marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

39 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mars 2022

Une censure totale insupportable !

Depuis 13h il n'y a plus aucun moyen de savoir ce que disent les journalistes de RT France, même leur site web est totalement inaccessible, ainsi que twitter, Google, Youtube, Apple, etc...

marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai écouté à midi le dernier journal télévisé publié par RT france. Je peux témoigner avec force que j'y ai vu moins de "propagande" (c'est à dire information omise ou biaisée) que sur nos médias "officiels". Ce journal était d'une haute tenue, il donnait la parole dans plusieurs villes ukrainiennes à des victimes des bombardements russes, il rendait compte des sanctions et de leurs impacts négatifs en Russie, il montrait les images des manifestations anti russes dans plusieurs villes sut tous les continents sans les commenter négativement, etc...

Les nouvelles des avancées russes mais aussi de l'arrêt de la fameuse colonne russe faute de soutien logistique face à la résistance ukrainienne étaient détaillées et conformes aux nouvelles de ce matin dans les médias occidentaux.

J'ai voulu consulter tout à l'heure le site web de RT France, il est bloqué et inaccessible.

RT France est donc totalement muette sur tous les médias techniques disponibles, comme en Egypte, en Syrie ou en Russie pour les médias d'opposition.

La seule interview que j'ai trouvée d'un journaliste de RT France a été faite par le Midi Libre, rien encore sur Médiapart, je le regrette.

Nous n'avons donc plus aucun moyen de savoir pourquoi le Mexique refuse de prendre parti (article de ce matin sur RT), ou ce qu'en dit le Pérou, pourquoi la quasi-totalité des pays d'Asie et pas seulement la Chine est sur la même position (jamais aucune info sur le sujet en dehors du Japon et de Taïwan). Nous ne pouvons plus avoir accès à la version russe du conflit ne serait-ce que pour connaitre leurs exigences officielles, car nous n'en sommes pas dignes, incapables que nous serions de la juger. Etc...

Une censure totale. Et nous ne sommes même pas en état de guerre !

Il m'est souvent arrivé dans les 4 dernières années de regarder le journal de RT France, toujours bien fait, professionnel et donnant accès à des enquêtes ou des interviews de qualité. En particulier, le traitement de la crise des gilets jaunes était moins partial et partiel que les médias télévisés TF1, F2, BFM ou LCI, par exemple. C'était un moyen d'échapper à une interprétation biaisée de l'actualité en faveur de notre classe dirigeante.

Cette censure est grave et lourde de précédent pour nos libertés actuelles et futures.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan