tremmel surtout motivé par un arrivisme sans pareil (son rêve étant de devenir "chef de la police") et également une propension a éclater en sanglots tout a fait remarquable et la technicienne médico-légale Kirsten Maybach dont la fonction est assez mal définie, mais qui a une attirance physique évidente pour le beau professeur...

Cette fine équipe (le terme de "fin" était hautement ironique, la finesse n'étant la qualité dominante d'aucun de ces trois protagonistes) est évidement plongé dans une série d'aventures, de complots et de mystères ! Tous ont une conception très personnelle de la légalité, sans doute une raison pour laquelle "le professeur" qui a lui aussi des conceptions élastiques de cette notion se sent si à l'aise avec ces trois là !

Au final, en dehors du fait que cette série est assez divertissante (même si la cohérence n'est pas toujours au rendez-vous) il est intéressant de constater comment la science connait un "présent problématique" y compris dans la fiction...

Sources :

Le site de la série : https://www.nrj-play.fr/cherie25/einstein-equations-criminelles

La notice Wikipedia de la série : https://fr.wikipedia.org/wiki/Einstein_:_%C3%89quations_criminelles

Le site officiel de la série (en allemand) : https://www.sat1.de/tv/einstein

S'intéresser a une scientifique malheureusement oubliée : Tu Youyou

Souvent les scientifiques qui ont pourtant révolutionné un secteur essentiel des connaissances le sont pour différentes raisons : soit elles sont femmes (et la science ne peut être que "genrée" et mâle). Ou ces scientifiques ne viennent pas du bon continent et de la bonne culture (la science est censée être européenne, ou entretenir des rapports étroits avec l'occident) Ou la culture sous jacente n'a rien à voir avec la nôtre...

Tu Youyou réunit ces trois conditions : c'est une femme, elle est chinoise, et sa découverte prend origine dans la "médecine traditionnelle" venue d'Extrême-Orient. Trois bonnes raisons pour qu'elle soit oubliée aujourd'hui alors même qu'elle est récipiendaire du prix Nobel de médecine pour avoir révolutionné le traitement du paludisme en s'appuyant sur les travaux millénaires de la chine confrontée à ce fléau...

Tu Youyou est née le 30 décembre 1930 à Ningbo, est une chercheuse en pharmacie chinoise. En 2015, elle est lauréate du prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux de recherche contre le paludisme.

Elle poursuit ses recherches dans le contexte de la "révolution culturelle populaire". Celle ci est marquée à la fois par la remise en cause des "autorités naturelles" et par la réhabilitation des "remèdes traditionnels populaires". C'est dans ce contexte qu'elle va examiner un grand nombre de "remèdes populaires" et révolutionner le traitement du paludisme. 

Le paludisme est une maladie endémique touchant massivement tous les continents (y compris l'Europe jusqu'au XX siécle) La malaria (ou paludisme) était soignée depuis le xviie siècle grâce à l’écorce de quinquina rapportée du Pérou par les Jésuites, traitement amélioré en 1820 par des chimistes français, qui en ont extrait le principe actif : la quinine.

Dans les années 30 la firme allemande Bayer va trouver une solution a ce fléau : la chloroquine (dont on a beaucoup parlé ces derniers temps) Malheureusement ce traitement perd rapidement toute efficacité face aux mutations de l'agent contaminant, le parasite Plasmodium falciparum (ce qui devrait rappeler beaucoup de choses à celles et ceux qui ont suivi l'actualité récente). 

Elle va chercher systématiquement les traitements "traditionnels" du paludisme. A force de recherche elle va retrouver le principe actif d'un médicament efficace et elle va éliminer ce qui le rend inefficace au bout d'un certain temps : l’armoise annuelle. A partir de cela elle va élaborer un principe actif qui constitue encore la meilleure façon de tenir tête à ce fléau ; l'artémisinine. 

En 2001, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare l'artémisinine « le plus grand espoir mondial contre le paludisme »

C'est une révolution dans le traitement d'une maladie qui continue a faire des ravages dans les pays les plus pauvres. Mais cette chercheuse est malheureusement très oubliée maintenant..

Sources :

Le site de Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Tu_Youyou

Lire un livre sur les mathématiques

Les livres portant sur les mathématiques sont nombreux et divers. Celui ci est d'une originalité assez remarquable : alors que la quasi totalité des ouvrages tentent d'expliquer ce que sont les mathématiques, celui ci au contraire tente d'explique comment on fait des mathématiques. On ne cueille pas les fruits, on apprend a faire des plantations. Et c'est passionnant !

On n'apprendra rien sur "les mathématiques", mais tout sur la façon dont s'élabore une "démarche mathématique". Or celle-ci est totalement en contradiction avec la façon dont on nous a appris les mathématiques, surtout au lycée. Assez étrangement (mais pas tant que ça si on y réfléchit bien) cela m'a fait penser à la façon dont certains professeurs m'ont appris l'improvisation en musique : on accorde une importance démesurée a tout ce qui est "intellectuel"/Rigoureux/formel. Mais justement, ce que cet ouvrage nous montre, c'est les pouvoirs étonnants de l'intuition, de la découverte, du hasard (y compris en mathématique)

Ce livre tente de faire partager le "plaisir" de faire des mathématiques et y réussit merveilleusement bien !

Quatrième de couverture :

Contre les idées reçues qui en font une discipline élitiste, intimidante et abstraite, David Bessis montre que les mathématiques sont humaines et à la portée de tous ; il présente ici une manière sensible et radicalement nouvelle de les aborder.

Plus qu’un savoir, les mathématiques sont une pratique et même une activité physique. Il n’existe pas de talent inné et il faut croire les plus grands mathématiciens quand ils disent ne posséder aucun don spécial mais une immense capacité à mobiliser leur curiosité, leur imagination et leur intuition.

Par des exemples simples et étonnants, l'auteur relie son expérience mathématique aux grands apprentissages de la vie : observer, parler, marcher ou encore manger avec une cuillère. Comprendre les mathématiques, c’est voir et sentir, c’est parcourir un chemin secret qui ramène à notre plasticité mentale enfantine.

Entre le récit initiatique et l’essai subversif, Mathematica est un livre puissant et accessible à tous, philosophique et imagé, sur notre capacité à construire nous-mêmes notre intelligence.

L’auteur est un mathématicien français né en 1971. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure (Ulm), David Bessis a été professeur assistant à Yale puis chercheur au CNRS. Il a créé et dirige aujourd’hui une société spécialisée en intelligence artificielle. Mathematica est son troisième livre.

références :

David Bessis Mathématica une aventure au cœur de nous même Seuil 2022 368 pages

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Coupe du monde au Qatar : le Mondial de trop
Que le Mondial de foot se joue au Qatar ou ailleurs, l’exaspération démocratique et sociale face à la crise climatique et à l’inégalité des richesses impose aux grandes compétitions de changer de modèle. Il faut documenter et dénoncer la confiscation du football par des instances sportives et politiques ultralibérales. En espérant que les prises de conscience changeront enfin le cours des événements sportifs. 
par Stéphane Alliès
Journal — Sports
Indonésie : au moins 125 morts dans l’une des pires tragédies de l’histoire du foot
Prises au piège entre des supporteurs en colère et une riposte policière disproportionnée, au moins 125 personnes sont mortes piétinées ou asphyxiées dans un stade de la ville de Malang, à Java. 
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier
Journal — Terrorisme
Ces ratés que « Kill Bil » n’a pas voulu voir
Françoise Bilancini, la directrice de la DRPP, a dénoncé devant ses ministres de tutelle puis devant la représentation nationale, les failles de son service quand il était dirigé par son prédécesseur. Mais elle a omis de leur communiquer les ratés commis depuis qu’elle est à sa tête.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost