Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

138 Billets

10 Éditions

Billet de blog 26 août 2012

Hommage (tardif) à Henri Poincaré

  Des raisons indépendantes de ma volonté ont repoussé l'hommage que j’entendais rendre à Henri Poincaré, ce géant de la science dont les intuitions géniales continuent à irriguer les recherches présentes, comme l'hommage de son confrère Cédric Villani l'a si justement montré. On peut appeler Henri Poincaré "le dernier savant", puisqu'il était d'une époque aujourd'hui révolue ou on pouvait encore concevoir de maitriser un ensemble de savoirs et de connaissance, ce  qui englobaient une maitrise totale des mathématiques de son époque, un ensemble considérables de problèmes de la physique ainsi qu'une connaissance fine et profonde de la philosophie et de ce qu'on appelait "les humanités" à son époque

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Des raisons indépendantes de ma volonté ont repoussé l'hommage que j’entendais rendre à Henri Poincaré, ce géant de la science dont les intuitions géniales continuent à irriguer les recherches présentes, comme l'hommage de son confrère Cédric Villani l'a si justement montré. On peut appeler Henri Poincaré "le dernier savant", puisqu'il était d'une époque aujourd'hui révolue ou on pouvait encore concevoir de maitriser un ensemble de savoirs et de connaissance, ce  qui englobaient une maitrise totale des mathématiques de son époque, un ensemble considérables de problèmes de la physique ainsi qu'une connaissance fine et profonde de la philosophie et de ce qu'on appelait "les humanités" à son époque.

Henri Poincaré est né à Nancy le 29 avril 1854 dans un milieu social proche de l'élite intellectuelle de l’IIIème République. Son père, Léon Poincaré, est médecin et devient Professeur à la faculté de Médecine de Nancy. Un de ses cousins finira président de la république, un autre dirigera l'administration de l'éducation nationale. 

Bachelier ès lettres et bachelier ès sciences en 1871, il remporte plusieurs premiers prix au concours général. En mathématiques élémentaires et spéciales, il fait la connaissance de Paul Appell qui deviendra également un célèbre mathématicien.  Après ses études à l'école des Mines, il entame une brève carrière d'ingénieur des mines. Il est affecté à Vesoul le 28 mars 1879. Au cours de cette période, il termine sa thèse de doctorat sur les équations différentielles sous la direction de Charles Hermite.

Une de ses est l’introduction en France de la géométrie « non euclidienne ». Si il ne l’a pas inenté, il l’a comme acclimatée, introduite, et utilisée dans des problémes de physique qui en montraient tout l’intérêt. 

En 1880, il publie son premier mémoire d'importance ''Sur les courbes définies par une équation différentielle.''  Il y propose une nouvelle classification des points singuliers des courbes solutions d'équations différentielles et introduit la dénomination originale : nœud, col, foyer, centre. En 1888, le roi Oskar II de Suède et de Norvège annonce qu'il organise un concours de Mathématiques sur des questions relatives au système solaire. Le jury est composé de trois membres : Hermite, Weierstrass et Mittag-Leffler. Les mémoires doivent être envoyés avant le 1er juin 1888. Poincaré remporte le premier prix pour sa contribution importante au problème des trois corps (en mécanique céleste). Appell est second.  Mais par la suite Phragmen trouve une erreur dans le mémoire soumis par Poincaré.  Ce dernier est contraint de remanier considérablement son texte. Il découvre à cette occasion ce que l'on appelle aujourd'hui les comportements chaotiques et pose ainsi les fondations de la théorie du chaos. Il doit payer de sa poche 3585 couronnes pour en publier une version corrigée en mai 1890.

Il participera également à l'affaire Dreyfus, en montrant les nombreuses lacunes de l'analyse graphologique du célèbre Alphonse Bertillon qui accusait le colonel Dreyfus

A partir de ce concours mémorable, Poincaré acquiert une stature de grand savant international dont la renommée s'étend auprès du grand public. Poincaré est aussi considéré comme l'initiateur de la théorie des fonctions analytiques de plusieurs variables.

En 1905, il publie l'article "Sur la dynamique de l'électron" qui est considéré de nos jours comme un des textes fondateurs de la théorie de la relativité restreinte.

Parallèlement à ces activités scientifiques, Poincaré mène une réflexion philosophique sur la nature des mathématiques et de la science en général. Il publie trois ouvrages dans ce domaine qui ont eu un certain succès public: La Science et l'Hypothèse (1902), La Valeur de la Science (1905), et Science et Méthode (1908), auquel il convient d'ajouter un ouvrage posthume Dernières Pensées (1913).

Poincaré est mort en 1912.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel