marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

39 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 août 2014

La Bible est-elle comme le Coran à ne pas prendre au pied de la lettre?

marc34000
Marc Le Tourneur, Retraité, ancien cadre d'entreprise de service public
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Citations de la Bible faites par Shlomo Sand, historien israélien contemporain.

Il s'agit ci-après de citations et d'extraits du livre de Shlomo Sand, Comment la terre d'Israël fut inventée, (pp 97 à 100) publié chez Flammarion en 2012. Je n'ai rajouté que les titres.

Je recommande par ailleurs sa lecture aux lecteurs intéressés par mes billets.

Rappelons que la Bible est, pour ses textes antérieurs à Jésus Christ, le texte fondateur des 3 religions monothéistes (Juive, Chrétienne et Musulmane) appelées pour cela d'ailleurs les religions du Livre (Biblos, en Grec). A ma connaissance, les Juifs, dans la Torah, en font une lecture plus littérale et moins expurgée que les deux autres. Mais il s'agit bien d'un texte sacré commun, dont la violence de certains passages est liée, comme la violence de certains passages du Coran, au contexte historique. A ce titre l'application littérale qu'en font aujourd'hui respectivement une partie des Juifs Israéliens ou les Islamistes de l'EIIL n'a aucun sens. De même la condamnation "essentialiste" de l'Islam pour sa soi disant violence intrinsèque est tout aussi mensongère, c'est pour cela que je prends un certain plaisir à faire ces citations de la Bible/Torah à partir des recherches de Shlomo Sand.

1- Dieu dans l'Exode (23, 28-30) :

« J'enverrai les frelons devant toi, et ils chasseront loin de ta face les Héviens, les Cananéens et les Hétiens. Je ne les chasserai pas en une seule année loin de ta face, de peur que le pays ne devienne un désert et que les bêtes des champs se multiplient contre toi. Je les chasserai peu à peu loin de ta face jusqu'à ce que tu augmentes en nombre et que tu puisses prendre possession du pays. » (Exode : 23, 28-30)

2- Moïse dans le Deutéronome :

« Lorsque l'Eternel, ton Dieu, aura exterminé les nations dont l'Eternel, ton Dieu, te donne le pays, lorsque tu les auras chassés et que tu habiteras dans leurs villes et dans leurs maisons » (Deutéronome :19, 1)

« Mais, dans les villes de ces peuples dont l'Eternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. » (Deutéronome : 20, 16)

3- Livre de Josué , extrait de « Comment la terre d'Israël fut inventée » Shlomo Sand, historien Israélien (Flammarion 2012, pp 98, 99 et 100) :

...Le terme le plus répandu dans la Bible pour signifier l'anéantissement général des habitants du pays est « interdire »En effet, l'interdiction totale, synonyme d'extermination physique des indigènes, s'applique, selon la légende biblique, dés le franchissement du Jourdain par les tribus d'Israël pénétrant en terre promise.

Le massacre commence après la conquête de Jericho : « Et ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui était dans la ville, homme et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux bœufs, aux brebis, et aux ânes » (Josué, 6, 21)... « Josué... ne laissa échapper personne, et il dévoua par interdit tout ce qui respirait, comme l'avait ordonné l'Eternel, le Dieu d'Israël » (Josué, 10, 40)

4- Un récit daté du VIIIème ou VIIème siècle, favori de larges cercles sionistes, Shlomo Sand (ibid) :

...Si de nombreux érudits ont pris leurs distances vis à vis du livre de Josué, ce dernier était encore il y a peu le récit favori de larges cercles sionistes, dont David Ben Gourion fut un représentant emblématique. Le récit de la colonisation et les descriptions du retour du « peuple d'Israël » sur sa terre promise ont attisé un élan enthousiaste chez les fondateurs de l'Etat, et ont suscité dans leur imaginaire un foisonnement de comparaisons entre le passé biblique et le présent national....

Le ministère israélien de l'Education n'a jamais éprouvé la nécessité d'émettre des réserves sur les passages effrayants de la Bible qui n'ont fait l'objet d'aucune censure.... Il a été convenu au fil des ans qu'il ne faut en aucun cas faire l'impasse sur le livre de Josué....Même lorsqu'ont été démontrés les dommages moraux et pédagogiques occasionnés par l 'enseignement de ce « passé », le système d'enseignement a maintenu son refus de toute prise de distance vis à vis de ces embarassants récits d 'extermination.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Assurances : les résultats s’envolent, pas les salaires
Depuis plusieurs mois, des mouvements sociaux agitent le monde des assurances où les négociations salariales sont tendues, au niveau des entreprises comme de la branche professionnelle. Les salariés réclament un juste partage des bénéfices, dans un secteur en bonne santé.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX