marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 févr. 2022

marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

La condamnation de l'invasion de l'Ukraine est très loin d'être majoritaire

Les condamnations de l'invasion de l'Ukraine sont étonnamment limitées au monde occidental. Quand on regarde attentivement la carte mondiale des réactions à l'invasion russe de l'Ukraine, on ne peut qu'être surpris de voir que pour la plupart les pays non occidentaux, quelque soit leur régime politique, démocratique, autoritaire ou dictatorial, ont refusé de condamner la Russie.

marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parmi les pays qui ont condamnés hier l'invasion de l'Ukraine, il y a un continent presque entier qui manque à l'appel c'est l'Asie, l'Afrique est peu présente, et les plus grands pays d'Amérique Latine manquent également à l'appel:

Vous trouverez ci-joint une cartographie du "Grand Continent" (groupe d'études géopolitiques) qui recense aujourd'hui l'ensemble des réactions des différents gouvernements du monde vis à vis de cette invasion inadmissible:

Il est frappant de constater l'indifférence du continent le plus peuplé, l'Asie. En dehors du Japon, de la Corée du Sud, de Taiwan (mais ce n'est pas un pays et ils ont quelque raison de condamner (!) ) et de la Turquie (membre de l'OTAN …), la totalité du continent, y compris l'Asie mineure, n'a émis aucune condamnation. L'Afrique ne vaut guère mieux (seuls 5 pays condamnent, contre 9 qui le refusent). Quant à l'Amérique Latine, les 2 plus grands pays du continent, Mexique et Brésil, sont aux abonnés absents.

Basculement du monde ? 

Ainsi les pays "non blancs" sont singulièrement absents des condamnations. Ce sont aussi ceux dont les frontières ont été le plus souvent "définies" au 19è et 20è siècles par le monde "blanc" sans se préoccuper un instant de la volonté populaire dont nous sommes si friands quand il s'agit de nous les "blancs", mais fort peu quand il s'agit des autres, les "non blancs", sauf lorsqu'on a affaire à nos ennemis comme la Chine. Par exemple les tibétains versus les kurdes.

Juste un chiffre pour re-situer ce constat de l'indifférence à l'invasion russe, à elle toute seule l'Asie c'est 4 milliards et demi d'habitants, 57% de la population mondiale… Alors, on est en droit de questionner ce que médias et gouvernements occidentaux appelle "l'unanimité de la communauté internationale" ... et on a aussi le droit de s'inquiéter du futur ordre du monde !

Illustration 1

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte