marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

39 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mars 2022

Envoyer des armes aux Ukrainiens n'est pas la réponse !

Comment arrêter Poutine ? L'envoi d'armes à l'Ukraine sera incapable de stopper l'avancée de l'armée russe 5 fois plus puissante et ne servira qu'à prolonger la guerre et augmenter le nombre de morts. La diplomatie est LA solution à condition d'actionner la Chine seule capable d'exiger et d'obtenir le cessez le feu ! La guerre de Poutine est financée par la hausse des prix du pétrole et du gaz.

marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Révolté par l'invasion russe, spontanément je partageais l'idée qu'il faut leur envoyer des armes pour résister. Mais depuis je réfléchis.

Le rapport de forces sur le terrain aujourd'hui montre à l'évidence que Poutine ne peut que gagner militairement. Aucune réplique militaire sérieuse n'existe pour l'empêcher !

Sortons de notre propre "propagande médiatique", traditionnelle en situation de guerre, "propagande" qui surestime, et les difficultés de l'armée russe, et la résistance ukrainienne. Je rajouterai que la résistance armée à l'invasion (pas à l'occupation ce qui est une autre situation) n'arrêtera pas l'invasion. Elle ne fera que la ralentir et la rendre plus meurtrière pour les civils.

Je rajouterai aussi que Poutine (comme les USA en Irak) a déjà annoncé qu'il n'enverra pas de conscrits en Ukraine, son armée de métier suffira. Donc la résistance des familles de conscrits, je n'y crois pas.

De plus, les sanctions ont l'effet paradoxal d'augmenter le prix du gaz et du pétrole que nous continuons à acheter aux Russes. Donc, indirectement, nous finançons la guerre de Poutine !!! Les 20 milliards dépensés par le budget de la France dont parle Macron pour éviter une hausse insupportable des dépenses énergétiques des gens vont pour 20 à 30% dans les poches de la Russie ! Pour l'Allemagne et d'autres pays d'Europe, c'est 50% de ces sommes qui vont chez Poutine.

Donc arrêtons-nous un peu pour réfléchir. Qui, sérieusement, peut arrêter Poutine si ce n'est pas la guerre ? Je n'en vois qu'un, c'est Xi Jin Ping (orthographe non garantie). Lui seul est indispensable à Poutine en termes économiques, politiques et stratégiques. Et, en plus, il n'a pas intérêt à cette guerre qui ne lui rapporte pas grand chose mais lui coûte très cher en achats de pétrole et de gaz.

Si la Chine décide d'exiger l'arrêt des combats, elle peut l'obtenir comme les USA avait exigé et obtenu en 1956 l'arrêt de l'expédition franco-anglaise pour reconquérir le canal de Suez des mains de l'Egypte. Contre les USA, France et Angleterre ont dû s'incliner contre leur gré et rentrer piteusement.

Cela suppose de donner quelques satisfactions à la Chine sur certains dossiers. Compte tenu du degré de sanction américano-européenne, il y a de quoi négocier sans sacrifier Taïwan.

Franchement, face aux horreurs de cette invasion, ce serait une solution pacifique et autrement plus efficace que la poursuite de la résistance jusqu'au dernier homme ukrainien et une émigration délirante de toutes les femmes et les enfants hors d'Ukraine. Je pense d'ailleurs que , dans le secret de la diplomatie, cette solution de bon sens est sans doute déjà envisagée et que le principal obstacle sera sans doute les USA, et pas l'UE.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal — Migrations
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA