Mais où sont passés les Lumières ?

Après réflexion, les électeurs ont éradiqué la peste en écartant définitivement Sarkozy du pouvoir pour… le remplacer par le choléra, François Fillon.

 

Après réflexion, les électeurs ont éradiqué la peste en écartant définitivement Sarkozy du pouvoir pour… le remplacer par le choléra, François Fillon. Et se pose désormais la question : Juppé pourra-t-il rattraper son retard astronomique comme Fillon l’a fait dans la dernière ligne droite avant le premier tour des primaires, à la grande surprise de (presque) tout le monde ? Ce serait miraculeux pronostique déjà le Gotha des gens autorisés, des chroniqueurs aux politiques avisés. Peut-être. Peut-être pas. On a une semaine d’attente pour le découvrir.

Et ensuite, si Fillon gagne les primaires, sera-t-il élu président de la République ? Si c’est le cas, il faudra se préparer au pire. Une majorité ne préférera-t-elle pas Marine Le Pen – puisqu’il paraît qu’elle sera au second tour – car elle propose une politique sociale bien plus généreuse et a priori humaine ? D’autant que l’on peut sérieusement se demander quelles personnes handicapées (elles sont plus de 6 millions) et quels fonctionnaires (ils étaient quelque 5,6 millions en 2015) vont voter pour Fillon, sachant qu’il va mettre les premières au régime sec et mettre 10 % des seconds à la porte, d’une façon ou d’une autre, entre autres joyeusetés programmées ?

Je vis dans une période surréaliste où je me mets à espérer que Juppé soit le vainqueur final. Si on m’avait prédit ça un jour, je n’y aurais pas cru. Malheureusement, ça semble tellement utopique aujourd’hui.

La France qui se profile, que l’on nous promet, n’est pas la mienne et ne le sera jamais. Excepté tous ceux qui se frottent les mains à l’idée de se faire encore plus de fric, les grands patrons et tous ces nantis qui n’en ont jamais assez et guère le souci de leur prochain, ou si peu, qui peut soutenir la politique que nous concocte ce conservateur ultralibéral de Fillon, à côté duquel le programme que nous propose Juppé semble presque une panacée ? Je cauchemarde. J’hallucine. Qui sont les Français qui adhèrent à un tel avenir, une telle régression sociale, politique et laïque, promise fièrement ? Oui laïque, car c’est également l’intégrisme catholique, moralisateur, intolérant et radical qui se mobilise pour son élection en 2017, allié à un féminisme tout aussi intolérant, ne faisant guère honneur aux féministes humanistes. Qui sont ces Français xénophobes, racistes, sécuritaires à l’extrême, si angoissés et désabusés par trop de trahison, trop de mépris et d’incompétence chez nos édiles, qu’ils préfèrent se jeter dans les bras d’un autoritarisme démagogique ou le Front National, quitte à être encore plus étranglés par une politique économique qui s’annonce sans pitié, à côté de laquelle celle de Hollande et de Valls paraîtra très vite un moindre mal ? Ce qui est un comble. Même les élèves pour avoir droit à l’uniforme, avec ce cher président ! Pour sûr que ça me résoudre tous les problèmes éducatifs.

Le nombre de pauvres ne pourra qu’augmenter. Et ceux qui le sont déjà le seront encore plus. Les couples gays ne pourront plus adopter, plus de PMA pour les couples lesbiens, l’avortement va être restreint, les retraités et les chômeurs vont devoir se serrer la ceinture – s’ils ont les moyens d’en avoir une –, les minima sociaux – RSA, AAH, etc. –, vont être réformés au détriment des plus démunis, des plus précaires, donc des plus fragiles qui n’auront que leurs larmes pour pleurer et des regrets à ressasser.

C’est ça la France que d’aucuns (se) souhaitent ? C’est ça la justice sociale ? C’est ça une société de progrès ? C’est ça l’intégration ? C’est ça l’égalité des droits et des chances ?

On en arrive à espérer une récession très rapide dans l’espoir d’un choc cathartique ? C’est dramatique.

Je ne peux pas cautionner un tel aveuglement, une telle surdité, une telle obstination, un tel déni de démocratie, une telle absence de solidarité par manque d’amour et de lucidité. Par manque de courage et d’intelligence du cœur peut-être par-dessus tout.

Tant de Français sont devenus des lemmings à force d’avoir été trompés et exploités, sauf que le comportement suicidaire des premiers semble de moins en moins être un mythe contrairement aux seconds.

Pour ma part, je refuse d’adhérer à ce nihilisme déshumanisé. Je ne cesserai de lutter pour le respect de nos libertés, pour la sauvegarde de nos droits et pour la défense d’une égalité réelle, du multiculturalisme, de la diversité, de la multiplicité et d’une authentique laïcité. Je refuse cette psychose ambiante, cette sinistrose galopante et cet individualisme ravageur. La France mérite bien mieux que tous ces politiciens opportunistes et arrivistes, sans vision, sans parole, sans envergure, sans culture et sans états d’âme.

Car n’imaginez pas, vous qui soutenez une telle politique régressive, en dépit du bon sens le plus élémentaire, que le prochain président, quel qu’il soit, réduira ses émoluments et ceux de ses ministres de façon drastique, ils ne sont pas fous. Ils se contenteront de regarder une certaine France crever la bouche ouverte.

Dites-moi que les Français vont se réveiller.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.